Le prince Harry et Meghan Markle présentent les LGBT sur les médias sociaux pour le «Mois de la fierté»

(LifeSiteNews) – Le 7 juin 2019 (Christian Institute) – Le prince Harry et son épouse Meghan ont essuyé des critiques pour un message sur les médias sociaux appuyant les groupes LGBT afin de ” célébrer ” le mois de la fierté.

Le duc et la duchesse de Sussex ont utilisé leur compte Instagram pour ” suivre ” onze groupes pro-LGBT afin de souligner leur travail, y compris le groupe de pression Stonewall.

Les membres de la famille royale ne suivent qu’un petit nombre de comptes à la fois, les changeant régulièrement pour donner aux groupes une exposition maximale.

Dans leur post, qui présentait une image de la princesse Diana, ils ont dit : “Pour le mois de juin, nous sommes fiers de faire la lumière sur PRIDE.

“Ce mois-ci, nous rendons hommage aux récits qui soutiennent la communauté LGBTQ+ – les jeunes et les moins jeunes, leurs familles et leurs amis, des récits qui reflètent le passé et qui sont porteurs d’espoir pour un avenir plus inclusif à juste titre.

“Nous sommes avec vous et vous soutenons. Parce que c’est très simple : l’amour est amour.”

“Pas de respect

Le poste a fait l’objet de critiques de la part d’un certain nombre de personnes qui ont dit que ce n’était pas la place des membres de la famille royale d’être impliqués dans la promotion de positions politiques particulières.

L’un d’eux a dit : “Qu’est-il arrivé à la famille royale qui n’endosse pas les croyances politiques/controverse dans un sens ou dans l’autre ?”

Un autre a fait des commentaires : “Diana a soutenu des patients séropositifs, pas des LGBTQ, arrêtez de l’utiliser pour promouvoir votre programme.”

Plusieurs autres ont annoncé qu’ils suivaient le récit, et l’un d’eux a dit : “Vous n’avez aucun respect pour la monarchie, ses protocoles et ses traditions”.

Questions controversées

Un commentateur a souligné qu’il existe une gamme de points de vue sur des questions sociales controversées dans d’autres pays du Commonwealth, et que ceux qui représentent le Commonwealth ne devraient pas diffuser leurs opinions personnelles.

Le prince Harry a également fait l’objet de critiques plus tôt cette année pour avoir exprimé son soutien au controversé groupe militant transgenre Mermaids.

Publié avec la permission de l’Institut chrétien.