Des découvertes médicales sur la grossesse pourraient éclairer Marie en tant que Mère de Dieu

CRUXCharles C. Camosy

Note de la rédaction : Kristin Marguerite Collier est professeur adjoint de médecine interne à l’école de médecine de l’Université du Michigan où elle pratique la médecine interne générale. Elle est directrice adjointe du programme de résidence en médecine interne et directrice de la voie des soins primaires du programme. De plus, elle est la directrice du programme de santé, de spiritualité et de religion de l’école de médecine de l’Université du Michigan. Elle a parlé à Charles Camosy de Marie, de Jésus et de la grossesse].

Camosy : Nous voici donc à la fin de l’Avent, avec la grossesse de Marie et de Jésus en tête de nos pensées. Quelle est la première chose qui vous vient à l’esprit quand vous pensez à tout ça ?

Collier : La première chose qui me vient à l’esprit est l’amour – que Dieu a tellement aimé le monde qu’il a envoyé son fils unique pour que quiconque croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle. Continuer la lecture de « Des découvertes médicales sur la grossesse pourraient éclairer Marie en tant que Mère de Dieu »

Bébés génétiquement modifiés : le monde des Savants Fous

MPI – La convention d’Oviedo de 1997, interdit de modifier le génome d’un embryon. Pourquoi ? « Lorsqu’une cellule germinale est modifiée, le changement est irréversible. Transmis de façon irrémédiable au fil des générations, il se propagera au sein des familles, des communautés et des pays, jusqu’à faire définitivement partie intégrante de l’humanité. Les effets d’une modification génétique ne se manifestant pas avant des années, des décennies voire des générations, l’altération irréversible du génome humain représente un risque trop important. »

La question est que la Chine n’a pas signé cette convention. Mais de fait, il existe un consensus international de bon sens sur cette question. Entretemps est intervenue la découverte du ciseau à gênes d’Emmanuelle Charpentier, le CRISPCa9. Continuer la lecture de « Bébés génétiquement modifiés : le monde des Savants Fous »

Science contre religion: un grand mythe de notre temps

Note de l’éditeur : Tous les catholiques devraient être conscients de l’enseignement clair de l’Église selon lequel “Même si la foi est au-dessus de la raison, il ne peut jamais y avoir de désaccord réel entre la foi et la raison, puisque c’est le même Dieu qui révèle les mystères et infuse la foi, et qui a doté le mental humain de la lumière de la raison.Cet article ne traite pas de l’erreur de beaucoup qui affirme que ” la discipline scientifique s’oppose à la religion “, mais plutôt de la façon dont les scientifiques perçoivent la relation entre la science et la religion, et de l’importance pour les chrétiens de rendre un témoignage convaincant, dans leur vie quotidienne, de l’existence de Dieu. Continuer la lecture de « Science contre religion: un grand mythe de notre temps »

18ème semaine de grossesse

Passeport Santé

Où en est le bébé ?

En cette 18ème semaine de grossesse (20 SA), le bébé mesure 20 cm et pèse 240 g. Au cours de ce 5ème mois de grossesse, il va prendre 3 à 5 cm et doubler son poids.

Le bébé alterne phases de sommeil (18 à 20 h par jour) et phases d’activité durant lesquelles il est très actif. Grâce à ses muscles qui se sont bien développés et à l’espace dont il bénéficie encore dans le liquide amniotique, ses mouvements sont de plus en plus amples et vigoureux. Il se retourne, fait des galipettes, donne des coups de pied, joue avec son cordon ombilical. Certains bébés sucent même déjà leur pouce. Parfois, une bosse apparaît sur le ventre de la future maman : il s’agit peut-être d’un pied ! Ces mouvements contribuent à la formation de ses articulations, en stimulant les cellules. Continuer la lecture de « 18ème semaine de grossesse »

Alarmisme climatique, les scientifiques se font entendre

Le nouveau compas quotidien par Václav Klaus

Les alarmistes du climat ont lancé une offensive majeure pour présenter et promouvoir leurs scénarios catastrophiques. Mais devant des scénarios catastrophiques, nous nous retrouvons à la merci de l’irrationalité idéologique alors qu’une jeune Suédoise naïve commence à enseigner aux générations qui l’ont précédée. Le doublement du Co2 entraînera une augmentation de la température de la terre de seulement 0,6°. Les scientifiques d’Erice (et du monde entier) devraient se faire entendre avant qu’il ne soit trop tard. Le rapport scientifique de l’ancien président de la République tchèque, Klaus.

Nous publions le rapport de Vaclav Klaus (photo ci-dessous), le premier président de la République tchèque à être présenté lors du séminaire sur les urgences planétaires qui s’est tenu à Erice en août dernier. Continuer la lecture de « Alarmisme climatique, les scientifiques se font entendre »

Pas thérapeutique: le cannabis ne guérit rien

Le nouveau compas quotidien

Des recherches menées par des scientifiques australiens, publiées dans The Lancet Psychiatry, ont conclu que la marijuana n’est pas utilisée pour traiter des maladies. La découverte a été fondée sur l’analyse de 83 études portant sur 3 000 personnes, pour lesquelles il n’existe aucune preuve que les cannabinoïdes atténuent les symptômes de maladies comme la dépression. Il est donc clair que la pression en faveur de la légalisation du cannabis, justifiée comme thérapie contre la douleur ou les symptômes de certaines maladies, est essentielle à l’usage récréatif.

Non, la consommation de cannabis à des fins thérapeutiques n’est pas justifiable. Des recherches menées par des scientifiques australiens, publiées dans The Lancet Psychiatry, ont conclu que la marijuana n’est pas utilisée pour traiter des maladies. La découverte découle de l’analyse de 83 études portant sur 3 000 personnes, pour lesquelles il n’existe aucune preuve que les cannabinoïdes soulagent les symptômes de maladies comme la dépression, l’anxiété, le syndrome de Tourette (un trouble neurologique caractérisé par la présence de tics moteurs et de phonateurs), le Ptsd (syndrome de stress post-traumatique), le Adhd (hyperactivité avec déficit d’attention) ou autres psychoses. Continuer la lecture de « Pas thérapeutique: le cannabis ne guérit rien »

6500 différences génétiques distinguent l’homme de la femme

MPI – Sale temps pour les partisans de la théorie (idéologie) du genre. Des chercheurs ont analysé 20 000 gènes différents, en les triant par sexe et en fonction des différences d’expression dans chaque tissu organique.
Ils ont découvert qu’environ 6500 de ces gènes étaient davantage exprimés pour un sexe, dans au moins un tissu organique. Par exemple, ils ont découvert que les gènes fortement exprimés dans la peau des hommes, par rapport aux femmes, étaient ceux liés à pilosité. L’expression des gènes pour la construction musculaire était plus élevée chez les hommes et celle du stockage des graisses chez les femmes. Les chercheurs ont également découvert des gènes liés au sexe dans les glandes mammaires, dont la moitié s’exprimaient chez l’homme. Les hommes disposant d’un « équipement mammaire » parfaitement présent, mais non fonctionnel, les chercheurs croient que certains gènes pourraient contribuer à inhiber la lactation. Continuer la lecture de « 6500 différences génétiques distinguent l’homme de la femme »

La conception est le début de la vie. Les biologistes le disent

Le nouveau compas quotidienLa thèse de doctorat du chercheur Steve Jacobs, de l’Université de Chicago, a attiré l’attention des médias américains. Parce qu’il recueille l’opinion de biologistes du monde entier sur le moment où la vie humaine commence. Cela commence par la fécondation, c’est-à-dire dès la conception, pour 97% d’entre eux. Tu ne peux pas faire semblant de ne pas savoir quand tu parles d’avortement.

Quand commence la vie humaine et qu’en pensent les biologistes ? Dans le débat qui oppose depuis cinquante ans les avorteurs et les défenseurs de la vie, cette question a été au cœur de toute évaluation et inspiration du critère principal sur lequel les lois et les décisions administratives sont jugées. Il est clair que si l’opinion commune des biologistes du monde entier était que la vie commence dès la conception, c’est-à-dire la fécondation entre le sperme et l’ovule, les conséquences seraient claires pour tous. Autoriser l’avortement signifierait tuer une vie humaine, et non éliminer une ” protubérance charnelle “, un ” kyste ” comme le définissent les promoteurs de l’avortement. Pour ceux qui s’inspirent de la foi chrétienne, la vie est sacrée dès la conception. Continuer la lecture de « La conception est le début de la vie. Les biologistes le disent »

Qu’est-ce qu’une science ?

Introduction

Est-il important de définir ce qu’est « une science » ? Pour l’épistémologue T. S. Kuhn vouloir définir la science (ou une science) masquerait des préoccupations non scientifiques. Il donne l’exemple de la psychologie dont la définition comme science importerait moins que les progrès réalisés dans la connaissance du fonctionnement du psychisme. Pour Kuhn, une science serait « tout domaine ou le progrès est net » !
K. Popper de son côté croyait pouvoir mettre une séparation entre la métaphysique et la science, définissant la première par opposition à la seconde au moyen du critère de la réfutation (la métaphysique, comme les dogmes, ne serait pas scientifique car non réfutable par des procédés rationnels). Continuer la lecture de « Qu’est-ce qu’une science ? »