Medjugorje : vers une reconnaissance

LE journal La Croix publiait le 21 février dernier  un article au titre inquiétant : Medjugorje, une commission du Vatican aurait reconnu des apparitions. L’auteur, Nicolas Senèze, indiquait qu’ « un rapport remis en 2014 au Pape, et resté secret depuis, suggérait de reconnaître les sept premières apparitions de Medjugorje, tout en se montrant très réservé sur les phénomènes qui s’y seraient ensuite produits ». Continuer la lecture de « Medjugorje : vers une reconnaissance »

Javier Barraycoa affirme que la révolution russe ne peut être expliquée que comme un cas de possession diabolique collective

CABARELLO DEL PINAR –  Javier Navascués

Javier Barraycoa est professeur d’université, sociologue et écrivain. Il traite de nombreux sujets politiques et historiques. Il vient de publier son dernier ouvrage : “Ce n’était pas dans mon livre sur l’histoire de la révolution russe” (Editorial Almuzara) où il révèle la face cachée d’une révolution qui a été saluée par une grande partie de l’intelligentsia du XXe siècle et qui a causé des millions de morts. L’ouvrage vous surprendra par sa quantité énorme de données et d’histoires qui nous donnent une vision choquante du communisme. Continuer la lecture de « Javier Barraycoa affirme que la révolution russe ne peut être expliquée que comme un cas de possession diabolique collective »

Explosions au Liban : Hezbollah et Israël sous accusation

MPI – Francesca de Villasmundo

Mardi 4 août, à Beyrouth, une double explosion d’une violence inouïe a semé le chaos dans le port de la capitale du Liban. La moitié de la ville est touchée, plus de 137 personnes décédées, 5 000 autres  blessées, des dizaines de disparus et 300 000 personnes sont désormais sans domicile.

La France déplore selon un dernier bilan au moins un mort, trois blessés graves et 21 blessés plus légers.

La cause de cette double explosion serait, selon le Premier ministre Hassan Diab, l’explosion de 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium, substance qui entre dans la composition de certains engrais, mais aussi d’explosifs.

Le Liban a lancé un appel à l’aide internationale. Ce jeudi, Emmanuel Macron est arrivé à 11 heures (heure française) à Beyrouth et a été accueilli par le président libanais, Michel Aoun. Dès son arrivée, le chef de l’Etat français s’est placé en leader de l’organisation de l’aide internationale.

L’accident n’est pas seulement la cause la plus probable de la catastrophe, mais aussi, compte tenu de l’ampleur du massacre, la plus confortable et la plus commode pour tout le monde. Alors saura-t-on jamais si derrière l’explosion des 2750 tonnes de nitrate d’ammonium amassées dans le port de Beyrouth il y a quelque chose de plus sophistiqué et prémédité que l’étincelle banale qui s’est produite lors du soudage d’une porte d’entrepôt 12 ?

 

Rumeurs et hypothèses courent dans les rues dans la capitale libanaise. Sur le front du Hezbollah, on émet l’idée que c’est une cyber-attaque israélienne, similaire à celles récemment menées en Iran. Les ennemis du Parti de Dieu, quant à eux, parient sur l’explosion d’ogives de missiles empilées par le Hezbollah sur un site adjacent à l’entrepôt 12. D’autres encore émettent l’hypothèse d’une tentative de mettre la main sur la cargaison de nitrate d’ammonium en vue d’une prochaine attaque contre l’Etat juif. Jusqu’aux rumeurs selon lesquelles l’intervention « non qualifiée » du Hezbollah est nécessaire pour allumer la mèche et ensuite accuser Israël.

« Des rumeurs et des hypothèses, explique un journaliste du quotidien Il Giornale, alimentées par l’imminence de la sentence du procès Hariri, reportée hier seulement, qui pourrait voir la condamnation par contumace des militants du Parti de Dieu accusés de l’attentat qui a coûté la vie au premier ministre libanais il y a 15 ans. (…)

Derrière la négligence qui a permis aux juges et aux autorités d’oublier 2 750 tonnes de nitrate de potassium se cache la corruption d’un système qui, depuis trente ans, répartit les pouvoirs, le confort et la richesse de manière strictement sectaire. La nécessité de choisir un président chrétien entouré d’un premier ministre sunnite et d’un président du parlement chiite a abouti à une répartition symétrique des ressources, de la richesse et des fonctions publiques. Et cela explique pourquoi, en l’absence d’une responsabilité spécifique ou d’un pot-de-vin adéquat, personne n’a pris la peine de faire disparaître une menace mortelle du cœur de Beyrouth. (…)

Le massacre de lundi prend forme sur le scénario d’une énième dégradation déclenchée il y a deux ans lorsque le prince héritier Mohammed ben Salmane a définitivement bloqué la circulation des capitaux saoudiens en plaçant ainsi dos au mur un Premier ministre Saad Hariri peu disposé à une confrontation frontale avec l’Iran et Hezbollah. L’effondrement du prix du pétrole et les sanctions américaines à Téhéran ont fait le reste, laissant un Parti de Dieu chiite en sous-vêtements qui, après avoir sacrifié ressources et militants dans la guerre syrienne, espérait les bénéfices garantis par les ayatollahs iraniens. Dissous les dollars de Riyad et de Téhéran, de l’ancien système sectaire seules les inégalités et injustices aggravées et exacerbées, ces derniers mois, par la nouvelle crise déclenchée par le Coronavirus sont restées debout. Dans ce scénario, Beyrouth mortellement blessée par l’énorme explosion de lundi risque de sombrer non pas sous les coups du Hezbollah ou des militants sunnites, mais de ceux qui se retrouvent affamés à cause des détournements de fonds garantis et autorisés par les deux éternels ennemis. »

 

Francesca de Villasmundo

Un cardinal éminent, mais pas très prudent

ADELANTE LA FE – ParRoberto De Mattei

Le cardinal Joseph Zen Ze-kiun est un éminent prélat qui aime sincèrement son pays et l’Église. Il est né à Shanghai en 1932. En 1961, il a été ordonné prêtre dans l’ordre des Salésiens. En 1996, il a été nommé évêque par Jean-Paul II et en 2009, Benoît XVI l’a créé cardinal. De 1996 à 2009, il a été coadjuteur puis archevêque du diocèse de Hong Kong. Personne ne connaît mieux que lui la complexité de la situation politique et religieuse en Chine. Continuer la lecture de « Un cardinal éminent, mais pas très prudent »

La course au vaccin : prochaine étape de l’ordre mondial du COVID

Par Andrew Korybko − Le 24 juillet 2020 − Source oneworld.press

Le chef du Fonds russe d’Investissement Direct (RDIF) a émis un avertissement la semaine dernière : le monde court le risque de se voir encore plus divisé entre les vaccins à venir contre le COVID-19, qu’il est attendu de voir dévoilé par les principales grandes puissances à l’avenir. Cela ferait de la course aux vaccins la prochaine étape de l’ordre mondial du COVID, qui change à toute vitesse la vie telle que chacun la connaît, y compris à l’échelle des relations internationales. Continuer la lecture de « La course au vaccin : prochaine étape de l’ordre mondial du COVID »

Prenons l’exemple de St. Jean Vianney

THE CATHOLIC THING – Michael Pakaluk

L’été 1859 marque le début de la ruée vers l’or de Pike’s Peak. Amherst et Williams ont joué le premier match de base-ball interuniversitaire. En octobre, John Brown fait un raid sur Harper’s Ferry. Les troupes commandées par Robert E. Lee le capturent. Il sera pendu le 2 décembre. Et, à cette même date, le curé d’Ars, Jean Baptiste Vianney, meurt dans son village en France, à l’âge de 73 ans. Continuer la lecture de « Prenons l’exemple de St. Jean Vianney »

LES ÉVÊQUES ALLEMANDS S’ACCROCHENT À L’IMPÔT SUR L’ÉGLISE

par William Mahoney, Ph.D. ChurchMilitant

L’église fidèle du désert comme hétérodoxie, pic de revenus

Les catholiques étant de moins en moins nombreux à remplir les bancs allemands, les évêques du pays affirment qu’ils n’ont pas l’intention de réduire l’impôt ecclésiastique pour certains groupes. Continuer la lecture de « LES ÉVÊQUES ALLEMANDS S’ACCROCHENT À L’IMPÔT SUR L’ÉGLISE »

Le Covid-19 est maintenant entre les mains de l’armée chinoise

Le père Bernardo Cervellera, journaliste et missionnaire à l’Institut pontifical pour les missions étrangères (PIME) et actuel directeur de l’agence de presse AsiaNews a lu le livre « Cina Covid 19. La Chimera che ha cambiato il mondo » (cf. Covid-19, la chimère venue de Chine), qui sort aujourd’hui en Italie. Glaçant. Continuer la lecture de « Le Covid-19 est maintenant entre les mains de l’armée chinoise »

LA CHINE ET LE VATICAN PROLONGERONT L’ACCORD CONTROVERSÉ

par Jules Gomes ChurchMilitant

Journal du Parti communiste : « Le cadre a bien fonctionné »

Le Vatican doit renouveler son accord secret avec la Chine après que les négociations sur la nomination des évêques ont prouvé que “le cadre a bien fonctionné ces deux dernières années”, a rapporté mercredi un journal du Parti communiste chinois. Continuer la lecture de « LA CHINE ET LE VATICAN PROLONGERONT L’ACCORD CONTROVERSÉ »