Comment une pandémie virale bénéficie à l’agenda globaliste

Le monde d’aujourd’hui souffre de conditions économiques et géopolitiques très fragiles. Ce n’est pas une nouvelle pour la plupart des membres du mouvement pour la liberté qui suivent la spirale descendante depuis des années, mais c’est une nouvelle pour une majorité d’Américains moyens qui s’aventurent rarement à obtenir des informations approfondies sur quelque sujet que ce soit. Le fait est que, même si nous sommes des millions à être conscients du danger, nous sommes toujours en minorité.


Cela crée une série de frustrations sérieuses. Lorsque le citoyen ordinaire ignore l’existence d’une menace, essayer de lui expliquer la source de cette menace devient une perte de temps. Comment peuvent-ils voir la racine du problème s’ils ne savent même pas que le problème existe ? Continuer la lecture de « Comment une pandémie virale bénéficie à l’agenda globaliste »

La diabolicité du féminisme

ADELANTE LA FE – Si la mise hors la loi de la Vérité constitue l’acte préliminaire qui facilite l’accoutumance psychologique du monde actuel au pouvoir du mensonge, il ne faut pas s’étonner que la technique à laquelle le progressisme a eu recours, dans son travail actuel de désintégration des fondements de la vie civile, ait eu pour effet néfaste de détourner les consciences du refuge des certitudes religieuses et morales qui favorisent sa maturation authentique. Continuer la lecture de « La diabolicité du féminisme »

La France adopte un projet de loi du Sénat qui efface le père

LBQ – Luisella Scrosati

Avec 153 voix pour, 143 contre et 45 abstentions, le Sénat français a approuvé la révision de la loi sur la bioéthique, fortement soutenue par le gouvernement Macron, qui étend l’insémination artificielle aux femmes seules et aux couples de lesbiennes. Les votes et les abstentions de plusieurs conservateurs qui ont fait le jeu de la gauche pèsent lourdement. La résistance des républicains Retailleau et Chevrollier fait fructifier l’extrait d’articles sur les embryons transgéniques et les embryons chimiques embryonnaires, mais elle reste l’abomination du “bébé médicament”. Le texte passe maintenant à l’Assemblée nationale, où seul Macron a la majorité.

Hier, mardi 4 février, le Sénat français a approuvé la révision de la loi sur la bioéthique, fortement souhaitée par le gouvernement Macron : 153 voix pour, seulement dix contre et 45 abstentions. Lourdes comme des rochers les voix en faveur et les abstentions des sénateurs des partis considérés comme conservateurs, à savoir Les Républicains et l’Union Centriste. Parmi les premiers, seuls 97 ont voté contre, Continuer la lecture de « La France adopte un projet de loi du Sénat qui efface le père »

La transsexualité dénoncée par une transgenre repentie

MPI

Les apprentis-sorciers du monde futur louent aux quatre coins du monde les délices de la transsexualité, de l’idéologie transgenre, tout en niant la réalité qu’est l’identité biologique et sexuelle dès la naissance. Derrière leurs délires, approuvés et propagées consciencieusement par les médias et les séries télé pour jeunes, les écoles occidentales, les organismes internationaux, c’est la vie de nombreux adolescents et pré-adolescents qui est irréversiblement dégradée, abîmée. L’envers de ce décor de carton-pâte préfabriqué par des idéologues, qui ont en haine avant tout la nature et le réel, n’est pas beau à voir, ni de face d’ailleurs. L’histoire de Keira, rapportée par le quotidien britannique The Daily Mail, illustre la folie de la genderophilie.

« Je suis coincé entre deux sexes. »  

Continuer la lecture de « La transsexualité dénoncée par une transgenre repentie »

D’où vient réellement l’argent derrière le « Nouvel Agenda Vert » ?

Global Research – F. William Engdahl

En à peine plus d’un an, tout le monde semble avoir sauté dans le train en marche du « Nouvel Agenda Vert », consistant à prendre des mesures radicales pour « arrêter » le changement climatique. À présent, la citadelle de la mondialisation économique corpocratique[1], le Forum Économique Mondial (FEM) de Davos en Suisse, en a fait son thème principal cette année : « les actionnaires [unis] pour un monde soutenable et cohésif [Stakeholders for a Cohesive and Sustainable World] », avec un accent majeur mis sur des thèmes et slogans comme « comment sauver la planète [How to Save the Planet] ».

Continuer la lecture de « D’où vient réellement l’argent derrière le « Nouvel Agenda Vert » ? »

La nouvelle Inquisition du “politiquement correct”

LBQ – Peppino Zola

“Aujourd’hui, un phénomène très répandu est particulièrement inculpant la liberté d’opinion et d’action: c’est une ‘pensée unique’. Sur un nombre croissant de questions clés, le débat et le dialogue sont clos. La culture dominante et donc la majeure partie des médias imposent comme «normales» une certaine thèse dont il n’est pas «politiquement correct» de ne pas être d’accord”.

Cher directeur,

Dans un récent article de l’excellente agence Asianews.it, on peut lire ce titre impressionnant : “La liberté d’expression se meurt, sous les coups de l’Inquisition islamiste”. Et l’article se lit comme suit : “Dans le monde musulman, la liberté Continuer la lecture de « La nouvelle Inquisition du “politiquement correct” »

Le cauchemar d’un monde sans limites ni frontières

LBQ – Tommaso Scandroglio

À l’Université de Pise, il est désormais permis à un étudiant de changer de nom même s’il n’a pas été modifié sur son certificat de naissance, le tout dans le but de mettre fin à la discrimination. Mais derrière les mantras de la liberté de genre, de la mondialisation, du multiculturalisme, de l’«écu-mania» et de l’environnementalisme se cache une attaque contre l’identité de la personne et des nations, des cultures et de la foi catholique – c’est une attaque contre la réalité elle-même pour la remplacer. avec un idéal construit. Mais si vous essayez d’enlever les côtés d’un carré, le résultat est que sa réalité disparaît et ne devient rien.

Voici un fait qui n’est plus d’actualité, même s’il devrait l’être. L’Université de Pise, en Italie, a publié un communiqué de presse qui se lit comme suit Continuer la lecture de « Le cauchemar d’un monde sans limites ni frontières »

Inégalités, réelles et imaginaires

THE CATHOLIC THING – Par Alessandra Nucci

Les propos de François l’an dernier, qui ont fait la une des journaux – “l’inégalité est désastreuse pour l’avenir de l’humanité” – ont reflété la longue dialectique doctrinale qui a suivi le Concile Vatican II. Au Concile, la justice sociale s’est de plus en plus éloignée des principes de Rerum Novarum – qui reconnaissait “les énormes fortunes de quelques individus et la pauvreté totale des masses”, mais s’opposait au contrôle des richesses par l’État. L’encyclique précédente du pape Léon précisait que donner aux indigents “est un devoir non pas de justice (sauf dans des cas extrêmes) mais de charité chrétienne”. Le Conseil, en revanche, s’est attaché à garantir l’égalité et, par conséquent, à mettre l’accent sur la répartition des richesses plutôt que sur la création de richesses. Continuer la lecture de « Inégalités, réelles et imaginaires »

État de peur, justification d’un nouveau régime

LBQ  – Stephen Magni

L’horloge du Jugement dernier, l’horloge (imaginaire) qui indique à quel point nous sommes proches du Jugement dernier, en ce 2020 est arrivée à 100 secondes de la fin. Vivons-nous le moment le plus dangereux de l’histoire ? Les informations continues, tournées au premier plan, sur le coronavirus chinois, complètent l’état de peur. Ce qui est injustifié, mais “sert”

Depuis 1947, l’horloge de l’apocalypse fait tic-tac. C’est l’horloge du Jugement dernier, l’horloge (imaginaire) qui indique à quel point nous sommes proches du Jugement dernier, du moment où l’humanité sera anéantie par une catastrophe non naturelle : la guerre thermonucléaire mondiale. La proximité, qui s’exprime par commodité en minutes et secondes, indique en fait le niveau de risque Continuer la lecture de « État de peur, justification d’un nouveau régime »

Soros annonce un réseau universitaire d’un milliard de dollars pour faire avancer les valeurs de gauche

LifeSitesNews – Par Calvin Freiburger

Le financier milliardaire d’extrême gauche George Soros lance un réseau international d’institutions éducatives dans le but de faire progresser son interprétation des “valeurs démocratiques” et de combattre la montée du “nationalisme”, a-t-il annoncé au Forum économique mondial de Davos, en Suisse.

Le nouveau réseau OSUN (Open Society University Network) sera une plateforme de soutien à l’enseignement et à la recherche, à laquelle toutes les universités existantes pourront adhérer, a indiqué M. Forbes. L’Open Society Foundation (OSF) de Soros, basée à New York, fournira un milliard de dollars pour sa création. Continuer la lecture de « Soros annonce un réseau universitaire d’un milliard de dollars pour faire avancer les valeurs de gauche »