Synode: la fondation Ford finance le CIMI

Mgr Paloschi

Benoît & moi – Le Conseil Missionnaire indigéniste (CIMI), lié au réseau REPAM (maître d’oeuvre du Synode), a reçu 2 milions de dollars de la fondation américaine, multi-milliardaire, pro-avortement et pro-gender. Répondant aux questions pugnaces d’Edward Pentin lors du briefing quotidien, l’archevêque brésilien Paloschi, directeur du CIMI, ne cherche même pas à nier, s’inquiétant seulement qu’on puisse l’accuser de manœuvres frauduleuses. Résumé d’AM Valli.

Étrange, donc vrai

AM Valli
18 octobre 2019
Ma traduction

Le CIMI (Conseil Missionnaire Indigéniste), organisation co-fondatrice du REPAM (Réseau Ecclésiastique Pan-Amazonien qui regroupe les évêques, religieux et laïcs des neuf pays de la zone amazonienne et qui par la volonté du Pape a travaillé étroitement avec le Vatican pour l’organisation du synode actuel) a reçu plus de deux millions de dollars de la Fondation Ford, une organisation pour l’IVG et la théorie des genres. Continuer la lecture de « Synode: la fondation Ford finance le CIMI »

LE COMITÉ DE RÉDACTION DES DOCUMENTS FINAUX DU SYNOD REGORGE DE GAUCHISTES

par Stephen Wynne 

VILLE DU VATICAN (ChurchMilitant.com) – Alors que le Synode de l’Amazonie approchait de son point médian mardi, le Vatican a révélé que le comité de rédaction de son document final est en cours de constitution, les membres confirmés se penchant résolument vers la gauche.

Au cours de la prochaine semaine et demie, le comité compilera les recommandations de divers petits groupes dans un document final, qui sera ensuite soumis au vote des Pères synodaux le 26 octobre.

Si le document est adopté à la majorité des deux tiers, il sera transmis au Pape François pour être utilisé dans la rédaction d’une nouvelle exhortation apostolique sur l’Amazonie. Continuer la lecture de « LE COMITÉ DE RÉDACTION DES DOCUMENTS FINAUX DU SYNOD REGORGE DE GAUCHISTES »

Le Synode de l’Amazonie révèle le cauchemar de la bureaucratie du Vatican

par Honora Kenney

Nous l’avons déjà entendu dire : les universités ont changé. Les professeurs n’enseignent plus “Shakespeare 101”, mais “Shakespeare and Gender in Multimedia” ou “Elizabethan Bard Culture”. Et des poètes comme Milton et Crashaw ont été “annulés”. Les classiques ne sont pas seulement trop morts, trop blancs et trop masculins – ils sont aussi trop élitistes maintenant. Se délecter de la grandeur de leur langue, c’est du sectarisme classiste. Analyser les bandes dessinées est beaucoup plus noble, une célébration de l’esprit prolétarien. Continuer la lecture de « Le Synode de l’Amazonie révèle le cauchemar de la bureaucratie du Vatican »

Le problème de l’idolâtrie au Vatican

par Steve Skojec 

Lors d’une cérémonie dans les jardins du Vatican menant au Synode de l’Amazonie, un rituel très étrange s’est déroulé.

En plus d’un symbolisme plus écologique qu’une calotte glaciaire qui rétrécit, nous avons vu des scènes troublantes, dont une paire de statues nues enceintes sculptées dans le bois et un groupe de personnes, certaines en costume autochtone, d’autres en habits religieux, s’inclinant devant elles dans un acte qui semblait être un culte. Continuer la lecture de « Le problème de l’idolâtrie au Vatican »

La mystérieuse démission du commandant de la police du Vatican Giani

Domenico Giani et l’archevêque Angelo Becciu assistent au défilé des gendarmes au Vatican pour la fête de Saint Michel Archange le 5 octobre 2012. (Alan Holdren/CNA)

NCR – ANALYSE DES ACTUALITES : Sa démission était apparemment la conséquence de la fuite des noms de cinq fonctionnaires du Vatican suspendus, mais des sources indiquent au Registre qu’elle a en fait été déclenchée par d’autres problèmes.

La démission du commandant de la police du Vatican, Domenico Giani, était attendue depuis longtemps, mais le contexte de sa destitution reste enveloppé d’intrigue et de mystère.

Le Vatican a annoncé aujourd’hui le remplacement de Giani par Gianluca Gauzzi Broccoletti, qui servait dans le corps de police [gendarmerie] du Vatican depuis 1995 et a été nommé l’année dernière adjoint de Giani. Ancien officier de la Guardia di Finanza, la police financière italienne, et des services secrets italiens, Giani, 57 ans, a apporté à ce poste sa riche expérience et ses nombreux contacts lorsqu’il a été nommé par le pape Jean-Paul II il y a 20 ans. Continuer la lecture de « La mystérieuse démission du commandant de la police du Vatican Giani »

Conférence de presse du Synode: repenser la formation dans les séminaires

VATICAN NEWS – En salle de presse du Saint-Siège, cinq intervenants se sont exprimés ce 12 octobre: Mgr Dom Adriano Ciocca Vasino, évêque prélat de São Félix (Brésil), Mgr Rafael Cob García, vicaire apostolique de Puyo (Équateur), le diacre Francisco Andrade de Lima, secrétaire exécutif régional de la Conférence des évêques du Brésil (CNBB), sœur Zully Rosa Rojas Quispe, dominicaine missionnaire du Saint Rosaire, engagée dans la pastorale indigène de Puerto Maldonado (Pérou), Paolo Ruffini, préfet du Dicastère pour la communication, et père Giacomo Costa, secrétaire de la commission pour l’information du Synode.

Alessandro Di Bussolo – Cité du Vatican

Comme l’a souligné Mgr Rafael Cob Garcia devant les journalistes, le mot clé pour la formation des futurs prêtres et agents pastoraux en Amazonie «est l’inculturation : apporter l’Évangile dans les cultures que nous devons évangéliser. C’est difficile, a-t-il reconnu, et pour cela nous avons besoin de prêtres et de diacres indigènes. Malheureusement il y a peu de séminaristes indigènes qui arrivent jusqu’au sacerdoce». Pour des raisons culturelles, «beaucoup de jeunes pauvres se découragent et abandonnent». Par ailleurs, les jeunes séminaristes indigènes et les anciens de leurs communautés ne comprennent pas «la norme canonique du célibat sacerdotal», a expliqué  le vicaire apostolique de Puyo.

L’idée de séminaires indigènes

Le prélat équatorien a également pointé un manque d’enseignants préparés «pour une formation inculturée, et il n’est pas bon de transférer les séminaristes dans d’autres villes». Un «rêve» serait de «créer des séminaires amazoniens, avec une formation différente du point de vue académique et pratique», avec des formateurs connaissant la réalité amazonienne. «Ils doivent connaître la langue des communautés indigènes, partager leur vie quotidienne, contempler et se laisser interpeller par ce qu’ils vivent. Pour comprendre comment célébrer, pour une liturgie inculturée, ils doivent connaître les symboles et les signes des cultures indigènes», a expliqué Mgr Cob Garcia, conscient néanmoins des difficultés à remplir ces exigences.

Expériences de nouvelles formations au Brésil

«Pour former des prêtres missionnaires, le séminaire n’est plus le lieu adapté», a aussi estimé Mgr Adriano Ciocca Vasino, avant de décrire une «expérience alternative» lancée au Brésil «pour former des prêtres avec une théologie qui sache montrer Dieu au peuple, un Dieu présent dans leur vie». Dans son diocèse, Mgr Ciocca Vasino a expliqué avoir repris «la formation des responsables communautaires, des responsables missionnaires» et ouvert «une école théologique», où la théologie classique y est enseignée avec un ancrage dans la réalité.

Mais la formation des indigènes pose des défis. «Il y a deux ans, seize jeunes Xavantes, la communauté catholique indigène de mon diocèse, qui veulent être diacres et prêtres missionnaires dans leur propre pays, se sont présentés, a témoigné le prélat brésilien, pour le moment ils étudient à l’école des animateurs missionnaires». Mais «je ne sais pas comment les former correctement, je cherche de nouvelles voies, même avec les dirigeants des communautés», a-t-il ajouté.

Sœur Zully Rosa Rojas Quispe a quant à elle suggéré de repenser le programme d’études des futurs prêtres dans les séminaires. «La formation des séminaristes se limite à la philosophie, et ne s’étend pas à la sagesse ancestrale et à l’apprentissage des nombreuses langues des peuples de l’Amazonie», a-t-elle déploré.

Deux intervenants favorables au diaconat des femmes

Quelques femmes suivent des études à l’école théologique du diocèse de Mgr Ciocca Vasino, et «certaines sont déjà théologiennes: elles savent que si, avec le Synode et le document du Pape, s’ouvre le diaconat féminin, je les ordonnerai diacres, si la communauté dans laquelle elles ont rendu service est favorable», a déclaré l’évêque.

Francisco Andrade de Lima, l’un des deux diacres présents à ce Synode, a également parlé du diaconat féminin, ne voyant pas d’inconvénient à ce que «les femmes exercent mon même ministère, mais à partir de la vocation et mission de l’Église amazonienne, et pas simplement pour combler le manque de personnes pour diriger la communauté». Puis le diacre a ajouté un témoignage personnel: «Je suis marié, j’ai deux filles, et ma famille m’accompagne dans tout mon ministère».

Enfin, comme l’a rapporté Paolo Ruffini, «un synode général sur le rôle des femmes et des ministères non ordonnés» a été proposé dans l’assemblée synodale au cours de cette 7e Congrégation générale.

De l’infanticide à l’euthanasie. Le « buen vivir » en Amazonie passe aussi par là

Marcia María de Oliveira, une Brésilienne, figure parmi les 25 collaborateurs des deux secrétaires spéciaux du synode sur l’Amazonie : le jésuite Michael Czerny, créé cardinal par le Pape François le 5 octobre dernier, et le dominicain David Martínez de Aguirre Guinea, évêque de Puerto Maldonado au Pérou.

Mme de Oliveira est une spécialiste des sociétés et des cultures amazoniennes et elle a été appelée à collaborer en tant qu’expert, en compagnie entre autres de l’Argentin Carlos María Galli, théoricien de la « théologie du peuple et de l’allemand Paulo Suess, professeur de théologie « inculturée » et coauteur du document de base du synode, le controversé « Instrumentum laboris ». Continuer la lecture de « De l’infanticide à l’euthanasie. Le « buen vivir » en Amazonie passe aussi par là »

SYNODE DE L’AMAZONIE : MENACE POUR LA SOUVERAINETÉ DU BRÉSIL ET RETOUR AU PRIMITIVISME

par Jules Gomes

Le prince impérial du Brésil dénonce l’hystérie amazonienne comme ” la plus grande conspiration de presse jamais montée contre notre pays “.

La royauté, les autorités politiques et les chefs tribaux brésiliens ont condamné le Synode amazonien “politiquement biaisé” comme “non proportionnel à la réalité ou aux faits objectifs” et un “endoctrinement” qui pousse les peuples tribaux “à rester dans leur état primitif”. Continuer la lecture de « SYNODE DE L’AMAZONIE : MENACE POUR LA SOUVERAINETÉ DU BRÉSIL ET RETOUR AU PRIMITIVISME »

Un missionnaire appelé par le Pape au synode sur l’Amazonie explique en quoi l’Église se trompe

vous proposons est un Uruguayen en mission en Angola et il est responsable de l’animation missionnaire en Afrique et en Amérique latine de la Congrégation salésienne à laquelle il appartient.

Le Pape François l’a inclus parmi les 33 hommes d’Église qu’il a personnellement conviés à participer au synode sur l’Amazonie.

Le texte qui suit a été rédigé et publié avant de synode. Mais c’est comme si le P. Lasarte l’avait prononcé en séance ces jours-ci, vu la clarté limpide avec laquelle il aborde les questions cruciales, à commencer par la demande répandue – qu’il rejette d’ailleurs – d’ordonner prêtre des hommes mariés. Continuer la lecture de « Un missionnaire appelé par le Pape au synode sur l’Amazonie explique en quoi l’Église se trompe »

“Terres de mission” sur TVLibertés : mon intervention sur le synode amazonien

Le blog de Jeanne Smits – Jean-Pierre Maugendre m’a aimablement invitée à participer à Terres de Mission sur TVLibertés pour évoquer le synode sur l’Amazonie qui se déroule actuellement à Rome. L’émission a été diffusée dimanche, on peut la voir ci-dessous.

Les deux autres invités de l’émission son Yann Raison du Clézio pour son récent ouvrage sur les origines de La Manif pour tous, et Cécile, qui évoque la prochaine université pour jeunes de Renaissance catholique.