ABP. WARDA: LE CHRISTIANISME EN IRAK MENACÉ D’EXTINCTION

par Bradley Eli, M.Div., Ma.Th.  • ChurchMilitant.com 

Warda: «Nous avons été victimes de 1 400 ans de discrimination, de persécution, de violence et de génocide»

Si le système juridique irakien continue d’autoriser la discrimination contre les chrétiens, ce n’est qu’une question de temps avant que le christianisme ne disparaisse en Irak, selon l’Abbé Chaldéen Bachar Warda d’Irbil, Irak.

En raison du système juridique irakien fondé sur l’islam, connu sous le nom de charia, les chrétiens ” sont persécutés avec patience et foi depuis 1 400 ans “, a dit M. Warda dans une interview accordée le 6 août, à l’occasion du cinquième anniversaire des attaques du groupe de l’État islamique (IS) contre les chrétiens dans le nord du pays.

A propos des attaques du SI 2014, Warda a déclaré : ” C’était une situation exceptionnelle, mais ce n’est pas une situation isolée. Cela faisait partie du cycle récurrent de violence au Moyen-Orient depuis plus de 1 400 ans.”

“Avec chaque cycle successif, le nombre de chrétiens diminue, jusqu’à aujourd’hui nous sommes au point d’extinction”, a averti Warda. “Argumentez comme vous voulez, mais l’extinction approche.”

Avant 2003, note Warda, il y avait 1,5 million de chrétiens en Irak.

A cause de la persécution, dit-il, “nous ne sommes peut-être plus que 250.000.”

La vérité derrière leur disparition, a souligné Warda, c’est ” que nous avons été constamment et régulièrement éliminés au cours de 1400 ans par un système de croyances qui a permis des cycles récurrents de violence contre les chrétiens, comme le génocide ottoman de 1916-1922 “.

Warda veut que toutes les minorités, y compris les chrétiens, reçoivent le même respect que tous les êtres humains méritent. Mais ce n’est pas le cas de la loi irakienne qui est fortement influencée par la charia, a dit M. Warda.

“En adhérant strictement à l’enseignement coranique, ils prescrivent le statut de dhimmi, ou citoyenneté de seconde classe pour les minorités, permettant la confiscation des biens et l’application de l’impôt islamique jizya “, explique Warda. “Nous avons vécu dans l’ombre pendant des siècles. Selon la constitution de mon pays, nous sommes des citoyens moins nombreux, nous vivons à la discrétion de nos supérieurs autoproclamés. Notre humanité ne nous donne aucun droit.”

Alors que les évêques et les politiciens d’Europe et des Etats-Unis parlent de l’immigration, Warda veut savoir si les dirigeants occidentaux continueront à tolérer la “persécution organisée et sans fin des minorités” au Proche-Orient.

Fondamentalement, aux yeux de l’Islam, les chrétiens ne sont pas égaux.

Alors que l’Occident annonce le triomphe apparent sur la Société de l’Information, Warda avertit que la violence contre les chrétiens en Irak va continuer parce que le système au pouvoir “prêche l’inégalité et justifie la persécution” :

On enseigne à un groupe qu’il est supérieur et légalement autorisé à traiter les autres comme des êtres humains inférieurs sur la seule base de sa foi et de ses pratiques religieuses. Cet enseignement conduit inévitablement à la violence contre les “inférieurs” qui refusent de changer leur foi. Et voilà – telle est l’histoire des chrétiens du Moyen-Orient au cours des 1400 dernières années.

Warda dit qu’il veut que le droit civil irakien adopte des garanties qui protègent la dignité fondamentale de tous les êtres humains simplement parce qu’ils sont humains. Il y a eu des périodes, remarqua Warda, où les chrétiens étaient tolérés par leurs seigneurs islamiques, mais jamais parce qu’ils étaient considérés par les dirigeants musulmans comme ayant une dignité humaine égale.

“Ce n’est pas, et n’a jamais été, une question d’égalité “, a affirmé Warda. “Fondamentalement, aux yeux de l’Islam, les chrétiens ne sont pas égaux. Nous ne devons pas être traités comme égaux ; nous devons seulement être tolérés ou non tolérés, selon l’intensité de l’esprit djihadiste dominant.”

L’archevêque a souligné que lorsque les chrétiens et les musulmans vivent en paix et en harmonie, cela enrichit tous les membres de la société. Il a également souligné le fait que les chrétiens peuvent fournir un exemple vivant de pardon, d’humilité, d’amour et de paix à leurs voisins musulmans.

“Nous pardonnons à ceux qui nous ont assassinés, qui nous ont torturés, qui nous ont violés, qui ont cherché à détruire tout ce qui nous entoure “, a affirmé Warda. “Nous leur pardonnons. Au nom du Christ, nous leur pardonnons.”