Profanation LGBT dans la cathédrale Saint Pierre de Montréal – L’abomination de la désolation dans les Lieux Saints

MPI  – Le 1er mai dernier deux danseurs homosexuels presque nus ont effectué une danse érotique de trois minutes dans le chœur de la cathédrale Saint Pierre de Montréal au Canada. Cette exhibition s’est faite pour illustrer la célèbre chanson de Léonard Cohen intitulée Hallelujah. L’adaptation chorégraphique était d’un dénommé Buckley qui a déclaré : « L’Hallelujah n’est pas un hommage à une personne à laquelle on rend un culte, à une idole ou un dieu, mais l’Hallelujah de l’orgasme. » Il faut préciser qu’il n’y avait pas de public. La dernière image se faisait sur les mains des danseurs tendues pour se moquer de la fameuse fresque de la Chapelle Sixtine réalisée par Léonard de Vinci intitulée La création de l’Homme. Dieu tend la main à l’Homme. Une vidéo avait été récupérée par Gloria TV qui met en ligne tout ce qui se relie au catholicisme. Ce site a donné l’alerte. Mgr Lépine, évêque du lieu avait, parait-il, donné son accord à ce sacrilège. Nous retrouvons les fantasmes de Paglia qui vient de détruire l’académie de la Vie et l’Institut Jea-Paul II pour la famille. Cet ami du pape s’était fait représenter avec sa calotte épiscopale au milieu d’homosexuels sur une fresque qu’il avait fait peindre dans le chœur de sa cathédrale de Cherni en Italie. (source : Lifesitenews, 05/08/2019)