Agence gouvernementale indienne: « Jésus-Christ a dit que tuer une vache, c’est comme tuer un être humain »

NDLR – Cet arclicle m’a converti À L’OECUMÉNISME! Quelle vacherie!

INFOCATOLICA 

ATTRIBUEZ LES TREMBLEMENTS DE TERRE À L’ABATTAGE DES VACHES

“Jésus Christ a dit que tuer une vache, c’est comme tuer un être humain” : c’est ce que l’on lit dans le manuel de l’agence gouvernementale Rastriya Kamdhenu Aayog (RKA) en Inde, créée pour assurer le bien-être de l’animal sacré, mais aussi pour profiter de tous les avantages qu’il procure aux êtres humains.


(Asia News/InfoCatólica) Le 25 février, la RKA prévoit de lancer un test en ligne à l’échelle nationale sur le thème de “la vache” et tout ce qu’on peut en tirer. À cette fin, la RKA a publié un programme (manuel) de questions et réponses en ligne, avec des observations et des explications pour préparer l’examen.

Vallabhbhai Kathiria, président de la RKA, a expliqué que le test est principalement destiné aux étudiants, et vise à éveiller la “curiosité” sur l’importance du bétail, tout en “sensibilisant et en éduquant” sur les caractéristiques de l’espèce. Il cherchera également à assimiler des connaissances sur la “science des vaches”, qui peuvent soutenir l’économie indienne, puisque le pays compte plus de 194 millions de têtes de bétail.

Le programme comporte différentes sections, dont l’une est intitulée : “Ce que les gens célèbres ont dit sur la vache”. Parmi les citations, nous lisons celle attribuée à Jésus-Christ déjà mentionnée.

Sajan K George, président du GCIC (Global Council of Indian Christians), considère cette phrase comme une “opération de propagande visant à polariser la société selon des lignes ethniques et religieuses”.

Pour George, la citation sur Jésus est non seulement fausse (l’émission ne mentionne pas la source), mais aussi dangereuse. “Les chrétiens tribaux ont été lynchés à mort pour avoir écorché une vache morte. Les “gardiens des vaches” [qui veillent au bien-être de l’animal sacré] visent les musulmans, les membres des tribus et les Dalits. Tous ceux qui mangent de la viande de vache risquent d’être détruits par les lois interdisant leur abattage. Pour cette raison, le GCIC “demande la suppression de la citation sur Jésus du programme scolaire”, car elle pourrait inciter des groupes hindous radicaux à commettre d’autres meurtres.

Il est clair que le manuel – et l’examen – est un coup de publicité, si l’on considère les autres “perles” contenues dans le texte.

En plus de citer les textes sacrés des Védas, le texte explique que la fréquence des tremblements de terre actuels est due à l’abattage des vaches. Il indique également que les bienfaits qui proviennent de l’animal sacré (lait, beurre clarifié, caillé, urine et bouse) sont pour tout le monde. En ce qui concerne la bouse de vache, le texte indique qu’elle était utilisée comme combustible en Afrique. Lorsque les missionnaires (chrétiens) sont arrivés – selon le texte – ils ont rejeté la coutume et ont insisté pour qu’on utilise du bois à la place. “C’est ainsi que d’un moment à l’autre, le continent est devenu aride et dénudé.

Un chapitre du manuel vante les races de bétail indiennes, et note que leur lait “contient de l’or”. Contrairement aux vaches indiennes, les vaches étrangères “ne montrent aucune émotion”.

Enfin, il fait référence à un miracle : “En 1984, plus de 20 000 personnes sont mortes d’une fuite de gaz à Bhopal. Les personnes qui vivaient dans des maisons dont les murs étaient tapissés de bouse de vache n’ont pas été touchées par l’empoisonnement”.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)