10 péchés de la langue à surveiller, et comment les éviter

LIFESITENEWS – Par Mgr Charles Pope

Dans le guide pastoral de Saint Grégoire le Grand, on peut lire la première ligne : “Un guide spirituel doit se taire quand la discrétion l’exige et parler quand les mots sont utiles.”

Ce n’est pas facile. En effet, la maîtrise de soi dans la parole fait partie des dons les plus rares et vient généralement plus tard dans la vie !

Certains des péchés les plus courants que nous commettons sont liés à la parole : les commérages, les bavardages, les mensonges, les exagérations, les attaques sévères et les remarques peu charitables. Avec notre langue, nous pouvons répandre la haine, inciter à la peur et à la malveillance, diffuser des informations erronées, provoquer des tentations, décourager, enseigner l’erreur et ruiner des réputations. Avec un don capable d’apporter un tel bien, nous pouvons sûrement causer un grand mal !

C’est ce que dit le livre de Jacques :

Nous trébuchons tous de bien des façons. Celui qui n’est jamais en faute dans ce qu’il dit est parfait, capable de maîtriser son corps tout entier. Lorsque nous mettons des mors dans la bouche des chevaux pour qu’ils nous obéissent, et ainsi nous pouvons faire tourner l’animal tout entier. Ou prendre les bateaux comme exemple. Bien qu’ils soient si grands et qu’ils soient poussés par des vents forts, ils sont dirigés par un très petit gouvernail partout où le pilote veut aller. De même, la langue est une petite partie du corps, mais elle fait de grandes vantardises.

Considérez comment une grande forêt est enflammée par une petite étincelle. La langue est aussi un feu, un monde de mal parmi les parties du corps. Elle corrompt tout le corps, met le feu à tout le parcours de la vie et est elle-même enflammée par l’enfer.

Toutes sortes d’animaux, oiseaux, reptiles et créatures marines sont et ont été apprivoisés par l’homme, mais aucun être humain ne peut apprivoiser la langue. C’est un mal agité, plein de poison mortel. Avec la langue, nous louons notre Seigneur et Père, et avec elle nous maudissons les êtres humains, qui ont été faits à la ressemblance de Dieu. De la même bouche sortent la louange et la malédiction. Mes frères et sœurs, cela ne doit pas être (Jacques 3:2-18).

Oui, bien que par la grâce de Dieu on puisse vaincre de nombreux péchés, ceux qui sont associés à la parole sont généralement parmi les derniers à être vaincus. Il semble presque qu’il existe une partie distincte, plus fondamentale, de notre cerveau qui contrôle notre parole. Nous pouvons être à mi-chemin de la parole avant même de réaliser à quel point nous sommes stupides et pécheurs. Les Écritures parlent de la langue pécheresse de façon très artistique. Voici une liste de dix péchés de la langue de James Melton [1]. Bien que la liste soit la sienne, le commentaire est de moi. Méfiez-vous de ceux-ci !

La langue du mensonge – dire des choses fausses avec l’intention de tromper
L’Éternel déteste les lèvres mensongères, mais il se plaît dans les gens qui sont dignes de confiance (Proverbes 12:22).

La langue flatteuse – exagérer les bonnes qualités des autres afin de s’attirer leur confiance, une forme de mensonge
Que le Seigneur fasse taire toutes les lèvres flatteuses et toutes les langues vantardes (Psaume 12:4).

La langue fière – Il existe un dicton qui dit qu’une langue fière vient avec deux oreilles fermées. La langue orgueilleuse est vantarde et trop sûre de ce qu’elle dit. Les personnes ayant une langue fière ne sont pas faciles à corriger et ne qualifient pas ou ne distinguent pas leurs remarques comme elles le devraient.
Ceux qui disent : “Par nos langues, nous vaincrons ; nos propres lèvres nous défendront – qui peut nous dominer ? (Psaume 12:5) sont condamnés.

La langue surutilisée – qui en dit beaucoup trop, surtout sur des choses dont nous savons peu
… une voix de fou [vient] avec une multitude de mots (Ecclésiaste 5:2).

La langue rapide – parler avant que nous ne le devrions, avant même que nous n’ayons toutes les informations
Ne sois pas irréfléchi dans ta bouche, et que ton cœur ne se hâte pas de dire quoi que ce soit devant Dieu (Ecclésiaste 5:1).

Chacun doit être prompt à entendre et lent à parler (Jacques 1:19).

La langue qui mord dans le dos – parler des autres dans leur dos, la blessure secrète de la bonne réputation d’une personne. La calomnie, c’est le fait de mentir carrément sur une autre personne. La distraction consiste à attirer inutilement l’attention sur les fautes d’autrui afin de nuire à sa réputation.
Aussi sûrement qu’un vent du nord apporte la pluie, une langue bavarde provoque la colère (Proverbes 25:23).

La langue bavarde – la diffusion d’informations inutiles (souvent blessantes) sur les autres. Les porte-parole diffusent des informations personnelles sur les autres qui ne devraient pas être partagées.
Celui qui se déplace en tant que porteur de parole révèle des secrets, et ne tient donc pas compagnie à celui qui ouvre ses lèvres (Proverbes 20:19).

Tu ne monteras pas et ne descendra pas comme un porte-étendard au milieu de ton peuple (Lévitique 19:16).

La langue de la malédiction – souhaiter que le mal arrive aux autres, généralement qu’ils soient damnés
Il adorait prononcer une malédiction – que cela lui revienne. Il ne prenait aucun plaisir à bénir – que ce soit loin de lui (Psaume 109, 17).

La langue perçante – parler avec une dureté et une sévérité inutiles
Proclamez le message ; persistez en lui à temps et à contretemps ; réprimandez, corrigez et encouragez avec beaucoup de patience et d’enseignement (2 Timothée 4:2).

Ne réprimandez pas sévèrement un homme âgé, mais exhortez-le comme s’il était votre père. Traitez les jeunes hommes comme des frères, les femmes âgées comme des mères et les jeunes femmes comme des sœurs, avec une pureté absolue (1 Tim 5:1-2).

La langue silencieuse – ne pas parler quand nous devons avertir les gens du péché, les appeler au Royaume et annoncer la Vérité de Jésus-Christ. À notre époque, le triomphe du mal et des mauvais comportements a été favorisé par notre silence en tant que peuple chrétien. Les prophètes doivent prononcer la Parole de Dieu.
Les gardiens d’Israël sont aveugles : ils sont tous ignorants, ce sont tous des chiens muets, ils ne savent pas aboyer (Esaïe 56:10).

Ainsi, notre discours est criblé de ce qu’il ne devrait pas avoir et dépourvu de ce qu’il devrait. Comme notre condition est misérable ! Eh bien, Jacques a dit : “Quiconque n’est jamais en faute dans ce qu’il dit est parfait !

Il y a de nombreuses précautions à prendre lorsqu’il s’agit de parler. Voici une autre liste de passages de l’Écriture concernant la parole, dont la plupart sont tirés de la tradition de la Sagesse. Lisez et écoutez !

  • Soyez prompt à entendre, mais lent à répondre. Si vous avez la connaissance, répondez à votre voisin ; sinon, mettez votre main sur votre bouche. Honorez et déshonorez par la parole ! La langue d’un homme peut être sa perte. Ne te fais pas traiter de détracteur ; n’utilise pas ta langue pour des calomnies (Siracide 5:13-16).
  • Celui qui répète un mauvais rapport n’a aucun sens. Ne répétez jamais les ragots, et vous ne serez pas injurié. … Que tout ce que vous entendez meure en vous ; soyez assuré qu’il ne vous fera pas éclater. Mais quand un fou entend quelque chose, il est en travail, comme une femme qui accouche d’un enfant. … Comme une flèche logée dans la cuisse d’un homme est une commère dans la poitrine d’un fou … chaque histoire que tu ne dois pas croire … qui n’a pas péché avec sa langue ? (Siracide 19:5-14 varia)
  • Ne soyez pas rapide avec votre bouche, ne vous empressez pas de dire quoi que ce soit devant Dieu. Dieu est au ciel et vous êtes sur la terre, alors que vos paroles soient peu nombreuses. … Ne laisse pas ta bouche te conduire au péché. … Beaucoup de rêves et beaucoup de mots sont dénués de sens. Craignez donc Dieu (Eccles 5:1-6).
  • En fin de compte, les gens apprécient bien plus la critique honnête que la flatterie (Proverbes 28:23 NLT).
  • On peut faire confiance aux blessures d’un ami, mais un ennemi multiplie les baisers (Pr 27:6).
  • Celui qui garde sa bouche et sa langue se garde de la calamité (Pr 21:23).
  • Celui qui garde ses lèvres garde sa vie, mais celui qui parle avec précipitation finira par se ruiner (Pr 13:3).
  • Un commérage trahit une confiance ; évitez donc un homme qui parle trop (Pr 20:19).
    Un faux témoin ne restera pas impuni, et celui qui répand des mensonges périra (Pr 19:9).
  • Un faux témoin ne restera pas impuni, et celui qui répand des mensonges ne sera pas libre (Pr 19:5).
  • Un homme de connaissance utilise les mots avec retenue, et un homme de compréhension est d’humeur égale. Même un fou est considéré comme sage s’il garde le silence, et il discerne s’il tient sa langue (Pr 17:27-28).
  • Lorsque les mots sont nombreux, le péché n’est pas absent, mais celui qui tient sa langue est sage (Pr 10:19).
  • Les paroles des fous les entraînent dans de constantes querelles ; ils demandent une raclée (Pr 18:6).
  • Chassez le moqueur, et vous aurez des querelles ; les querelles et les insultes sont terminées (Pr 22:10).
  • L’Éternel déteste les lèvres menteuses, mais il se plaît dans les hommes qui sont véridiques. L’homme prudent garde pour lui sa connaissance, mais le cœur des insensés fait éclater la folie (Pr 12:22-23).
  • La langue du sage recommande la connaissance, mais la bouche de l’insensé fait jaillir la folie (Pr 15:2).
  • La langue qui apporte la guérison est un arbre de vie, mais une langue trompeuse écrase l’esprit (Pr 15:4).
  • L’insensé ne trouve aucun plaisir à comprendre, mais se réjouit d’exprimer ses propres opinions (Pr 18:2).
  • Certaines personnes font des remarques acerbes, mais les paroles des sages apportent la guérison (Pr 12:18).
  • Un homme qui manque de jugement se moque de son voisin, mais un homme intelligent tient sa langue. Un commérage trahit une confiance, mais un homme digne de confiance garde un secret (Pr 11:12-13).
  • Les lèvres des justes savent ce qui est convenable, mais la bouche des méchants ne sait que ce qui est pervers (Pr 10:32).
  • Le cœur du juste pèse ses réponses, mais la bouche du méchant fait jaillir le mal (Pr 15:28).
  • L’homme prudent ne fait pas étalage de sa connaissance, mais les insensés diffusent leur folie (Pr 12:23).
  • Éternel, mets une garde sur ma bouche, veille sur la porte de mes lèvres (Psaume 141:3).
    Garde ta langue du mal et tes lèvres du mensonge (Psaume 34:13).

Aide-moi, Seigneur. Garde ton bras autour de mon épaule et ta main sur ma bouche ! Mets ta Parole dans mon cœur, de sorte que lorsque je parle, c’est vraiment toi qui parles.