Mons. Schneider sur le livre Ratzinger-Sarah: “Il a provoqué la colère de l’enfer”

lafedequotidiana.it

Monseigneur Atanasio Schneider, évêque auxiliaire de Santa Maria ad Astana, a parlé du livre écrit par le cardinal Robert Sarah avec l’aide du pape émérite Benoît XVI.

Voici le texte de l’intervention de l’évêque kazakh Mgr Schneider.

*

Du fond du cœur, nous devons remercier Son Éminence le Cardinal Robert Sarah pour son geste héroïque en écrivant le livre ” Des profondeurs de nos coeurs ” et, surtout, pour son contenu théologiquement et pastoralement extrêmement clair et approprié.
Avec son discours, le Cardinal Robert Sarah a donné la parole à de nombreux évêques, prêtres et simples fidèles du monde entier, dont la voix avait été étouffée par ces structures administratives et ces groupes influents dans la vie de l’Église, qui sont applaudis par le puissant réseau mondial des ennemis de la foi catholique – la foi de tous les temps.
Certains des ennemis de la vraie foi catholique et apostolique ont lancé un coup de foudre contre le cardinal Sarah par la calomnie et le mensonge. Cela montre que l’intervention du Cardinal Sarah était à la fois hautement nécessaire et opportune. On pourrait dire que l’intervention du Cardinal Sarah a provoqué, pour ainsi dire, la colère de l’enfer. On pourrait aussi comparer l’annonce du nouveau volume du cardinal Sarah (et son contenu spécifique) avec la réaction de choc qu’Hérode, les grands prêtres, les scribes et tout Jérusalem ont manifestée à l’annonce par les Mages de la naissance du Nouveau Roi d’Israël.
Le Seigneur demande aussi à Son Eminence le Cardinal Robert Sarah le sacrifice d’avoir été malheureusement et énigmatiquement abandonné même par ces personnes qui, sans ambiguïté et sans respect humain, auraient dû le soutenir lui et son intervention.
On peut dire avec une profonde conviction que Notre Seigneur, l’Église de tous les temps, les Papes de tous les temps et tous les vrais catholiques de notre temps, surtout les “petits” de l’Église, sont reconnaissants à Son Éminence et lui sont proches !
Il est à espérer que notre Saint-Père le Pape François sera reconnaissant de l’intervention du Cardinal Robert Sarah, qu’il a faite par amour authentique de l’Église. On pourrait aussi souhaiter que le Pape François considère la contribution du Cardinal Sarah de manière efficace et fructueuse, puisqu’il a souvent encouragé la liberté de parole et la pratique d’une parrisia apostolique.
Avec son intervention, le Cardinal Robert Sarah n’a fait que remplir son grave devoir et a montré qu’il était une véritable aide pour le Pape et, de cette façon, pour toute l’Eglise. On peut croire que, ce faisant, il n’a été ému ni par les louanges ni par les menaces (nec laudibus, nec fear), témoignant ainsi du symbolisme de la couleur rouge de la robe des cardinaux et de leur titre “Eminence”.
Les “petits” de l’Église sont certainement reconnaissants et prient pour Son Éminence le Cardinal Robert Sarah.

14 janvier 2020

+ Athanasius Schneider, évêque auxiliaire de Santa Maria ad Astana