Mgr Schneider demande au pape de « rétracter » ses propos sur les unions civiles

INFOVATICANA – Par Carlos Esteban

Dans un document publié par le spécialiste nord-américain du Vatican Edward Pentin sur son site web, l’évêque auxiliaire d’Astana, Athanasius Schneider, demande au Saint-Père d’éclaircir le scandale qui découle de son soutien aux unions civiles de personnes du même sexe.
“Tous ces petits de l’Eglise (enfants, jeunes, pères et mères de famille, religieuses cloîtrées, prêtres, évêques),” dit Schneider, “diraient certainement au Pape François : “Saint-Père, pour le salut de votre propre âme immortelle, pour les âmes de ceux qui, par leur approbation des unions de même sexe, offensent gravement Dieu et exposent leurs âmes au danger de la perdition éternelle par leurs actes sexuels, convertissez-vous, retirez votre approbation et proclamez en union avec tous vos prédécesseurs l’enseignement immuable suivant de l’Église

“L’Eglise enseigne que le respect des personnes homosexuelles ne peut en aucun cas conduire à l’approbation de comportements ou à la légalisation d’unions homosexuelles. “Reconnaître légalement les unions homosexuelles ou les assimiler au mariage signifie non seulement approuver les comportements déviants et en faire un modèle pour la société actuelle, mais aussi occulter les valeurs fondamentales appartenant au patrimoine commun de l’humanité. L’Église ne peut pas ne pas défendre ces valeurs, pour le bien des hommes et de toute la société”.

“Avec l’incroyable approbation du Pape pour les unions de même sexe, tous les vrais enfants de l’Eglise se sentent orphelins, et ont déjà cessé d’écouter la voix claire et sans équivoque du Pape, qui doit garder inviolablement et exposer fidèlement la Révélation, le Dépôt de la Foi, donné par les apôtres”, poursuit-il.

Et il termine : “Notre Seigneur dira aussi au Pape François : “A quoi sert à un homme de gagner le monde entier et de perdre sa propre âme ? ou que peut-il donner pour la récupérer ? Car le Fils de l’homme viendra dans la gloire de son Père avec ses anges, et alors il rendra à chacun selon ses œuvres”. (Matthieu 16, 26-27) ; et Notre Seigneur dira aussi au Pape François : “Mais j’ai prié pour vous, afin que votre foi ne faiblisse pas ; et vous, quand vous vous serez convertis, affermissez vos frères.