Mgr Schneider analyse le texte amazonien du pape : « une lueur d’espoir » malgré les carences

LIFESITES NEWS – Par Diane Montagna

Bien que la position de Querida Amazonia sur le célibat sacerdotale soit un soulagement, le document contient « des ambiguïtés et des erreurs doctrinales lamentables », écrit Mgr Schneider dans une analyse approfondie exclusive.

Dans une nouvelle analyse approfondie de l’exhortation apostolique Querida Amazonia, l’évêque Athanasius Schneider a loué ce qu’il considère comme la décision du pape François de ne pas affaiblir le célibat sacerdotal ni d’ouvrir la porte à un “diaconat” féminin. Mais il a également critiqué les “lamentables ambiguïtés et erreurs doctrinales” que, selon lui, le document contient. Continuer la lecture de « Mgr Schneider analyse le texte amazonien du pape : « une lueur d’espoir » malgré les carences »

Une Église si parfaite que le Christ est une option

INFOVATICANA – Riche, efficace et moderne. Et en crise. La hiérarchie allemande appelle à haute voix à une mise à jour de la morale catholique afin de se conformer au monde et de ne pas perdre les fidèles, sans comprendre, comme le disait Benoît XVI, que c’est précisément la “mondanité” qui est à l’origine de ses problèmes.
(Tempi) – Peu après la fin du synode sur l’Amazone (octobre 2019), les vicaires généraux de dix diocèses allemands ont signé un document dans lequel ils affirment la nécessité d’une “réforme fondamentale” qui “modifierait de manière significative la pratique pastorale actuelle”. Peu de temps après, le chemin vers le synode de l’Église allemande a été mis en route, à l’organisation duquel le Zentralkomitee der deutschen Katholiken (Zdk), le comité central des catholiques allemands, d’orientation ultra-progressive et qui est soutenu par une grande majorité de l’épiscopat allemand, participe de manière très significative. Continuer la lecture de « Une Église si parfaite que le Christ est une option »

Querida Amazonia: la cacophonie des réactions

Voici celle (plus autorisée que d’autres!) de don Nicola Bux, cité par Marco Tosatti. Loin de mettre un point final au débat, l’Exhortation, de l’aveu même de conseillers proches de François, a entr’ouvert une porte. Un document qui aurait dû réunir le peuple de Dieu (et qui finalement aurait rempli sa mission si personne n’en avait parlé, sauf les habituels « initiés », par obligation professionnelle), porte la division à son comble.

Cette cacophonie inédite dans la réception du document papal saute aux yeux de quiconque a eu l’occasion de lire un certain nombre de commentaires issus de différentes aires géographiques et idéologiques (sans qu’il y ait une unité au sein de chacune d’elles, c’est la nouveauté). Effet, sans doute de la personnalité clivante de François, et de ses antécédents connus (il est le Pape de « l’initiation de processus« ). Mais aussi ambiguïté voulue, qui fait que l’Eglise ressemble de plus en plus à la cour du roi Pétaud Continuer la lecture de « Querida Amazonia: la cacophonie des réactions »

Tucho Fernandez : “Le pape n’a pas fermé les portes” à l’ordination des personnes mariées

INFOVATICANA – par Carlos Esteban

L’archevêque de La Plata et ami de l’ancien pape Francisco Víctor Manuel “Tucho” Fernández a voulu participer à la controverse sur l’interprétation de la Querida Amazonia à l’aide de l’organe officiel du Saint-Siège, l’Ossévatore Romano. Bien qu’il s’adresse à tous, l’article semble plutôt être un clin d’œil aux “rénovateurs” déçus, qu’il vient encourager en disant que ce n’est qu’une pause, qu’aucune porte n’a été fermée.
“Pas de changement d’axe”, rassure Tucho. “Il y a ceux qui ont soutenu que Francisco a “fermé la porte” à la possibilité d’ordonner des hommes mariés, en plus d’exclure d’autres propositions du synode”, écrit Fernández. “La vérité est que Francisco n’a ni fermé ni ouvert des portes sur cette question, il a seulement évité d’avancer avec des solutions hâtives”.

Compte tenu de la proximité de ce jeune prélat, qui doit son prestigieux archevêché à son amitié de longue date avec Jorge Bergoglio et qui est considéré comme ayant inspiré certaines de ses encycliques les plus importantes, il convient de le croire. Il faut croire, au moins, que c’est la version qui devrait être annoncée aux rénovateurs déçus. Continuer la lecture de « Tucho Fernandez : “Le pape n’a pas fermé les portes” à l’ordination des personnes mariées »

“Le Vatican a tout perdu, n’a rien obtenu”: Une interview du cardinal Zen

CATHOLIC HERALDLe cardinal Joseph Zen discute de l’Église en Chine et de ses relations avec le pape François et le cardinal Pietro Parolin

Le 11 février, le cardinal Joseph Zen, évêque émérite de Hong Kong, a rencontré les dirigeants du Congrès au Capitole à Washington, D.C. Après cette rencontre, le cardinal a accordé une interview exclusive à l’ANC dans laquelle il a parlé de l’Église en Chine, de l’accord du Saint-Siège avec le régime communiste et de ses relations avec le pape François et le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État du Vatican.

Voici la transcription de l’entretien du cardinal avec CNA. Il a été édité pour plus de clarté et de longueur. Continuer la lecture de « “Le Vatican a tout perdu, n’a rien obtenu”: Une interview du cardinal Zen »

5E ANNIVERSAIRE DU MARTYRE DE 21 COPTES EN LIBYE

INFOCATHOLICA

Le 15 février, le cinquième anniversaire de la mort des 21 martyrs coptes décapités par le groupe terroriste Daesh sur une plage libyenne en 2015 a été célébré. La mémoire de leurs noms, qui fait déjà partie du livre des martyrs de l’Église copte, a été officiellement célébrée samedi.

(ACN) L’Aide à l’Église en détresse a contacté les familles des martyrs et recueilli leur témoignage direct, après 5 ans de leur martyre.

“Je suis la mère des martyrs et je suis fière d’eux” Continuer la lecture de « 5E ANNIVERSAIRE DU MARTYRE DE 21 COPTES EN LIBYE »

François et le schisme d’Allemagne. Chronique d’un cauchemar

Ce synode sur l’Amazonie est le second d’affilée dans lequel François a déçu les attendes de ceux qui attendaient des innovations qu’il avait lui-même avait laissé entrevoir.

Au cours du synode de 2018 sur les jeunes, c’était autour de la question de l’homosexualité que s’étaient cristallisées les attentes et les controverses. Le document de travail des débats, au paragraphe 197, admettait explicitement un changement possible de paradigme dans le jugement porté sur les « couples homosexuels ». Continuer la lecture de « François et le schisme d’Allemagne. Chronique d’un cauchemar »

Avec “Querida Amazonia”, c’est “Deja Amoris” qui recommence

NCR – Père  Raymond J. de Souza

COMMENTAIRE : Les progressistes du monde entier ont été amèrement déçus par le sentiment apparent de trahison du pape François. Mais en même temps, le Saint-Père n’a pas rejeté la proposition.

C’est du déjà amoris encore une fois.

Après une journée confuse au Vatican et dans les médias catholiques, il devient clair comment la question de l’ordination sacerdotale pour les diacres mariés sera résolue. C’est peut-être la seule chose qui était claire hier. Continuer la lecture de « Avec “Querida Amazonia”, c’est “Deja Amoris” qui recommence »

Anniversaire de Fatima – Un saint au repos

THE FATIMA CENTER 

100e anniversaire de la mort de saint Jacinta de Jesus Marto

Aujourd’hui, c’est le centenaire – le 100e anniversaire ! – de la mort de Jacinta Marto, la plus jeune des trois enfants de bergers à qui Notre-Dame de Fatima est apparue en 1917.

Comme Notre Dame l’avait promis, Jacinthe et son frère François ont été emmenés au Ciel très peu de temps après l’époque de ces apparitions. Affaiblis par leurs pénitences héroïques, ils ont été parmi les victimes de la pandémie de grippe qui a suivi la première guerre mondiale.

Les apparitions et les révélations de Notre Dame ont affecté chacun des enfants de manière quelque peu différente. Jacinthe ne pourra jamais oublier la “mer de feu”, l’agonie et le désespoir des innombrables âmes perdues que les enfants ont vues dans la Vision de l’Enfer le 13 juillet 1917. “Tant de gens tombent en enfer ! Tant de gens sont en enfer !” se lamentait-elle souvent. “Que je suis désolée pour les âmes qui vont en enfer ! Et les gens qui y sont, brûlés vifs, comme du bois dans un feu ! … Comme je suis désolée pour les pécheurs ! Oh, si seulement je pouvais leur montrer l’enfer !”

Jacinta entreprenait tout sacrifice pour sauver les pécheurs de l’enfer. Elle rappelait souvent à François et Lucie de prier pour les pécheurs : “Nous devons faire beaucoup, beaucoup de sacrifices et prier beaucoup pour les pécheurs afin que personne n’ait plus jamais à aller dans cette prison de feu où les gens souffrent tant.”

En outre, Jacinthe a ressenti le besoin urgent de prier beaucoup pour le saint père. Elle a toujours voulu faire plus de pénitence pour le pape, conformément à la demande exprimée par Notre Dame. C’est Jacinthe qui a reçu deux visions particulières qui portaient spécifiquement sur le pape et le secret de Fatima.

“Je ne sais pas comment cela s’est passé”, a expliqué Jacinta. “J’ai vu le Saint-Père dans une très grande maison. Il était agenouillé devant une table, le visage entre les mains, et il pleurait. Dehors, il y avait beaucoup de monde, certains lui jetaient des pierres, d’autres lui juraient dessus et lui disaient beaucoup de choses horribles. Quelle pitié ! Nous devons beaucoup prier pour lui”.

Une autre fois, alors qu’ils étaient dans la grotte du Cabeco en train de dire la prière de l’Ange, Jacinthe s’est soudain levée, les yeux remplis de larmes, “Lucie,” a-t-elle pleuré, ne vois-tu pas toutes ces routes, ces ruelles et ces champs couverts de gens qui pleurent de faim, sans rien à manger” Et le Saint-Père dans une église en train de prier devant le Coeur Immaculé de Marie ? Et tous ceux qui prient avec lui”[1].

Notre Dame a révélé à Jacinthe qu’elle serait conduite dans un hôpital de Lisbonne où elle serait opérée, puis mourrait seule. Cela effrayait terriblement Jacinthe, âgée de neuf ans, de penser à cela, mais elle s’y attarda volontairement afin de pouvoir offrir cette souffrance à Dieu pour la conversion des pécheurs.

Un certain nombre des leçons pour lesquelles Sainte Jacinthe est connue proviennent de sa conversation avec Mère Godinho lorsqu’elle était à l’hôpital. Parmi celles-ci, on peut citer

“Ma chère Mère, les péchés qui amènent la plupart des âmes en enfer sont les péchés de la chair. Certaines modes vont être introduites qui vont beaucoup offenser Notre Seigneur. Ceux qui servent Dieu ne devraient pas suivre ces modes. L’Église n’a pas de modes ; Notre Seigneur est toujours le même. Les péchés du monde sont trop grands. Si seulement les gens savaient ce qu’est l’éternité, ils feraient tout pour changer leur vie. Les gens perdent leur âme parce qu’ils ne pensent pas à la mort de Notre Seigneur et ne font pas pénitence.

“Ma bonne Mère, ne te donne pas de vêtements immodests. Fuis les richesses. Aimez beaucoup la sainte pauvreté et le silence. Soyez très charitable même avec ceux qui sont méchants. Ne critiquez jamais les autres et évitez ceux qui le font. Sois très patiente, car la patience nous amène au Ciel. Les mortifications et les sacrifices plaisent beaucoup à Notre Seigneur.

“Beaucoup de mariages ne sont pas bons ; ils ne plaisent pas à Notre Seigneur et ne sont pas de Dieu.

“Priez beaucoup pour les gouvernements. Ayez pitié des gouvernements qui persécutent la religion de Notre Seigneur. Si les gouvernements quittaient l’Église en paix et accordaient la liberté à la Sainte Religion, ils seraient bénis par Dieu.

“La confession est un sacrement de miséricorde. C’est pourquoi les gens devraient s’approcher du confessionnal avec confiance et joie. Sans confession, il n’y a pas de salut.

“La Mère de Dieu veut qu’un plus grand nombre d’âmes vierges se lient à Elle par le vœu de chasteté. J’entrerais dans un couvent avec une grande joie, mais ma joie est plus grande parce que je vais au Ciel. Pour être religieux, il faut être très pur dans son âme et dans son corps”.

À l’hôpital de Lisbonne, Jacinta a été jugée trop faible pour l’anesthésie générale, elle a donc subi une opération atroce en pleine conscience, alors que deux de ses côtes ont été enlevées. Les médecins ont tenté de soulager sa douleur avec un anesthésique local, mais cela n’a pas servi à grand-chose. Néanmoins, Jacinta ne s’est pas plainte du tout. Les seuls mots qu’elle prononça pendant l’opération furent : “Maintenant, mon Jésus, tu peux convertir beaucoup de pécheurs, car je souffre beaucoup”.

Jacinta est morte peu après l’opération susmentionnée, seule (comme l’avait prédit Notre-Dame), le 20 février 1920.

Son corps a été exhumé deux fois – d’abord le 12 septembre 1935 (quinze ans après sa mort), puis le 30 avril 1951, après plus de quinze ans. Dans les deux cas, on a constaté qu’il avait été presque entièrement préservé de la corruption, bien qu’il ait été enterré à l’origine dans de la chaux vive pour accélérer sa décomposition en cette période de pandémie.

Que les prières de Sainte Jacinthe nous préservent et accélèrent la consécration de la Russie au Coeur Immaculé de Notre Dame !

[1] Ce récit peut être lu à la page 33 de The True Story of Fatima du Père John de Marchi.

“Querida Amazonia”: l’ambiguïté systématique et les deux Églises qui s’affrontent

Après la publication de Querida Amazonia, je remarque que du côté conservateur (je l’appelle ainsi pour me faire comprendre, mais en réalité je devrais dire du côté vraiment catholique), on se réjouit que dans l’exhortation, le pape ne dise pas un seul mot sur le célibat sacerdotal et le sacerdoce des femmes. Au-delà des hypothèses sur les raisons du choix papal (véritable remise en cause ou simple repositionnement stratégique?), beaucoup s’exclament « péril évité » et d’autres vont jusqu’à remercier l’Esprit Saint. Maintenant, je ne veux pas faire l’habituelle Cassandre, mais il me semble qu’il n’y a pas de quoi être tellement satisfaits. En réalité, la gagnante, c’est l’ambiguïté, selon le célèbre modèle Amoris laetitiaAvec la circonstance aggravante qu’ici l’ambiguïté est encore plus accentuée, car on ne sait même pas si et et jusqu’à quel point François assume le document final du synode. Continuer la lecture de « “Querida Amazonia”: l’ambiguïté systématique et les deux Églises qui s’affrontent »