750 000 $ US DES ÉVÊQUES AMÉRICAINS ONT AIDÉ À FINANCER LA CONFÉRENCE PRO-LGBT

par Michael Hichborn  • ChurchMilitant

Ignatian Solidarity Network promeut l’activisme gay

Au cours de l’été, la Campagne catholique pour le développement humain (CCHD), un programme de lutte contre la pauvreté dirigé par la Conférence des évêques catholiques des États-Unis (USCCB), a versé une subvention nationale stratégique de 750 000 $ au Réseau ignatien de solidarité (ISN). Peu après l’annonce de la subvention en juin, The Lepanto Institute a signalé que l’ISN organisait régulièrement des ateliers pour promouvoir l’activisme homosexuel et transgenre. En réponse aux catholiques préoccupés par la promotion de la perversion sexuelle dans les ateliers de l’ISN – qui comprenaient des présentations d’organisations de défense du “mariage” homosexuel comme New Ways Ministry et Dignity USA – Alexandra Carroll, directrice des communications de la mission sociale de l’USCCB, a affirmé que l’ISN “n’encourageait ni ne faisait la promotion d’une action contraire aux enseignements catholiques”.

Mais au cours du week-end dernier, du 16 au 18 novembre, l’ISN a tenu son Teach-In for Justice familial ignatien annuel, qui comprenait encore une fois des groupes de défense des homosexuels condamnés et des messages pro-homosexuels. Comme lors des événements précédents, le Teach-In comprenait des conférenciers pro-homosexuels et des ateliers sur l’intégration homosexuelle dans la vie de l’Église catholique. La différence entre le Teach-In de cette année et les précédents, c’est que celui de cette année a été financé, en partie, par le CCSSD.


Le Teach-In comprenait des conférenciers pro-homosexuels et des ateliers sur l’intégration homosexuelle dans la vie de l’Église catholique.


Il est à noter que le Catéchisme de l’Église catholique est explicitement clair que les actes homosexuels sont des “actes de dépravation grave” et sont “intrinsèquement désordonnés”. Cela signifie que s’adonner à une activité homosexuelle, qui comprend toutes les formes d’affection romantique, est un péché mortel. Le catéchisme, paragraphe 2357 dit :

S’appuyant sur les Saintes Écritures, qui présentent les actes homosexuels comme des actes de dépravation grave, la tradition a toujours déclaré que “les actes homosexuels sont intrinsèquement désordonnés”. Ils sont contraires à la loi naturelle. Ils ferment l’acte sexuel au don de la vie. Ils ne procèdent pas d’une véritable complémentarité affective et sexuelle. Elles ne peuvent en aucun cas être approuvées.

Les ateliers de l’ISN, tels que décrits dans nos rapports précédents, relèvent très certainement de l’interdiction du Catéchisme d'”approuver” l’homosexualité, et son plus récent Teach-In n’est pas différent.

Le samedi 16 novembre, premier jour de la conférence, le P. James Martin, militant pour l’homosexualité, a fait une présentation intitulée ” Accueillir et respecter les catholiques LGBT dans nos paroisses “. En identifiant les gens avec leurs inclinations pécheresses, la description de la présentation est la suivante :

Comment l’Église catholique peut-elle accueillir ses membres LGBT avec plus de compassion ? Comment pouvons-nous établir un pont entre l’Église institutionnelle et les personnes gaies, lesbiennes, bisexuelles et transgenres ? Le P. Martin, auteur de Building a Bridge, vous invite à une discussion sur le respect, la sensibilité et la compassion. Tous sont les bienvenus.