Le Supérieur général jésuite: Satan est une “réalité symbolique”

“Le diable existe en tant que réalité symbolique et non en tant que réalité personnelle”, a déclaré le père Arturo Sosa.

Le supérieur général de la Compagnie de Jésus a dit que le diable est un symbole, mais pas une personne.

Le diable, “existe comme la personnification du mal dans différentes structures, mais pas dans les personnes, parce que n’est pas une personne, est une manière d’agir mal. Il n’est pas une personne comme une personne humaine. C’est une manière de mal d’être présent dans la vie humaine”, a déclaré le Père Arturo Sosa, SJ, mercredi, dans une interview au magazine italien Tempi. Continuer la lecture de « Le Supérieur général jésuite: Satan est une “réalité symbolique” »

Obstacles linguistiques: latin ecclésiastique

1P5Andrew Meszaros 

Pour beaucoup de catholiques, il n’est pas facile de comprendre l’importance du latin dans la vie de l’Église. En février 1962, à la veille de l’ouverture du Concile Vatican II, le Pape Jean XXIII écrivait : “Les principales sciences sacrées[dans les séminaires] seront enseignées en latin, qui, comme nous le savons depuis des siècles, doit être considéré comme le plus approprié pour expliquer avec la plus grande facilité et clarté les idées et concepts les plus difficiles et profonds. Car, outre le fait que le latin s’est longtemps enrichi d’un vocabulaire de termes appropriés et sans équivoque, mieux calculé pour sauvegarder l’intégrité de la foi catholique, il sert aussi, dans une large mesure, à élaguer le verbiage inutile.” Continuer la lecture de « Obstacles linguistiques: latin ecclésiastique »

Le naufrage d’une congrégation religieuse

Les religieuses Oblates du Très Saint Rédempteur ont été fondées à la fin du XIXe siècle par un ancien évêque auxiliaire de Perth (Australie).

Josep Benet Serra i Julià (1810-1896) avait été auparavant religieux bénédictin. A son retour en Espagne, après plusieurs années passées en Australie, il se préoccupe de la situation des femmes tombées ou en grande difficulté. Dès 1864, il ouvre un asile pour la réinsertion des femmes de mauvaise vie.

Afin de donner une stabilité à cette œuvre, il fonde malgré de nombreuses difficultés une congrégation religieuse, avec l’aide d’Antonia Maria de Oviedo y Schöntal (1822-1898). Cette femme, née dans l’aristocratie, était pourvue d’une éducation remarquable puisqu’elle avait été préceptrice des enfants royaux à Madrid pendant douze ans.

Dès l’origine, la nouvelle famille religieuse est liée aux Rédemptoristes, d’où son titre. L’institut est reconnu en 1895, et les constitutions approuvées par le Saint-Siège en 1906.

Pendant des décennies, cette congrégation a poursuivi son noble but, s’efforçant de venir en aide aux femmes perdues et de les relever au prix de grands efforts. Mais c’était avant le “nouveau souffle” de Vatican II et de son aggiornamento, c’est-à-dire l’adaptation de la vraie religion au monde apostat, à ses pompes et à ses œuvres…

Quand une religieuse se met à délirer…

Aujourd’hui, cette congrégation fait parler d’elle. Les déviations effarantes qui s’y commettent dans le domaine moral manifestent la profondeur de la crise que traverse l’Eglise.

Dans une interview au journal La Voz de Almería, une sœur ayant 50 ans de vie religieuse raconte son apostolat auprès des pauvres femmes, des pécheresses qu’elle est censée aider à changer de vie. Hélas, certains des moyens employés par son institut sont réprouvés par la morale catholique – FSSPX.Actualités ne s’étendra pas sur ce sujet.

A la question : « Etes-vous partisane de l’avortement ? », la religieuse n’hésite pas à répondre : « On ne peut pas forcer une femme à mettre un enfant au monde si elle n’en a pas envie pour une raison quelconque. C’est une décision totalement personnelle. Qui suis-je pour lui dire qu’elle doit le mettre au monde ? »

L’on aura reconnu la tournure de l’expression utilisée par le pape François au sujet des invertis : « Qui suis-je pour juger ? ». Et certes, c’est Dieu qui juge. Mais le péché dont il s’agit, c’est au bon pasteur de le condamner, pour sauver les brebis confiées à sa garde par le Seigneur.

De même, qu’une religieuse prétende que décider de garder ou ne pas garder un enfant, et qui plus est pour une raison quelconque, relève de la seule conscience privée, est une abomination. C’est aller directement contre la loi de Dieu et donner un pouvoir de vie ou de mort à la femme enceinte sur l’enfant qu’elle porte.

Nous voyons là l’aboutissement de la primauté de la conscience sur la loi, non seulement humaine, mais divine. L’homme se dresse face à Dieu et s’affirme son égal. C’est proprement le péché du démon. Que des personnes consacrées à Dieu dénaturent à ce point la morale, la vertu et le message de l’Evangile, voilà qui relève de l’obscurcissement de l’intelligence et de l’endurcissement du cœur.

Actualités

Continuer la lecture de « Le naufrage d’une congrégation religieuse »

Vers le Synode pour l’Amazonie avec la bénédiction du sorcier

MPI – Une photographie extravagante est en train de faire le tour du monde : celle montrant un sorcier de l’Amazonie « bénissant » des religieux et religieuses colombiens durant le troisième forum de préparation au Synode pour l’Amazonie qui s’est déroulé au siège de la Conférence épiscopale colombienne.

Isidoro Jajoy, le sorcier qui apparaît sur la photographie, est un chaman de la tribu desInga de Colombie. Il apparaît « bénissant » des sœurs, des prêtres et des laïcs, tous dans une attitude révérencieuse pendant qu’ils reçoivent cette soi-disant bénédiction. Au cours de ce forum promu par l’Assemblée des évêques colombiens et ayant pour thème Nouveaux chemins pour l’Église et pour une écologie intégrale. L’objectif, totalement naturaliste, de cette rencontre préparatoire au Synode voulu par le pape François consistait à réfléchir sur la réalité actuelle du territoire et des populations amazoniennes, ses lumières et ses ombres, en analysant l’Instrumentum laboris, tout aussi naturaliste. A cette bénédiction de sorcier assistait également le cardinal Barreto, prêtre jésuite péruvien et actuel archevêque de Huancayo.

A la Nouvelle Église conciliaire œcuménique et plurielle se prête cette nouvelle bénédiction multi-religieuse ! Cette photographie illustre mieux que des paroles le visage de l’Église conciliaire, une nouvelle Eglise dans laquelle règne le panthéisme, l’animisme, le spiritisme, le chamanisme, la sorcellerie, le New Age, les rituels païens… Une Église sans Dieu, sans Croix, avec des hostie de yucca, relativiste et satanique !

Francesca de Villasmundo

Pell, une autre tentative ratée d’assainir les finances du Vatican

INFOVATICANA – Par Gabriel Ariza

Le 27 février, le cardinal George Pell a été condamné en Australie pour abus sexuel il y a deux décennies et aujourd’hui, en attente d’appel, il reste emprisonné, isolé 23 heures par jour et sans la possibilité de célébrer la Sainte Messe.

Le jour même de son arrestation, le Vatican a décidé de ne pas renouveler le mandat de Pell en tant que préfet du Secrétariat à l’économie du Saint-Siège ; une décision annoncée d’une manière au moins déconcertante : le porte-parole intérimaire du Saint-Siège, Alessandro Gisotti, a écrit un bref commentaire sur Twitter, le réseau social, assurant que cela était dû à la simple expiration de son mandat. Continuer la lecture de « Pell, une autre tentative ratée d’assainir les finances du Vatican »

Les moniales dominicaines en Toscane contre le Vatican, avec l’aide des habitants

1P5Hilary White 

Fin juin, nous avons reçu un avertissement d’un village à la périphérie de la Toscane qu’une autre maison religieuse avec un mauvais état d’esprit faisait face à la perspective désormais redoutée d’un “visiteur” du Vatican. Le monastère dominicain contemplatif de Marradi, cœur spirituel de la petite ville de montagne depuis plus de quatre siècles, est menacé de fermeture forcée par le Vatican, ostensiblement parce que leur nombre est passé récemment en dessous du minimum prescrit par le Vatican pour “une autonomie vivante et vitale”. Continuer la lecture de « Les moniales dominicaines en Toscane contre le Vatican, avec l’aide des habitants »

Monde : les chrétiens sont le groupe religieux le plus persécuté

Un rapport établi sur les données des Nations Unies et sur les documents et statistiques de plusieurs ONG montre que les chrétiens sont le groupe le plus persécuté, subissant à lui seul 80% des attaques à caractère religieux.

Mandaté en décembre 2018 par le ministère des Affaires étrangères britannique, pour mener une recherche sur l’état de la persécution dans le monde, Philip Mountstephen, prélat anglican de Truro, dans l’ouest de l’Angleterre, a dévoilé son rapport final le 12 juillet 2019.

En conférence de presse, l’auteur du rapport a précisé qu’il avait été personnellement frappé par l’ampleur du phénomène, mais aussi par le nombre d’autres questions que le sujet de la persécution avait révélées : « Si vous soulevez la pierre marquée “persécution”, vous trouvez toutes sortes de choses vraiment sinistres en dessous : vous trouvez du nationalisme militant, des régimes autoritaires (…), du fondamentalisme religieux d’obédiences diverses, tous souvent très intolérants envers les minorités chrétiennes ».

En 2018, l’Index mondial des persécutions faisait mention de 215 millions de chrétiens persécutés pour leur foi. En 2019, ce chiffre a été revu et augmenté à « plus de 245 millions ». C’est un chrétien sur neuf dans le monde. En Asie, les statistiques sont encore plus impressionnantes : un chrétien sur trois risque d’être persécuté.

Continuer la lecture de « Monde : les chrétiens sont le groupe religieux le plus persécuté »

Chesterton élevé aux autels?

Benoît & Moi – Une pétition réclame la béatification du romancier anglais et apologète catholique, connu du grand public pour être le créateur de « Father Brown ». Ce n’est pas nouveau. Mais l’évêque concerné s’y oppose. Un bel article lu sur ACI Stampa, qui donne envie de se (re)plonger dans les enquêtes du prêtre catholique imaginé par G.K. Chesterton.

Continuer la lecture de « Chesterton élevé aux autels? »

DETROIT INVITE LE CARDINAL PRO-LGBT TOBIN À LA CONVOCATION …

Des paroissiens paient la note pour une escapade somptueuse avec un prélat pro-homosexuel

DETROIT (ChurchMilitant.com) – L’homosexuel Cdl Joseph Tobin sera le conférencier principal de la convocation sacerdotale de l’archidiocèse de Detroit en octobre.

Un avis envoyé à tous les prêtres de l’archidiocèse de Detroit a été mis à la disposition de Church Militant annonçant le thème de la convocation de cette année, “Libérez l’Evangile : Sent on Mission “, qui aura lieu du 13 au 17 octobre au Boyne Mountain Resort, à Boyne, au Michigan.

Le cardinal Tobin, archevêque de Newark, New Jersey, doit faire trois présentations au cours de l’événement. Continuer la lecture de « DETROIT INVITE LE CARDINAL PRO-LGBT TOBIN À LA CONVOCATION … »

Archevêque de Cracovie: “La culture LGBT est une menace pour la cohésion sociale et familiale”

INFOVATICANA – Par Carlos Esteban

L’archevêque de Cracovie, Marek Jędraszewski, a profité de sa dernière homélie dans la cathédrale, coïncidant avec les marches de la Gay Pride, pour fulminer contre la culture LGTBI dans un message que l’épiscopat polonais a approuvé.

Les marches de la Fierté ” ne sont pas seulement un déni complet de la beauté de l’homme lui-même en tant qu’homme et femme, de son humanité ; les derniers de ces types d’événements médiatisés et organisés à Gdansk et Varsovie sont aussi devenus une occasion de se moquer de l’Eucharistie, qui est très sacrée pour les catholiques “, a déclaré Marek Jędraszewski, son archevêque, à la Chaire de Cracovie, en pleine chaire.

Ils sont devenus, dit-il, “de véritables séances de mépris et d Continuer la lecture de « Archevêque de Cracovie: “La culture LGBT est une menace pour la cohésion sociale et familiale” »