LA CRISE ENTRE WASHINGTON ET PÉKIN S’ENVENIME

La Sélection du Jour (LSDJ)

Les députés de l’Assemblée nationale du peuple ont adopté à Pékin, ce jeudi 28 mai, le texte portant sur « la sécurité nationale dans la région autonome de Hongkong ». Cette loi vise à « sauvegarder la sécurité nationale » contre les interférences étrangères à Hongkong et à « prévenir, stopper ou punir le séparatisme, la subversion du pouvoir d’État ou l’organisation ou l’exécution d’activités terroristes ». Elle permet à Pékin d’installer officiellement des antennes de ses services de renseignement et de sécurité dans la ville, au mépris de l’autonomie de Hongkong. Continuer la lecture de « LA CRISE ENTRE WASHINGTON ET PÉKIN S’ENVENIME »

Trump, Poutine, Xi Jinping, Boris Johnson et Mohammed ben Salmane : Un autre Ordre Mondial imprévu émerge

Par Morad El Hattab – Le 22 mai 2020 – Source Les Chroniques de la Vieille République

Nous vivons une époque extraordinaire, pleine de faux-semblants, de mensonges entrecroisés et de vérités occultes, contre lesquelles toutes les conjurations d’imbéciles semblent se liguer…

Cette crise du Coronavirus sonne comme un point d’orgue, mettant en tension tout le ban et l’arrière ban des menteurs et autres éditorialistes patentés, stipendiés pour nous faire penser le plus loin possible de toute logique rationnelle. L’Histoire qui s’écrit sous nos yeux en est tellement brouillée, que nombreux sont ceux qui se résignent à contempler ce ballet grotesque. Cette Histoire dont nous sommes les acteurs nous est, de fait, confisquée, tant et si bien que derrière ce voile de mensonges peuvent s’activer impunément tous les marionnettistes pour déployer sans fin leurs intentions subversives… Continuer la lecture de « Trump, Poutine, Xi Jinping, Boris Johnson et Mohammed ben Salmane : Un autre Ordre Mondial imprévu émerge »

Tous les chemins mènent à un hiver sombre

Par Whitney Webb & Raul Diego – Le 1er avril 2020 – Source The Last American Vagabond

Les organisateurs de deux simulations de pandémie controversées qui ont eu lieu quelques mois avant la crise du Coronavirus – Event 201 et Crimson Contagion – partagent une histoire commune, la simulation de guerre biologique Dark Winter en 2001. Dark Winter n’a pas seulement prédit les attaques à l’anthrax de 2001, mais certains de ses participants avaient une connaissance préalable de ces attaques.


Pendant la présidence de George H.W. Bush au début des années 1990, quelque chose d’inquiétant s’est produit dans le principal centre de recherche sur la guerre biologique des États-Unis, à Fort Detrick, dans le Maryland. Des spécimens d’agents pathogènes hautement contagieux et mortels Continuer la lecture de « Tous les chemins mènent à un hiver sombre »

Valérie Bugault : Interview avec Jeanne Baron pour BFM

Jeanne Baron

Par Valérie Bugault

Questions de Jeanne Baron (JB), réponses de Valérie Bugault (VB)

Présentation JB : Valérie Bugault, bonjour, vous êtes docteur en droit de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne. Après une brillante carrière d’avocate, vous décidez de cesser votre activité pour vous consacrer à l’analyse des problématiques de géopolitique économique.

En 2016, vous publiez sur le site du Saker francophone une série
d’études intitulée « Décryptage du système économique global », où Continuer la lecture de « Valérie Bugault : Interview avec Jeanne Baron pour BFM »

La catastrophe du coronavirus : retour à la guerre biologique ?

Par Ron Unz − Le 21 avril 2020 − Source Unz Review

Ron UnzPrès de 30 000 Américains sont morts du coronavirus au cours des deux dernières semaines [80 000 au 10 mai, NdT], et selon certaines estimations, il s’agit d’un sous-dénombrement important, tandis que le nombre de morts continue d’augmenter rapidement. Pendant ce temps, des mesures pour contrôler la propagation de cette infection mortelle ont déjà coûté leurs emplois à 22 millions d’Américains, un effondrement économique sans précédent qui a poussé nos taux de chômage au niveau de la Grande dépression des années 30. Notre pays fait face à une crise aussi grave que presque toutes les autres dans notre histoire nationale. Continuer la lecture de « La catastrophe du coronavirus : retour à la guerre biologique ? »

La Première Guerre globale : 75 ans de la Victoire, 75 jours d’une nouvelle occupation

Russie politics – Karine Bechet-Golovko

Ce 8 mai 2020 est une triste date. Nous devions célébrer cette année les 75 ans de la Victoire lors de la Seconde Guerre mondiale, nous entrons de plain-pied dans la Première Guerre globale, menée tambours battants sous la bannière du coronavirus. Guerre qui a tiré les leçons du passé, guerre qui ne nous laisse aucun allié dans la résistance, guerre qui s’est emparée en quelques semaines de Moscou, guerre qui nous laisse ce goût écoeurant de l’Occupation. Tristes célébrations, sans public, qui s’excusent presque d’être encore, reliquat d’un monde que certains veulent écraser. Car trop humain, trop complexe pour eux, ne permettant pas la répartition des bénéfices attendue. Occupation idéologique, réalisée au nom du globalisme, par les pouvoirs nationaux. Triste date.

Continuer la lecture de « La Première Guerre globale : 75 ans de la Victoire, 75 jours d’une nouvelle occupation »

Techno-tyrannie : Comment l’Etat sécuritaire étatsunien utilise la crise du coronavirus pour concrétiser une vision digne d’Orwell

Par Whitney Webb – Le 20 avril 2020 – Source The Last American Vagabond

L’année dernière, une commission gouvernementale demandait aux États-Unis d’adopter un système de surveillance de masse piloté par l’intelligence artificielle allant bien au-delà de celui utilisé par tout autre pays, afin de garantir l’hégémonie étasunienne en ce domaine. Aujourd’hui, nombre d’obstacles qui étaient cités comme empêchant sa mise en œuvre sont rapidement franchis sous couvert de lutte contre le coronavirus.

L’année dernière, un organe du gouvernement américain chargé d’examiner comment l’intelligence artificielle peut « répondre aux besoins de la sécurité nationale et de la défense des États-Unis » a examiné en détail les changements « structurels » que l’économie et la société américaines devaient subir afin de s’assurer un avantage technologique sur la Chine, selon un document récent acquis grâce à une demande de type FOIA [Freedom of Information Act]. Ce document suggère que les États-Unis Continuer la lecture de « Techno-tyrannie : Comment l’Etat sécuritaire étatsunien utilise la crise du coronavirus pour concrétiser une vision digne d’Orwell »

Les anglo-sionistes lancent une PSYOP stratégique contre la Chine

Par The Saker − Le 22 avril 2020 − Source Unz Review  via thesaker.is

2015-09-15_13h17_31-150x112Peut-être que la rengaine «C’est la faute des Russes» est devenue obsolète. Ou peut-être que les dirigeants de l’Empire ont finalement compris que la Chine était encore plus dangereuse que la Russie. Mais mon intuition personnelle est simplement que les anglo-sionistes paniquent d’avoir perdu la face « tous azimuts » avec leur gestion catastrophique – médicalement et, plus encore, politiquement – de cette crise socio-économique provoquée par la pandémie, et qu’ils pointent maintenant le doigt vers à peu près tout le monde – et même entre eux.

La Russie a joué un rôle crucial ici, car c’est dans leur guerre de communication contre elle que les dirigeants de l’Empire ont inventé ce que j’appelle maintenant les «normes de preuve Skripal», signifiant «très probable». Continuer la lecture de « Les anglo-sionistes lancent une PSYOP stratégique contre la Chine »

Les élites de gauche utilisent la crise corona pour accomplir le «changement» promis par Obama, Hillary Clinton

LIFESITENEWS – Doug Mainwaring

Les élites de gauche américaines subvertissent les États-Unis de l’intérieur au moyen de la « stratégie Cloward-Piven ».

Au milieu de la réponse agressive du gouvernement à la pandémie de coronavirus, beaucoup suggèrent qu’une grande partie des États-Unis est sous la loi martiale de facto. Les citoyens sont contraints de rester chez eux, les entreprises sont obligées de fermer et même les services religieux sont interdits, les contrevenants étant passibles de lourdes amendes et de peines de prison. Continuer la lecture de « Les élites de gauche utilisent la crise corona pour accomplir le «changement» promis par Obama, Hillary Clinton »

Vers un gouvernement mondial ?

MPI – Comme un écho à l’analyse publiée à l’instant (mais datée du 1er avril), L’Homme nouveau évoque dans sa revue de presse du matin la volonté de certains de constituer un gouvernement mondial :

s’il existe des institutions communes (Commission européenne, Cour de Justice de l’Union européenne, Parlement européen, etc.) il n’existe pas de volonté commune des États constituant cet ensemble hétéroclite et il n’existe pas non plus de « peuple » européen. Chaque État a suivi sa propre politique, en fonction de ses priorités, de son taux d’équipement en matériels divers et de la vitesse à laquelle l’épidémie s’est propagée chez lui. Quand le président Macron explique, le 13 avril, qu’il faut refonder l’Europe et « bâtir des solidarités et des coopérations nouvelles », on peut se demander s’il a vraiment en tête ce que souhaitent les Français ou s’il appuie, sans le dire, la position de l’ancien Premier ministre britannique, Gordon Brown, lequel appelle à la disparition pure et simple des nations. Dans une déclaration à The Guardian il avait constaté que « cette affaire ne peut pas être réglée au niveau d’un seul pays ». C’est pourquoi il proposait « une réponse globale coordonnée » et donc la mise en place d’un « gouvernement global », qui devrait aussi se charger des questions économiques. Il rejoignait ainsi Jacques Attali qui, voilà plus de dix ans, appelait de ses vœux une pandémie, seule capable à ses yeux de conduire rapidement à un gouvernement mondial !

  • Dans Le Monde (15 avril)  Bill Gates, sans évoquer directement un gouvernement mondial, plaide aussi  pour une réponse internationale au-dessus des réalités nationales :

Ces dernières semaines, je me suis entretenu avec des dizaines d’experts à propos du Covid-19 et les faits montrent clairement que la maladie ne frappe pas tout le monde de la même manière : elle tue davantage les personnes âgées que les jeunes, les hommes que les femmes et touche les plus démunis de manière disproportionnée. Il n’existe en revanche aucune donnée montrant que le Covid-19 discrimine en fonction de la nationalité. Le virus SARS-CoV-2 ignore totalement les frontières. J’aborde ce point car depuis que le monde a découvert l’existence de ce virus, début janvier, les gouvernements se sont concentrés sur leur propre réponse nationale : comment protéger les personnes résidant sur leur territoire ? Ce qui est compréhensible. Mais face à un virus aussi contagieux et largement répandu, les dirigeants doivent également comprendre que tant que le SARS-CoV-2 est présent quelque part, il nous concerne tous.

Sur son site (2 avril), Jacques Attali pense à l’aveni de l’Europe :

C’est donc l’occasion de changer de paradigme et de penser à une toute autre solution, qui ne serait pas simplement financière mais aussi politique, au sens le plus noble. Une solution qui permettrait à la fois de renforcer la solidarité entre tous les pays membres, de faire redémarrer l’économie, et de régler les problèmes de souveraineté. Pour y parvenir, l’Union devrait se doter de moyens pour regagner son autonomie dans les secteurs clés du monde de demain, ceux que je nomme les « industries de la vie » : la santé, l’alimentation, l’hygiène, l’eau, le logement, le digital, l’énergie, l’éducation, la recherche, la distribution, la protection de l’environnement, la sécurité, l’information, et quelques autres. On ne peut pas continuer à dépendre de fournisseurs non européens dans ces secteurs essentiels ; et il faudra accepter de payer plus cher ces produits et ses services, comme prix de notre autonomie. Cela créera des emplois, pour compenser ceux perdus par ailleurs, et de nouvelles sources d’investissements rentables.

Le Salon Beige