UN MUSULMAN DÉCLARE LA SUPRÉMATIE DE MAHOMET SUR JESUS LORS D’UNE MESSE CATHOLIQUE

Par Jules Gomes  •  ChurchMilitant

Le père irlandais Stephen Farragher invite les musulmans à son autel pour prier Allah

Les musulmans, invités par un prêtre catholique en Irlande à prier à ses côtés pendant la célébration de la Sainte Eucharistie, ont prié l’Adhan – l’appel islamique à la prière qui proclame catégoriquement la suprématie de l’Islam sur ses ancêtres – le judaïsme et le christianisme.

Le père Stephen Farragher, curé de l’église Saint-Patrick de Ballyhaunis, dans le comté de Mayo, a invité deux musulmans à “prier en solidarité” avec lui “la bénédiction et la prière finales” lors de la messe du vendredi à 10 heures qui sera diffusée à la radio, a rapporté Midwest Radio Ireland.

Mohammed Cherbatji et Mohammed Rahmani se sont joints au père Farragher pour demander une bénédiction sur tous les travailleurs de la santé et les travailleurs de première ligne pendant la pandémie et prier pour l’éradication du virus de Wuhan. L’église aurait été vide en raison des restrictions imposées par le virus de Wuhan.

Cependant, une vidéo de la prière islamique diffusée sur Twitter montrait un des musulmans en chaire qui chantait l’Adhan en arabe.


Dans un récit religieux où une religion en dénigre une autre, le compromis n’est ni logique ni théologiquement disponible.


Church Militant a contacté un expert arabe et un érudit de la jurisprudence islamique qui a confirmé que la prière n’était pas une bénédiction pour les travailleurs de la santé mais “l’appel islamique à la prière, qui affirme de manière concluante et sans ambiguïté que la révélation de Dieu à Mahomet a supplanté et remplacé les révélations antérieures de Dieu à Moïse dans l’Ancien Testament et à Jésus dans le Nouveau Testament”.

L’Adhan affirme : “Allah est le plus grand. Je témoigne qu’il n’y a pas d’autre dieu qu’Allah. Je témoigne que Mohammed est le Messager d’Allah. Venez à la prière. Venez au salut.” Ces affirmations sont répétées deux fois.

Le théologien Gavin Ashenden, qui a démissionné de son poste d’aumônier de la Reine en protestation contre une lecture du Coran à la cathédrale St. Mary’s de Glasgow, en Écosse, a confirmé à Church Militant que “l’appel musulman à la prière est une pièce dramatique du triomphalisme islamique”.

“Il proclame la supériorité de l’islam sur toutes les autres religions, et ce faisant, projette Jésus dans le rôle d’un charlatan et d’un menteur. Le dieu musulman, Allah, est inconnaissable et n’a pas de fils. Jésus était donc une fraude en prétendant que Lui et le Père sont un”, a déclaré Ashenden, qui s’est récemment converti au catholicisme.

Image
Intérieur de l’église Saint-Patrick

 

“Dans un récit religieux où une religion en dénigre une autre, le compromis n’est pas logiquement ou théologiquement disponible”, a-t-il souligné.

Ashenden a expliqué comment le père Farragher, ayant invité un musulman à terminer sa messe radiodiffusée par la prière d’Adhan depuis la chaire catholique, “loin de créer un événement interconfessionnel sympathique pour le monde en ligne, il avait donné une plate-forme à une prière étrangère qui invalidait la messe, son Sauveur, l’authenticité des évangiles et la légitimité de toute l’Eglise catholique”.

Ashenden a ajouté :

Il a sans doute cherché à faire preuve d’une générosité imaginative. Mais sa profonde ignorance aura causé la plus profonde offense à tous les chrétiens instruits et fidèles ainsi que la plus grande peine à ces dizaines de milliers de chrétiens qui souffrent dans le monde entier aux mains d’un Islam brutalisant qui leur fait payer de leur vie le prix de l’amour et de la foi en Jésus, Fils de Dieu et Sauveur.

L’ancien imam suédois Tomas Samuel explique en quoi l’Adhan est une déclaration de la suprématie islamique. Dans les sources islamiques, “nous découvrons que l’appel à la prière stipule que chacun doit se soumettre à l’islam et proclame le pouvoir sur le domaine de la prière”.

L’Adhan est prié pour deux raisons : “Il rappellera aux gens quand il est temps de prier, et l’appel à la prière proclamera l’islam sur une ville”, explique-t-il.

Samuel cite Omdat Al-Ahkam, un texte fondamental pour la loi islamique : “On peut comparer l’Adhan au drapeau musulman. Sa proclamation montre que les habitants de la ville sont musulmans”.


Il proclame la supériorité de l’islam sur toutes les autres religions, et ce faisant, met Jésus dans le rôle d’un charlatan et d’un menteur.


En arabe, “adhan” signifie “information” ou “éclaircissement” – ce qui signifie que les personnes auparavant dans l’obscurité et l’ignorance sont maintenant “informées” et “éclairées” sur la “vraie religion” de l’Islam, à laquelle elles doivent se soumettre. L’Islam signifie soumission (de la racine arabe “al-Silm” – soumission ou abandon).

Des commentateurs ont expliqué que la récitation de l’Adhan dans les églises est un “jeu de pouvoir” destiné à conquérir et à sacraliser le territoire chrétien. Les érudits islamiques sont engagés dans une discussion interne sur la question de savoir s’il est haram (interdit) ou makrooh (offensant) pour les musulmans d’entrer dans les églises.

“Si vous allez à l’église dans le seul but de faire preuve de tolérance et d’indulgence, alors ce n’est pas permis, mais si c’est pour les appeler à l’Islam et leur donner l’occasion de le faire, et que vous ne participez pas à leur culte et que vous ne craignez pas d’être influencé par leurs croyances ou leurs coutumes, alors c’est permis”, déclare la Fatwa al-Lajnah al-Daa’imah.

Image
L'”appel à la prière” islamique est une déclaration de suprématie

Les prières du vendredi à la mosquée de Ballyhaunis (illustrées dans cet article) ont été annulées à cause du virus. Plus de 500 musulmans assistent régulièrement aux prières du vendredi à la mosquée – la plus ancienne mosquée construite à cet effet en Irlande.

L’islam est en passe de devenir la deuxième religion d’Irlande dans les dix prochaines années. Ballyhaunis est la ville la plus diversifiée d’Irlande, selon le recensement national de 2011, et seulement 40 % sont d’origine irlandaise tandis que 60 % sont des immigrants – dont une partie importante est musulmane.

Church Militant a contacté le père Farragher et lui a demandé s’il était conscient des implications de la prière islamique. Nous lui avons également demandé si la déclaration d’Abou Dhabi du pape François l’avait inspiré à se livrer à cet acte de culte combiné musulman-catholique – mais nous n’avons reçu aucune réponse au moment de la mise sous presse.

CatégoriesUSA