Quel genre d’homme était Colomb ?

URCarol Delaney, Columbus and the Quest for Jerusalem, Free Press, 2012, 319 p. 

Quel genre d’homme était Christophe Colomb ? Pourquoi a-t-il traversé l’Atlantique et qu’a-t-il fait dans le Nouveau Monde ? La mode est de le mépriser en tant que raciste avide et génocidaire et en tant que négrier, mais le professeur Carol Delaney de l’université Brown réfute ces accusations. Ses motivations étaient presque entièrement – même fanatiques – chrétiennes, et il était gentil avec les Indiens. Elle est mystifiée par la mauvaise réputation qu’il a acquise. Continuer la lecture de « Quel genre d’homme était Colomb ? »

Michele Crociata : “La bataille de Lépante a été un chef-d’œuvre de la Providence”.

lafedequotidiana.it

Ce sont les marins siciliens qui ont déterminé la victoire contre les Turcs à la bataille de Lepanto. Le particulier, inédit, le révèle dans cette longue et intéressante interview d’un spécialiste de l’histoire et de l’Islam qui fait autorité Don Michele Antonino Crociata Continuer la lecture de « Michele Crociata : “La bataille de Lépante a été un chef-d’œuvre de la Providence”. »

L’INTÉGRISME RÉPUBLICAIN CONTRE LE CATHOLICISME

Islam & Vérité

« La laïcité française a toujours constitué à expulser l’Église de l’espace public, un projet qui a été couronné de succès en offrant aux citoyens un nouveau code moral. Et dans ce projet, l’Église est considérée comme l’ennemie de la République. (Pierre Manent) » Continuer la lecture de « L’INTÉGRISME RÉPUBLICAIN CONTRE LE CATHOLICISME »

La franc-maçonnerie qui a préparé la brèche de Porta Pia

LBQ – Rino Cammilleri

Lorsque Napoléon le Grand fut vaincu en 1814, puis, définitivement, en 1815, son empire s’effondra avec lui et la Restauration continua. Déjà, mais dans l’ancien Royaume d’Italie, les loges comptaient « pas moins de 20 000 affiliés, coïncidant en grande partie avec la classe dirigeante ». Ils, laissez les eaux se calmer, ont commencé à jeter les bases de ce qu’on appelait la Résurgence. Cela en 1870 a terminé, et pour toujours, le travail.

Continuer la lecture de « La franc-maçonnerie qui a préparé la brèche de Porta Pia »

La basilique sainte Sophie transformée en mosquée

MPI –  Eglise universelle: La basilique sainte Sophie transformée en mosquée

Le 10 juillet le conseil d’Etat d’Ankara a autorisé le président Erdogan à transformer l’historique basilique sainte Sophie de Constantinople/ Istamboul en mosquée, alors que depuis 1934 elle était devenue un musée, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Monsieur l’abbé Pagès présente l’histoire tumultueuse de ce haut lieu de la chrétienté byzantine et analyse la signification du geste symbolique du “Petit Napoléon d’Anatolie”. Continuer la lecture de « La basilique sainte Sophie transformée en mosquée »

Le titulus crucis

ADELANTE LA FEPAr Bruno De La Inmaculada

Nous sommes habitués à voir l’INRI écrit sur le titre ou le signe qui est placé sur les crucifix. Il est habituel de l’écrire en abrégé, mais nous savons par l’Évangile que le titre disait “Jésus de Nazareth, roi des Juifs”, et qu’il était écrit en trois langues : hébreu, grec et latin. Ce détail est donné par Saint Jean (19, 19-20), et il dit que beaucoup de Juifs l’ont vu, parce que le lieu de la crucifixion était proche de la ville. Il poursuit en disant que les dirigeants juifs n’étaient pas satisfaits de son “roi des Juifs” ; ils préféraient qu’il dise plus précisément qu’il s’était proclamé roi des Juifs. Mais Pilate a refusé de les écouter. “Allons, vous m’avez donné assez de peine. Laissons les choses telles qu’elles sont. Ce que j’ai écrit est écrit ; n’en parlons plus”.

Continuer la lecture de « Le titulus crucis »

POURQUOI FÊTER LE SAINT NOM DE MARIE ?

Islam et Vérité

Ce tableau, peint par Jan Matejko au XIXe siècle, illustre la victoire de Jan III Sobieski, roi de Pologne, contre les Turcs à la bataille de Vienne. Près du roi, à gauche, le moine capucin Marco d’Aviano porte une statue de la Vierge rappelant que c’est sous sa protection que Jan III se plaça avant d’engager la bataille.

« Le nom seul de Marie met en fuite tous les démons ! », disait saint Bernard. Béni et invoqué par tous les chrétiens du monde entier, le nom de la Vierge Marie suffit à lui-seul à réconforter les fidèles. Un nom devenu si célèbre que c’est aujourd’hui le prénom féminin le plus donné au monde. Il est fêté chaque année par l’Église catholique le 12 septembre.
Apparue en Espagne au XIVe siècle, la fête du saint Nom de Marie va s’étendre petite à petit à toute la chrétienté en 1683 par le pape Innocent XI. La raison ? En action de grâce pour la délivrance de Vienne assiégée par les Turcs au cours de la même année.
En effet, en juillet 1683, plusieurs milliers de Turcs avançaient vers Vienne, menaçant l’Europe toute entière. Le roi de Pologne, sur les conseils du bienheureux capucin Marco d’Aviano, accepta de porter secours à la ville. Après avoir entendu la messe et communié, le roi Jan Sobieski III et les siens se mirent sous la protection de Marie. Se levant plein d’ardeur après la consécration, le roi déclara : « Marchons sous la toute-puissante protection de la Mère de Dieu ! ». Son espoir ne fut pas trompé : les Turcs prirent la fuite le 12 septembre. Continuer la lecture de « POURQUOI FÊTER LE SAINT NOM DE MARIE ? »