Une nouvelle qui nous arrive d’Afrique

SNI 

Tandis que nos médias titrent sur le coronavirus

Vous trouverez à la fin de ce message des informations rassurantes sur le coronavirus.

Mais, comme les médias ne parlent quasiment pas de cet autre fléau, je voudrais vous parler d’un phénomène inquiétant qui se produit en ce moment : l’Afrique de l’est est envahie par des nuages de sauterelles de dimension “biblique”, qui risquent  bien de faire des millions de victimes. Continuer la lecture de « Une nouvelle qui nous arrive d’Afrique »

La fuite d’une ébauche d’exhortation amazonienne porte un coup au célibat du clergé

1P5 – Steve Skojec 

Selon un nouveau rapport de Corrisepondenza Romana, l’agence de presse catholique dirigée par l’éminent historien et auteur de l’Église, le professeur Roberto de Mattei, l’exhortation apostolique post-synodale sur le synode amazonien, qui devrait être promulguée très prochainement, devrait maintenant, sur la base d’un texte partiellement divulgué, porter un coup définitif à la discipline du célibat clérical. Mattei écrit : Continuer la lecture de « La fuite d’une ébauche d’exhortation amazonienne porte un coup au célibat du clergé »

Le Cardinal Bassetti invite ceux qui n’aiment pas le Pape à apostasier

INFOVATICANA – Par Carlos Esteban

Dans ce qu’il a appelé le “soulagement”, le président de la Conférence épiscopale italienne, le cardinal Gualterio Bassetti, a déclaré que quiconque n’aime pas le Pape, devrait mieux quitter l’Église du Christ.

“Si quelqu’un n’aime pas ce pape, il est libre de choisir d’autres voies. La critique, c’est bien, mais pas ce pouvoir destructeur”, a déclaré M. Bassetti à la presse dans son diocèse de Pérouse. “Il y a trop de gens qui parlent du Pape et il y a quelqu’un à qui j’ai dit de devenir évangélique, s’il n’aime pas l’Eglise catholique, si ce bateau est trop étroit”. Continuer la lecture de « Le Cardinal Bassetti invite ceux qui n’aiment pas le Pape à apostasier »

L’explosion de Bassetti

LBQ – Riccardo Cascioli

“Si quelqu’un n’aime pas ce Pape, soyez évangélique.” Ces paroles prononcées par le cardinal Bassetti, président des évêques italiens, révèlent combien de pasteurs vivent aujourd’hui l’Église comme s’il s’agissait d’un parti politique. Tu oublies leur mission.

Ces jours-ci, le “débordement” du président des évêques italiens, le cardinal Gualtiero Bassetti, qui a rencontré vendredi dernier des journalistes dans son diocèse de Pérouse, a déclaré : “Si quelqu’un n’aime pas ce pape, dites-le parce qu’il est libre de choisir d’autres voies. La critique, c’est bien, mais pas ce destructisme”. Et encore : “Il y a trop de gens qui parlent du Pape et à certains je disais “faites le choix de l’évangélique, si vous n’aimez pas l’Eglise catholique, si ce bateau est trop serré””. Il serait intéressant de savoir exactement avec qui le cardinal Bassetti l’a eu et qui il a invité à embrasser la confession évangélique, cela aiderait à comprendre pleinement sa pensée. Continuer la lecture de « L’explosion de Bassetti »

Lula sur François: “C’est un pape qui pense comme nous”

INFOVATICANA – Par Fernando Beltran

“Francisco est tout ce que nous voulons d’un pape”

“J’ai un profond respect pour le pape François, je pense qu’il s’est distingué par sa cohérence. Il s’est distingué en essayant de rendre l’Église catholique plus engagée envers les pauvres, il a un engagement très fort en faveur des droits de l’homme, il a donné des signes très positifs à l’humanité”, a déclaré Lula. “J’espère qu’il réussira à faire les réformes qu’il doit faire dans l’Eglise”, a-t-il déclaré. Continuer la lecture de « Lula sur François: “C’est un pape qui pense comme nous” »

UN HISTORIEN DE L’ÉGLISE : LE PAPE FRANÇOIS PATINE SUR LA GLACE LA PLUS MINCE DE TOUS LES TEMPS

par Jules Gomes ChurchMilitant

Rarement un pape a été accusé d’hérésie, prévient Carlos Eire

Un éminent historien de l’Eglise qui a fui la tyrannie de Fidel Castro met en garde contre le fait que le pape François “patine théologiquement sur la glace la plus fine qui soit – non seulement vivante, mais morte ou à regarder”.

Image
Ed Pentin

“Il est très rare” qu’un pape soit accusé de manque d’orthodoxie ou peut-être même d’hérésie, affirme Carlos M. N. Eire, professeur d’histoire et d’études religieuses à l’université de Yale.

Cependant, “les choses deviendraient poilues” si un pape hérétique invoquait l’infaillibilité, explique Eire dans un entretien avec Ed Pentin dans le Registre national catholique. Continuer la lecture de « UN HISTORIEN DE L’ÉGLISE : LE PAPE FRANÇOIS PATINE SUR LA GLACE LA PLUS MINCE DE TOUS LES TEMPS »

Que dit réellement Benoît XVI dans son nouveau livre sur le célibat sacerdotale ?

CATHOLIC HERALD  – Dans le chapitre d’un nouveau livre sur le célibat sacerdotal, le pape émérite Benoît XVI dit qu’une compréhension historique du sacerdoce dans l’Ancien et le Nouveau Testament montre clairement que le célibat est une partie ontologique, plutôt qu’optionnelle, du sacerdoce catholique.

” Du plus profond de nos cœurs ” doit être publié en français cette semaine et en anglais le mois prochain. Le livre comprend des chapitres écrits individuellement par Benoît et le Cardinal Robert Sarah, préfet de la Congrégation pour le Culte Divin, ainsi qu’une introduction et une conclusion communes. Continuer la lecture de « Que dit réellement Benoît XVI dans son nouveau livre sur le célibat sacerdotale ? »

Vigano: quid du rôle de Mgr Gänswein?

Hier, Tosatti annonçait la parution dans La Verità d’aujourd’hui d’un article très intéressant, rapportant « un autre témoignage, de grande valeur, d’un archevêque qui a rempli des rôles très importants à la Curie et à l’étranger et qui a été longtemps en contact avec Mgr Gänswein« . L’archevêque en question n’est autre que Mgr Vigano et l’article ne déçoit pas.

Il sera facile au secrétaire de Benoît XVI de dire qu’il est dans son rôle et qu’il ne fait que son devoir lorsqu’il « filtre » la correspondance et les visiteurs de son patron, vu la quantité de sollicitations que celui-ci devait (et doit encore) recevoir. Evidemment, c’est plus problématique lorsque les sollicitations viennent de hauts prélats. Et Mgr Vigano n’est pas le seul dans ce cas.

Certains, aussi, auront beau jeu de ranger cette dernière intervention de l’ex-nonce à Washington à la rubrique des ragots sans fondement, venant d’un prélat aigri. Je ne sais pas. Mais les faits rapportés sont crédibles. Le moment des règlements de compte est venu. La guerre est déclenchée. Et François n’y est pas pour rien, au moins pour l’ambiance oppressante qu’il fait peser sur l’Eglise.


La lettre de Mgr Vigano

Cher Directeur, il est temps de révéler le contrôle systématiquement et abusivement exercé par Mgr Georg Gänswein sur le Souverain Pontife Benoît XVI depuis le début de son pontificat.

Gänswein avait l’habitude de filtrer les informations, s’arrogeant le droit de juger par lui-même de l’opportunité ou non de les envoyer au Saint-Père.

Je peux témoigner que, lorsque le pape Benoît m’a convoqué en audience le 4 avril 2011, quelques jours après que je lui ai envoyé ma première lettre (publiée ensuite illégalement pendant les Vatileaks), j’ai dit au Pontife: « Je ne vous parlerai pas de la situation de corruption dans la gestion des villas pontificales, car je suppose que vous avez déjà pris connaissance de la note à ce sujet, que j’ai remise à votre secrétaire pour vous, en vue de cette audience ».
Le Saint-Père, en toute innocence, et sans montrer aucune surprise, me dit: « Non, je n’ai rien vu ».

Je témoigne également d’un autre fait qui montre comment Mgr Gänswein contrôlait les informations pour le Saint-Père et conditionnait sa liberté d’action. A l’occasion de la canonisation de Marianne Cope et Teri Tekakwitha, ayant demandé par écrit au Préfet de la Maison Pontificale de l’époque, Mgr James Harvey, de pouvoir être reçu en audience par le Pape, n’ayant reçu aucune réponse, je me suis rendu, le mardi 23 octobre 2012, auprès du même Préfet, lui demandant pourquoi je n’avais reçu aucune réponse à ma demande d’audience.

Je me souviens parfaitement de la circonstance, puisque Mgr Harvey lui-même me suggéra d’assister à l’audience générale le lendemain, afin que je puisse au moins saluer le Saint-Père personnellement, avec les autres évêques présents.
Mgr Harvey me répondit par les mots suivants: « Gänswein m’a dit: ‘Mgr Viganò est la dernière personne qui puisse s’approcher du Pape Benoît!‘ Il a ensuite ajouté qu’au début de son pontificat, Benoît XVI, lui désignant Gänswein avec l’index, s’est exclamé ‘Gestapo! Gestapo!‘ « .

Cette attitude sans scrupules se révéla dès le début du pontificat, également dans la détermination avec laquelle Gänswein réussit à retirer au Pape sa précieuse assistante et secrétaire historique Ingrid Stampa, que le Cardinal Ratzinger d’alors avait voulu à ses côtés pendant plus d’une décennie.
Il est notoire que pour échapper à ce contrôle total exercé sur sa personne par Gänswein, le pape Benoît se rendait souvent chez son secrétaire particulier précédent, Mgr Joseph Clemens invitant également Ingrid Stampa à cette réunion de famille.

Je fais cette déclaration à la suite de ce que Mgr Gänswein a affirmé à l’agence Ansa, en contradiction avec ce que le pape Benoît lui-même a écrit dans l’échange de correspondance avec le cardinal Sarah: il s’agit d’une insinuation explosive et calomnieuse contre l’éminent cardinal Robert Sarah, ponctuellement démentie par lui.

Source : Benoît & moi

Le vrai gâchis est la cohabitation des deux papes

ADELANTE LA FE – Par Roberto de Mattei

La dernière controverse, qui a éclaté à la suite de la publication du livre sur le sacerdoce par le cardinal Sarah et Benoît XVI, confirme la douloureuse confusion qui afflige actuellement l’Église.

La nouvelle que le pape émérite et le cardinal Robert Sarah avaient produit une écriture à quatre mains a résonné comme une bombe le 12 janvier. Le livre, édité par Nicolas Diat, l’homme de confiance de Monseigneur Sarah, a été publié par Fayard sous le titre Des profondeurs des nos coeurs, et contient une forte défense du célibat ecclésiastique. Le lobby médiatique progressiste a lancé une attaque en niant que le pape émérite ait jamais écrit un livre avec le cardinal Sarah, et a accusé ce dernier d’avoir entrepris une opération de publication contre le pape François. Pour sa part, Monseigneur Sarah a réagi avec force : ” Je déclare solennellement que Benoît XVI savait que notre œuvre serait publiée sous forme de livre. (…) Les attaques semblent impliquer un mensonge de ma part. Ces diffamations sont d’une gravité exceptionnelle”. Continuer la lecture de « Le vrai gâchis est la cohabitation des deux papes »

« Je prie pour que Bergoglio renonce à détruire l’Eglise »

Benoît & moi

Al’occasion de la sortie de son dernier livre dont nous avons avons parlé ces jours-ci, « Il dio mercato, la Chiesa e l’anticristo » (cf. Benoît XVI, le dernier rempart contre l’Antéchrist), Antonio Socci a accordé une longue interview à La Verità, dans laquelle il dresse un tableau saisissant des temps « apocalyptiques » que nous vivons, et surtout du pontificat de François. L’article m’a été envoyé par une lectrice abonnée au journal. Ma traduction (à ne pas manquer!!!)

Je prie pour que Bergoglio change d’avis et renonce à détruire l’Eglise

La Verità
Maurizio Caverzan
8 décembre 2019

Le journaliste et écrivain Antonio Socci: « C’est un Pape conformiste, et ainsi, il aide la pensée unique anti-chrétienne. J’espère découvrir que j’ai tort et je me bats contre moi-même, mais jusqu’à présent… C’est avec douleur que j’écris sur cette situation »


Antonio Socci fait tous les jours le trajet de Sienne à Pérouse pour aller à l’école de journalisme de la Rai qu’il dirige depuis 2004. Trois heures par jour en voiture: comment les utilises-tu et où trouves-tu le temps de lire les livres que tu cites dans Il dio Mercato, la Chiesa e l’Anticristo?
Continuer la lecture de « « Je prie pour que Bergoglio renonce à détruire l’Eglise » »