Gnose : Quèsaco ?

Cette semaine, le Quèsaco vous propose de découvrir un concept philosophico-religieux qui semble assez complexe de prime abord : la gnose. Vous ne savez pas, dites-vous ? Vous approchez donc de la bonne réponse… Et si nous sollicitions notre théologien, philosophe et exégète, le Père Bernard Klasen ? La Gnose n’aura – presque – plus de secrets pour vous !

Vers un gouvernement mondial ?

MPI – Comme un écho à l’analyse publiée à l’instant (mais datée du 1er avril), L’Homme nouveau évoque dans sa revue de presse du matin la volonté de certains de constituer un gouvernement mondial :

s’il existe des institutions communes (Commission européenne, Cour de Justice de l’Union européenne, Parlement européen, etc.) il n’existe pas de volonté commune des États constituant cet ensemble hétéroclite et il n’existe pas non plus de « peuple » européen. Chaque État a suivi sa propre politique, en fonction de ses priorités, de son taux d’équipement en matériels divers et de la vitesse à laquelle l’épidémie s’est propagée chez lui. Quand le président Macron explique, le 13 avril, qu’il faut refonder l’Europe et « bâtir des solidarités et des coopérations nouvelles », on peut se demander s’il a vraiment en tête ce que souhaitent les Français ou s’il appuie, sans le dire, la position de l’ancien Premier ministre britannique, Gordon Brown, lequel appelle à la disparition pure et simple des nations. Dans une déclaration à The Guardian il avait constaté que « cette affaire ne peut pas être réglée au niveau d’un seul pays ». C’est pourquoi il proposait « une réponse globale coordonnée » et donc la mise en place d’un « gouvernement global », qui devrait aussi se charger des questions économiques. Il rejoignait ainsi Jacques Attali qui, voilà plus de dix ans, appelait de ses vœux une pandémie, seule capable à ses yeux de conduire rapidement à un gouvernement mondial !

  • Dans Le Monde (15 avril)  Bill Gates, sans évoquer directement un gouvernement mondial, plaide aussi  pour une réponse internationale au-dessus des réalités nationales :

Ces dernières semaines, je me suis entretenu avec des dizaines d’experts à propos du Covid-19 et les faits montrent clairement que la maladie ne frappe pas tout le monde de la même manière : elle tue davantage les personnes âgées que les jeunes, les hommes que les femmes et touche les plus démunis de manière disproportionnée. Il n’existe en revanche aucune donnée montrant que le Covid-19 discrimine en fonction de la nationalité. Le virus SARS-CoV-2 ignore totalement les frontières. J’aborde ce point car depuis que le monde a découvert l’existence de ce virus, début janvier, les gouvernements se sont concentrés sur leur propre réponse nationale : comment protéger les personnes résidant sur leur territoire ? Ce qui est compréhensible. Mais face à un virus aussi contagieux et largement répandu, les dirigeants doivent également comprendre que tant que le SARS-CoV-2 est présent quelque part, il nous concerne tous.

Sur son site (2 avril), Jacques Attali pense à l’aveni de l’Europe :

C’est donc l’occasion de changer de paradigme et de penser à une toute autre solution, qui ne serait pas simplement financière mais aussi politique, au sens le plus noble. Une solution qui permettrait à la fois de renforcer la solidarité entre tous les pays membres, de faire redémarrer l’économie, et de régler les problèmes de souveraineté. Pour y parvenir, l’Union devrait se doter de moyens pour regagner son autonomie dans les secteurs clés du monde de demain, ceux que je nomme les « industries de la vie » : la santé, l’alimentation, l’hygiène, l’eau, le logement, le digital, l’énergie, l’éducation, la recherche, la distribution, la protection de l’environnement, la sécurité, l’information, et quelques autres. On ne peut pas continuer à dépendre de fournisseurs non européens dans ces secteurs essentiels ; et il faudra accepter de payer plus cher ces produits et ses services, comme prix de notre autonomie. Cela créera des emplois, pour compenser ceux perdus par ailleurs, et de nouvelles sources d’investissements rentables.

Le Salon Beige

Le “Luzifer” du Frère Peter Stiegnitz (1936-2017) pour les francs-maçons autrichiens

CR – P. Paolo Siano

Après mon article sur le livre Gott ohne Kirche (2003), j’ai appris que le franc-maçon Peter Stiegnitz a également écrit un livre que je ne connaissais pas auparavant et qui ne figure ni sur wikipedia ni sur Freimaurer-wiki.de.

Stiegnitz a débuté comme franc-maçon en 1970 à Vienne dans la Loge Humanitas du Großloge von Österreich (GLvÖ), est membre d’autres Loges (GLvÖ) et occupe diverses fonctions au niveau de la Grande Loge. Dans la vie laïque, il est professeur d’université à Budapest et fonctionnaire à la Chancellerie fédérale d’Autriche. Le jour de son 80e anniversaire (2016), Stiegnitz reçoit une décoration du mérite du GLvÖ, c’est-à-dire du Grand Maître Georg Semler qui, l’année suivante (à son adresse funéraire), l’appellera “un grand maçon” (“ein Großer unseres Bundes”). Continuer la lecture de « Le “Luzifer” du Frère Peter Stiegnitz (1936-2017) pour les francs-maçons autrichiens »

L’avortement est « essentiel » pour l’OMS. Même à l’époque de Covid

LBQ – Hermès Dovico

Un guide de l’OMS indique que la contraception et l’avortement doivent être garantis « quel que soit le statut de Covid-19 ». L’une de ses responsables, Antonella Lavelanet, qualifie l’avortement d'”essentiel”, d’être autorisé même sous une sécurité moindre. Le plan de 2 milliards de l’ONU comprend des fonds pour poursuivre le retrait des enfants à naître. Est-ce l’aide des plus faibles dont Parle Guterres ?

En période d’épidémie, le programme mondialiste ne s’arrête pas, mais plutôt se relance. Malheureusement. Pour l’Organisation mondiale de la santé, agence spéciale de l’ONU, il n’y a en fait aucun coronavirus qui tienne : l’avortement est indispensable. Continuer la lecture de « L’avortement est « essentiel » pour l’OMS. Même à l’époque de Covid »

Le Dictionnaire de E. Lennhoff 33e – O. Posner et le Dialogue Église-franc-maçonnerie 1974-80

 Corrispondenza romana – P. Paolo Siano

De 1974 à 1980, un dialogue officiel a eu lieu entre les représentants des Grandes Loges Unies d’Allemagne (Vereinigten Großlogen von Deutschland – VGLvD) et une commission de la Conférence épiscopale allemande. Dans son article Die Freimaurerei und die Deutsche Bischofskonferenz (in Stimmen der Zeit, n° 6/1981, p. 409-422), Mgr Joseph Stimpfle (1916-1996), évêque d’Augsbourg (1963-92), chevalier de la Sainte Trinité. Sepulchre (1970), président de la commission catholique susmentionnée, rapporte que les francs-maçons du VGLvD ont présenté le “Internationales Freimaurerlexikon” (acronyme : IFL ; tra. : “Dictionnaire maçonnique international”) des francs-maçons Eugen Lennhoff et Oskar Posner comme une “source qualifiée” (“qualifizierte Quelle”) pour connaître la pensée maçonnique. La LFS (Wien 1932) fait l’objet de réimpressions (1975ss.), plus une nouvelle édition en 2000 dont la sixième réimpression est prévue à partir de 2011. Continuer la lecture de « Le Dictionnaire de E. Lennhoff 33e – O. Posner et le Dialogue Église-franc-maçonnerie 1974-80 »

Un gouvernement mondial doit faire face à COVID-19, dit l’ancien Premier ministre britannique

« Il doit y avoir une réponse globale coordonnée… Nous avons besoin d’une sorte de cadre qui travaille », a déclaré l’ancien premier ministre Gordon Brown.

LIFESITENEWS – Par Dorothy Cummings McLean

Un ancien Premier ministre britannique a appelé à la création d’un gouvernement mondial pour faire face à la pandémie de coronavirus.

Gordon Brown, qui a été à la fois Premier ministre et chef du parti travailliste britannique de gauche de 2007 à 2010, a déclaré aux médias britanniques que le gouvernement mondial qu’il proposait s’attaquerait aux crises médicale et financière causées par COVID-19. Il dirigerait les efforts pour trouver un vaccin contre le virus, organiserait sa production et son achat, et arrêterait les profiteurs. Il orienterait également la réponse des banques centrales, protégerait les marchés mondiaux émergents et “adopterait une approche commune pour l’utilisation des dépenses publiques afin de stimuler la croissance”. Continuer la lecture de « Un gouvernement mondial doit faire face à COVID-19, dit l’ancien Premier ministre britannique »

Gordon Brown, envoyé spécial de l’ONU, prône le gouvernement global face au coronavirus, ennemi invisible de l’humanité

Catholique et franc-maçon, c’est possible ? Le Club des Hommes en Noir

Le Club des Hommes en Noir revient pour une deuxième saison et un nouveau format. Cette émission fondée en 2012, sur une radio bien connue, par Philippe Maxence, a un concept simple : l’actualité de l’Église décryptée par des prêtres et un laïc, sans langue de buis ! Vous pouviez les entendre, grâce au studio vidéo de L’Homme Nouveau vous pouvez maintenant les voir ! Désormais les nouveaux épisodes sont disponibles chaque vendredi.

Cette semaine, le Club des Hommes en Noir composé des abbés Celier et Tanouärn ainsi que du père Thomas sj et animé par Philippe Maxence aborde une question qui n’est pas nouvelle : peut-on être catholique et franc-maçon ?