Mgr Viganô: Les plans d’un Nouvel Ordre Mondial doivent être « démasqués, compris et révélés »

LIFESITENEWS

« L’idée de projets d’ordre mondial du Nouveau-Plan en vertu duquel les pays et les citoyens ordinaires ont vu leur identité enlevée par une puissante élite aurait pu sembler absurde jusqu’à il y a quelques années. »

Le 8 mai, trois cardinaux et neuf évêques, ainsi que de nombreux médecins, journalistes, avocats, penseurs et professionnels du monde entier ont lancé un appel pour sensibiliser les gens, les gouvernements, les scientifiques et les médias aux graves dangers pour la liberté individuelle causés par la propagation de Covid-19.

Ces dangers ont été ressentis plus sévèrement dans certains pays que dans d’autres, mais l’attention des catholiques et des personnes de bonne volonté doit être attirée partout afin que nous puissions tous comprendre ensemble ce qui se passe : si nous ne considérons tous que l’aspect sanitaire de l’épidémie – et si nous ne comprenons pas ses implications sociales, économiques, politiques et religieuses – nous serons sur la voie d’un avenir où les gouvernements et la hiérarchie de l’Église seront entraînés par des pouvoirs qui pensent qu’il n’y a pas d’autorité supérieure à eux et dont le but est très peu clair.

L’idée de projets pour un Nouvel Ordre Mondial dans lequel les pays et les citoyens ordinaires verraient leur identité enlevée par une élite puissante pouvait sembler absurde jusqu’à il y a quelques années. Aujourd’hui, ces mêmes projets sont présentés et même mis en avant comme étant bons pour la société et pour les individus. Ces plans, tels que promus par des groupements internationaux, doivent être démasqués, compris et révélés. En temps normal, telle serait la tâche des médias, de faire prendre conscience à chacun de ce qui se passe afin que nous puissions nous exprimer contre en tant que croyants individuels et membres d’une communauté.

Tel est l’objectif de l’appel : briser le silence des médias, notamment en ce qui concerne l’absence de toute discussion sur les libertés et les droits individuels. Ceux-ci sont maintenant censurés et contrôlés. Nous souhaitons également demander aux membres de la communauté scientifique de discuter de ces questions sans que des intérêts économiques ou idéologiques exercent une pression sur eux, et rappeler aux gouvernements leur responsabilité pour le bien de tous.

L’appel a certainement suscité un certain nombre de discussions et de débats. En Allemagne, de nombreux évêques ont simplement parlé de “théories de conspiration” et n’ont absolument pas réfuté nos affirmations. Ils ont ainsi pris le train en marche de l’idéologie actuelle. Lors d’un récent entretien avec l’hebdomadaire catholique allemand Die Tagespost, le cardinal Müller (l’un des signataires de l’appel) note courageusement que “la tendance moderne est de considérer toute personne qui pense les choses d’une manière différente comme un théoricien de la conspiration”.

Il déclare également :

Ceux qui ne font pas la distinction entre la pertinence et le danger de la mondialisation nient la réalité. Le pape François s’est élevé contre les États et les organismes internationaux qui imposent l’avortement dans les pays pauvres comme une forme de néocolonialisme et leur refusent toute aide s’ils refusent de l’appliquer. Lorsque Alberto Fujimori était président du Pérou, j’ai parlé à de nombreuses femmes et à de nombreux hommes qui avaient été stérilisés sans le savoir et qui avaient été trompés avec de grosses sommes d’argent et des promesses de soins de santé et d’une vie meilleure. S’agit-il d’une sorte de théorie de la conspiration ? Il faut dire la même chose des accusations de théories de conspiration concernant les discussions sur la vaccination de sept milliards de personnes, même si le vaccin n’a pas encore été testé correctement et que les droits fondamentaux peuvent être refusés à quiconque refuse le vaccin. Personne ne peut être forcé de croire que quelques bienfaiteurs milliardaires ont les meilleurs plans pour améliorer les choses dans le monde simplement parce qu’ils ont été capables d’accumuler des sommes d’argent aussi énormes.

Nous avons entendu le même genre de choses de la part de l’archevêque Athanasius Schneider : “Il est étonnant que l’Eglise, la politique et les médias aient tous essayé de discréditer – en accord avec les tendances dominantes – l’anxiété exprimée dans l’Appel avec leur argument de la théorie de la conspiration pour que tout débat ultérieur soit immédiatement tué dans l’œuf. Je me souviens du même genre de réaction et de langage sous la dictature soviétique, lorsque les dissidents et les critiques de l’idéologie principale et du régime politique étaient accusés de complicité avec les “théories de conspiration” dans l’Ouest capitaliste (ici)”.

Il faut dire aussi que l’Appel, laissant de côté les critiques qui n’ont été faites que par ceux qui veulent blanchir les innombrables incongruités dans les choses que nous pouvons tous voir de nos propres yeux, a été soutenu par d’importants laïcs et de nombreux représentants éminents du monde de la science et des médias. Robert Francis Kennedy Jr s’est prononcé en faveur de l’appel. En moins d’une semaine, l’appel a recueilli près de 40 000 signatures, et il est maintenant lu à l’Est.

Il est clair qu’il existe une profonde fracture au sein de la Hiérarchie, et l’Appel nous a permis de le constater. La preuve en est la base clairement mondialiste de la Journée de Prière pour l’Humanité mise en place par le Comité pour la Fraternité Fraternelle aux Emirats Arabes Unis pour demander la fin de la pandémie, à laquelle le Saint-Siège a immédiatement donné son approbation.

Cette tendance, récemment ratifiée dans la Déclaration d’Abou Dhabi, s’inspire clairement de l’idéologie relativiste qui sous-tend la pensée maçonnique. En tant que telle, elle n’a absolument rien de catholique et il est extrêmement inquiétant que l’Église se soit laissée utiliser comme “outreach” par le Nouvel Ordre Mondial (qui est absolument et totalement anti-catholique).