RÉACTION CATHOLIQUE AU VIRUS

par Rodney Pelletier ChurchMilitant

Bonnes et mauvaises réponses

Alors que la peur du coronavirus balaie les États-Unis, les évêques réagissent de différentes manières, et elles touchent tous les catholiques du pays.

Au début de la semaine, l’abbé Paul Etienne de Seattle a été le premier évêque américain à suspendre les messes publiques, et alors que la situation s’aggrave, les archevêchés de Chicago, Detroit et Washington, D.C. ont suivi le mouvement.

Mais alors que l’incertitude de l’avenir s’empare des catholiques américains et que de plus en plus de personnes sont privées des sacrements, certains évêques prennent des mesures spirituelles aussi bien que physiques.

L’évêque Joseph Strickland de Tyler, au Texas, encourage ses prêtres à conduire des processions eucharistiques après la messe avant le 19 mars – la solennité de saint Joseph.

Il expose ses raisons, disant que c’est pour demander “la protection de Notre Seigneur contre le coronavirus et la guérison pour ceux qui ont déjà été infectés ; la miséricorde et le repos éternel pour ceux qui sont morts”.

C’est aussi pour demander à “Notre Seigneur la force pour nos familles et le courage d’être guidé par les vérités du Dépôt de la Foi et les vérités éthiques et morales qu’elles représentent”, en demandant la direction et la protection de Saint Joseph.


Les catholiques américains et d’autres personnes sont empêchés d’accéder aux sacrements.


Il énonce en outre les lignes directrices suivantes pour les processions :

Après la messe du dimanche ou de la semaine, invitez un petit groupe à participer à une simple procession avec le Saint-Sacrement, dirigée par les prêtres, assistés par les diacres s’ils sont disponibles, et les servants.
Le chemin de la procession doit se trouver sur la propriété de l’Église, sans qu’aucune autorisation civile ne soit nécessaire.
Le respect du Saint-Sacrement est primordial, mais la procession n’a pas besoin d’être élaborée. Le prêtre en aube et deux servants suffisent. Si un diacre est impliqué, une aube et une étole suffiront. Si une paroisse peut avoir une procession plus élaborée, cela est acceptable mais pas nécessaire.
La sécurité de toutes les personnes impliquées est essentielle, c’est pourquoi le nombre de participants doit être limité à un groupe représentatif de la paroisse. Les autres fidèles qui veulent participer doivent être encouragés à rester dans l’église et à prier lorsque la procession quitte l’église, en restant là pour accueillir le retour de Notre Seigneur après la procession.

CatégoriesUSA