MUHAMMAD EST LE PREMIER ANTIRACISTE

Un expert islamique démystifie les mythes du sociologue sur l’islam

par Jules Gomes ChurchMilitant

HOUSTON, Texas (ChurchMilitant.com) – Un sociologue catholique populaire vante le fondateur de l’Islam comme le premier antiraciste de l’histoire – un récit qui prend de l’ampleur dans le sillage du bouleversement de Black Lives Matter.

“Je suis profondément inspiré par l’antiracisme du prophète Mahomet”, dit le Dr Craig Considine, alors qu’il “a démantelé le racisme caché, manifeste et systématique autour de lui”. Continuer la lecture de « MUHAMMAD EST LE PREMIER ANTIRACISTE »

Islam : le règne par le sabre

SB – De Constance Prazel sur Liberté Politique :

Vendredi 24 juillet 2020 se tenait en les murs de la basilique Sainte-Sophie, consacrée par le patriarche de Constantinople en l’an 562, la première prière musulmane organisée depuis la décision du président Erdogan de la transformer en mosquée, revenant par là sur la décision du réformateur Mustapha Kemal d’en faire un musée « offert à l’humanité » Continuer la lecture de « Islam : le règne par le sabre »

Epée de la conquête, sourates antichrétiennes : première prière musulmane à Sainte Sophie depuis 86 ans

Le blog de Jeanne Smits

Le blog de Jeanne Smits

L’islam ne connaît pas la tentation de l’« enfouissement ». C’est en conquérants que les musulmans sont entrés dans la basilique Sainte-Sophie à Istanbul, le 24 juillet, pour la premLe blog de Jeanne Smitsière prière du vendredi depuis que la basilique byzantine fut transformée en musée il y 86 ans… après une longue occupation islamique violemment commencée dès la prise de Constantinople en 1453. Sainte-Sophie est « redevenue » mosquée, annonce la presse. Continuer la lecture de « Epée de la conquête, sourates antichrétiennes : première prière musulmane à Sainte Sophie depuis 86 ans »

Le programme d’investissements du Qatar pour islamiser l’Europe au nom de la “charité”

MPI

Un lanceur d’alerte a livré a livré aux journalistes Georges Malbrunot et Christian Chesnot des milliers de documents confidentiels émanant de l’ONG Qatar Charity. Une fuite sans précédent qui détaille un programme de prosélytisme de l’Islam politique dans toute l’Europe : 140 projets de mosquées, centres culturels et écoles, tous liés à la nébuleuse des Frères musulmans. Un soft power religieux exercé sur le continent européen. Des preuves irréfutables et des analyses d’experts internationaux qui révèlent le double langage de cette idéologie. Voyage dans les coulisses d’une ONG, richissime et opaque, liée au sommet de l’État qatarien et la famille régnante Al-Thani.
L’étendue du programme d’investissements est tout simplement hallucinant.

LES CONTRADICTIONS DU CORAN

Islam et Vérité

J’imagine les scribes abbassides n’en pouvant plus de corriger, tenter d’harmoniser les divers rajouts d’un texte dont ils maîtrisaient mal la langue d’origine, le syro-araméen, recevoir avec soulagement non seulement le principe de l’abrogation de leur livre immuable et éternel (Coran 2.106 ; 16.101), mais encore ce défi d’Allah : « Si le Coran ne provenait pas de Dieu, n’y trouveriez-vous pas beaucoup de contradictions ? (Coran 4.82) » Ainsi donc, pour Allah, beaucoup de contradictions seraient nécessaires pour prouver que le Coran n’est pas divin… Or, une seule contradiction est en soi suffisante, car Dieu étant parfait, Il ne peut absolument pas Se contredire. Dès lors, cette seule contradiction, ne suffit-elle pas à prouver que le Coran n’est pas divin ? Mais puisqu’Allah n’ose pas dire combien de contradictions sont nécessaires pour reconnaître que le Coran ne vient pas de Dieu, peut-être que les suivantes lui suffiront :

Allah, a-t-il créé le monde en deux jours (Coran 41.9), en six (Coran 7.54 ; 10.3 ; 11.7 ; 25.59), en huit (Coran 41.9-12), ou bien instantanément (Coran 2.117) ? A-t-il créé la terre puis le ciel (Coran 2.29), ou bien l’inverse (Coran 79.27-30) ? Le ciel et la terre étaient-ils d’abord une masse compacte qu’Allah a séparée (Coran 21.30), ou bien deux masses séparées qu’il a réunies (Coran 41.11) ? L’homme a-t-il été créé à partir d’un caillot de sang (Coran 96.1-2), d’eau (Coran 21.30 ; 24.45 ; 25.54), de terre (Coran 11.61), d’argile (Coran 15.26), de poussière (Coran 3.59 ; 30.20 ; 35.11), de sperme (Coran 16.4), ou bien de rien (Coran 19.67) ? Allah a-t-il créé hommes et djins pour l’adorer (Coran 51.56) ou pour l’enfer (Coran 7.179) ? Qui a besoin de l’autre, l’homme (Coran 35.15) ou Allah (Coran 51.56 ; 67.2) ? Allah est-il le seul protecteur (Coran 2.107 ; 9.116 ; 10.62 ; 29.22 ; 32.4), ou bien les anges (Coran 13.11 ; 41.31 ; 82.10), le messager et les croyants le sont-ils aussi (Coran 4.75 ; 5.55 ; 9.71) ? Toutes les créatures se prosternent-elles devant Allah (Coran 16.48-49 ; 30.26), ou bien non (Coran 7.11) ? Le mal vient-il de nous (Coran 4.79), de Satan (Coran 38.41), ou bien d’Allah (Coran 4.78 ; 17.61) ? Iblis (Satan) est-il un djin (Coran 18.50) ou un ange (Coran 2.34) ? Caïn est-il au nombre des perdants (Coran 5.27,30), ou non (Coran 5.31) ? Allah a-t-il sauvé le fils de Noé (Coran 21.78 ; 37.77), ou non (Coran 11.42-43) ? Quelle est la seule réponse que firent les habitants de Sodome à Lot, celle de 7.82 ou celle de 29.29 ? La femme de Lot a-t-elle été sauvée (Coran 26.170-171), ou non (Coran 7.83) ? Les ennemis de Noé ont-ils été engloutis par le Déluge (Coran 11.38), ou non (Coran 54.9-11) ? Comment le Coran peut-il dire à la fois qu’Abraham n’a jamais été parmi les associateurs (Coran 2.135), et qu’il l’a été (Coran 6.76-78) ? De l’entourage de Pharaon, seuls des Hébreux crurent-ils en Moïse (Coran 10.83), ou bien aussi des Égyptiens (Coran 7.120-122 ; 20.70 ; 26.46-48) ? Pharaon a-t-il été sauvé (Coran 10.92), ou non (Coran 17.103 ; 28.40 ; 43.55) ? Aaron a-t-il péché avec les Hébreux renégats (Coran 7.151 ; 9.92 ; 20.87,92-94), ou non (Coran 20.94) ? Allah a-t-il donné le Coran à Mahomet par l’Esprit-Saint (Coran 16.102), ou par l’archange Gabriel (Coran 2.97) ? Le Coran confirme-t-il l’Evangile (Coran 2.97) ou le remplace-t-il (Coran 16.101) ? Faut-il prendre Mahomet pour modèle, oui (Coran 33.21) ou non (Coran 7.3) ? Qui a été le premier musulman : Mahomet (Coran 6.14), Abraham (Coran 2.131 ; 3.67), un groupe d’Egyptiens (Coran 26.51), Moïse (Coran 7.143), ou Adam (Coran 2.37) ? Mahomet a-t-il vu Allah (Coran 53.1-18 ; 81.15-29), ou bien non (Coran 6.102-103 ; 42.51) ? Allah a-t-il détruit le peuple de Aad en un jour (Coran 54.19), en huit (Coran 69.7), ou davantage (Coran 41.16) ? A-t-il rejeté Jonas sur la plage (Coran 37.145), ou pas (Coran 68.49) ? Un seul ange apparut-il à la Vierge Marie (Coran 19.17), ou plusieurs (Coran 3.45) ? Jésus est-Il au Ciel (Coran 3.45 ; 4.158), ou en Enfer (Coran 21.98) ? Si Allah a envoyé des messagers à chaque peuple (Coran 10.47), et si Abraham et Ismaël sont venus construire la Kaaba (Coran 2.125-129), en sorte qu’il y a eu des avertisseurs en Arabie avant la venue de Mahomet (Coran 35.24) ― y compris des missionnaires chrétiens ! ―, comment le Coran peut-il dire que les Arabes n’ont jamais reçu d’avertisseurs avant Mahomet (Coran 28.46 ; 34.44 ; 36.6) ? Allah n’envoie-t-il que des hommes comme messagers (Coran 12.109), ou bien aussi des anges (Coran 22.75), et si oui, les anges mangent-ils et font-ils leurs courses au marché (Coran 25.20) ? Le Coran demeurant immuable sur la table gardée du ciel (Coran 85.22), a-t-il été révélé à Mahomet tout au long des vingt-trois ans de sa carrière de prophète (Coran 17.106), ou bien est-il descendu durant un mois (Coran 2.185), ou bien en une seule nuit (Coran 2.97 ; 44.3 ; 97.1) ? Mahomet était-il analphabète (Coran 7.157,158), ou non (Coran 16.98 ; 17.14,45 ; 96.1,3) ? Allah est-il vraiment le seul à connaître l’interprétation du Coran (Coran 3.7), ou bien Mahomet connaît-il lui aussi le secret du mystère divin (Coran 72.26-27) ? Comment est-il licite d’épouser la femme de ses fils adoptifs (Coran 33.37) s’il est interdit d’adopter des enfants (Coran 33.4-5) ? La fornication des femmes est-elle punie par la flagellation (Coran 24.2), ou par la réclusion à perpétuité (Coran 4.15) ? Le mariage avec des non-musulmanes est-il interdit (Coran 2.221), ou non (Coran 5.5) ? L’usage du vin est-il interdit (Coran 5.90-91), ou non (Coran 4.43) ? Est-il un cadeau de Dieu (Coran 47.15), ou du diable (Coran 5.90) ? Faut-il montrer de l’affection à ses parents mécréants (Coran 17.23-24 ; 31.14-15 ; 29.8), ou pas (Coran 9.23 ; 58.22) ? Comment Allah peut-il ne pas vouloir que tous les hommes croient (Coran 10.99), et s’en étonner (Coran 84.20) ? Un jour pour Allah vaut-il pour nous mille ans (22.47), ou bien cinquante mille ans (70.4) ? Allah considère-t-il certains messagers plus élevés que d’autres (Coran 2.253), ou bien non (Coran 2.285) ? Au jour du Jugement dernier, Allah témoignera-t-il seul contre l’humanité (Coran 5.109), ou bien non (Coran 2.143) ? Acceptera-t-il alors l’intercession pour autrui (Coran 20.109 ; 34.23 ; 43.86 ; 53.26), ou bien non (Coran 2.122-123,254 ; 6.51 ; 82.18-19) ? Peut-on se charger des péchés d’autrui (Coran 16.25), ou pas (Coran 17.13-25) ? Allah récompense-t-il les bonnes actions des mécréants (Coran 99.7), ou pas (Coran 9.17) ? Au dernier jour, y aura-t-il trois groupes distincts de personnes (Coran 56.7), ou bien seulement deux (Coran 90.18-19 ; 99.6-8) ? Le repentir aux portes de la mort est-il agréé (Coran 10.90-92), ou pas (Coran 4.18) ? Ceux qui font de bonnes œuvres seront ils récompensés (Coran 2.62 ; 99.7), ou pas (Coran 9.17-30) ? Les chrétiens seront ils sauvés (Coran 2.62 ; 3.55 ; 5.69), ou non (Coran 3.85 ; 5.72) ? Les croyants s’interrogeront-ils alors mutuellement (Coran 37.27 ; 52.25), ou non (Coran 23.10) ? Finalement, Allah pardonne-t-il tous les péchés (Coran 39.53), y compris l’idolâtrie (Coran 2.51 ; 4.153 ; 25.70), ou pas (Coran 4.48,116) ? Allah, pardonne-t-il la calomnie des femmes chastes (Coran 24.5), ou ne la pardonne-t-il pas (Coran 24.23) ? Qui accueille les âmes à leur trépas, Allah (Coran 39.42), ou l’Ange de la mort (32.11) ? A moins que l’un soit l’autre ? Les damnés, recevront-ils leur acte d’accusation dans leur dos (Coran 84.10), ou bien dans leur main gauche (Coran 69.25) ? N’auront-ils pour nourriture que des épines (Coran 88.6), du pus (Coran 69.36), ou bien les fruits de l’arbre de Zakkoun et une mixture d’eau bouillante (Coran 37.66) ? L’enfer est-il éternel (Coran 2.167 ; 5.37) ou non (Coran 19.71-72) ?

Bref, le Coran est-il vraiment un livre sans équivoque (Coran 39.28), ou bien manifestement ne l’est-il pas (Coran 3.7) ?

Et puisque celui qui trouvera des contradictions dans le Coran aura la preuve que ce livre n’est pas de Dieu (Coran 4.82), combien de musulmans, venant d’écouter cette vidéo, vont maintenant avoir le courage de quitter l’islam, et de demander leur salut à l’Eglise que Jésus a fondée pour cela, elle que l’islam s’est ingénié à calomnier pour les en priver ?

Qui peut en effet venir après le Christ, sinon l’Antichrist ?

Loué soit Jésus, mort pour expier nos péchés et ressuscité pour nous ouvrir les portes de la vie éternelle !

Mgr Athanasius Schneider : la foi en Dieu et l’adoration des catholiques et musulmans n’est pas la même

Le blog de Jeanne Smits

Après la parution d’une tentative d’interprétation orthodoxe du Document d’Abu Dhabi sur la Fraternité humaine par le cardinal Gerhard Müller dans la revue Communio au mois de mars, où l’ancien préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la foi souligne que ce Document « correspond dans son intention à la Déclaration générale des droits des Nations unies de 1948), Mgr Athanasius Schneider a fait paraître une Déclaration qui met en évidence les affirmations les plus inacceptables du Document d’Abu Dhabi, en expliquant pourquoi.

Le cardinal Müller estime que les deux signataires, le pape François et le grand imam Al-Tayeb, n’ont pas abandonné « leurs confessions de foi individuelles », ni produit un document « relativiste », mais s’opposent ensemble à une conception du monde « sociale-darwiniste », au nom de « ceux qui croient en Dieu le Créateur tout-puissant et bienveillant », au moyen « du principe de la fraternité universelle ». Le cardinal Müller demande que le Document soit interprété à travers les « bonnes intentions » de ses auteurs plutôt qu’en se focalisant « sur la précision académique de ses expressions ».

Mgr Schneider a préféré la voie plus précise consistant à révéler les ambiguïtes et à réfuter les erreurs du Document.

Je vous propose ici la traduction de son texte publié par LifeSiteNews il y a quelques jours, aimablement proposée par Bruno de Caumont et révisée par mes soins.

Continuer la lecture de « Mgr Athanasius Schneider : la foi en Dieu et l’adoration des catholiques et musulmans n’est pas la même »

BERNARD ROUGIER DÉPEINT «LES TERRITOIRES CONQUIS DE L’ISLAMISME»

LE PROFESSEUR ET SON ÉQUIPE AUTOPSIENT DES QUARTIERS CONTRÔLÉS PAR LE SALAFISME. DESCENTE AUX ENFERS.

«Les territoires conquis de l’islamisme» sont racontés dans un ouvrage passionnant, singulier et terrifiant. Les auteurs appuient leur démonstration sur une analyse minutieuse d’une demi-douzaine de territoires situés surtout à Paris et dans la couronne parisienne, mais aussi à Toulouse et Molenbeek (BE). Ils décrivent les interactions entre configurations locales, parfois même micro-locales avec les mouvements religieux du Moyen-Orient.

Selon Rougier, le salafisme qui a conduit nombre d’adeptes au djihadisme, est en pleine expansion. Continuer la lecture de « BERNARD ROUGIER DÉPEINT «LES TERRITOIRES CONQUIS DE L’ISLAMISME» »

Un muezzin chante en Allemagne avec le soutien de l’église

LBQ – Lorenza Formicola

Pendant la quarantaine, la mosquée centrale de Duisburg a reçu le feu vert de la ville pour diffuser l’appel à la prière (Adhan) tous les soirs. Dans le même temps, l’église catholique la plus proche a voulu exprimer sa solidarité avec le monde islamique en sonnant les cloches. Mais tandis que les chrétiens sont déplacés, les islamistes visent à occuper leurs lieux de culte comme Muhammad l’a enseigné.

Pendant la quarantaine allemande, pour montrer son unité et son courage aux musulmans effrayés par le coronavirus, la mosquée centrale de Duisburg (Rhénanie du Nord-Westphalie) a reçu le feu vert de la ville pour diffuser l’appel à la prière (Adhan) tous les soirs. Continuer la lecture de « Un muezzin chante en Allemagne avec le soutien de l’église »

Les médias occidentaux minimisent, ignorent les réactions violentes de l’islam au « blasphème »

Salman Rushdie, auteur de The Satanic Verses.

LIFESITENEWS –  Par William Kilpatrick

Le fait que nous n’appliquions pas les mêmes normes à l’Islam est une reconnaissance tacite du fait qu’ils ont, en effet, des normes différentes.

Considérez le titre suivant : “Mississippi : Un athée risque l’exécution pour avoir insulté Jésus sur Facebook”.

Le lecteur averti reconnaîtra immédiatement qu’il s’agit d’une fausse nouvelle. Ce qui est le cas. Je l’ai inventé moi-même. Continuer la lecture de « Les médias occidentaux minimisent, ignorent les réactions violentes de l’islam au « blasphème » »

La mosquée, lieu de prière et de pouvoir

Certains principes et pratiques liés au culte musulman en vigueur dans les pays islamiques s’opposent à ceux qui régissent la vie sociale en Occident. Ils peuvent donc poser des problèmes d’ordre public lorsqu’ils s’implantent dans un pays comme la France. En voici quelques exemples.

 PROHIBITION DE LA MIXITÉ      

Alors que les églises sont ouvertes à tous, chrétiens et non chrétiens, hommes et femmes, l’islam prévoit des exceptions dans ces domaines. Continuer la lecture de « La mosquée, lieu de prière et de pouvoir »