Fin de règne?

Benoît & moi

Marco Tosatti se fait l’écho de rumeurs (c’est important de le préciser) selon lesquelles le Pape pourrait démissionner bientôt. A cet effet, il met en perspective deux événements, dont l’un très récent, la nomination du cardinal Tagle comme préfet de la Congrégation Propaganda Fide, et l’autre à peine plus ancien, et passé relativement inaperçu en son temps, le départ annoncé pour ce mois de décembre du prélat brésilien Fabiàn Pedacchio, secrétaire particulier du Pape depuis son élection

Il faut rester prudent… Personnellement, et pour ce que compte mon avis, j’ai des doutes…


Le Pape Bergoglio pense-t-il que son pontificat touche à sa fin?

Marco Tosatti, 8 décembre, ma traduction ci-dessous

La nomination de Tagle comme Préfet de la Congrégation Propaganda Fide est un signal important pour plusieurs raisons. Mais surtout parce qu’elle fait partie d’un tableau qui peut laisser penser que le pape Bergoglio pense à une fin pas très lointaine de son pontificat. Un soupçon, bien sûr, mais légitime, si l’on considère une autre décision, apparemment sans raison, prise au cours des dernières semaines. Continuer la lecture de « Fin de règne? »

Église au bord du schisme en Chine. Le cri d’alarme du cardinal Zen

Ce 3 décembre, « New Bloom », un magazine en ligne en ligne de Taïwan, a publié une longue interview du cardinal Joseph Zen Zekiun, l’évêque émérite de Hong Kong.

Cette interview s’est déroulée à Hong Kong et est signée par Nicholas Haggerty.  On peut la lire dans son intégralité en anglais sur cette page de « New Bloom » :

Le Cardinal retrace avec beaucoup de détails la politique du Saint-Siège envers la chine durant les trois derniers pontificats.  Et il pointe du doigt les principaux responsables de la capitulation face au régime communiste formalisée par l’accord secret du 22 septembre 2018 : le cardinal indien Ivan Dias, avant-dernier préfet de « Propaganda Fide », et surtout le cardinal secrétaire d’État Pietro Parolin, qui était auparavant le sous-secrétaire chargé du dossier chinois. Continuer la lecture de « Église au bord du schisme en Chine. Le cri d’alarme du cardinal Zen »

Revue théologique du synode amazonien

1P5Peter Kwasniewski 

Note de la rédaction : Le mois dernier, le Dr Peter Kwasniewski, collaborateur de 1P5, a donné une conférence à la paroisse de la FSSP à Houston, Regina Caeli, intitulée “A Theological Review of the Amazon Synod”. Ci-dessous se trouve la vidéo de ses remarques, et en dessous se trouve la transcription non éditée.

Les catholiques du monde entier ont été troublés, démoralisés, scandalisés et galvanisés par le Synode de l’Amazonie récemment achevé. Comme l’a fait remarquer le Frère André-Marie :

Le Synode de l’Amazonie qui s’est conclu récemment a été au moins aussi horrifiant que prévu : l’idolâtrie, le syncrétisme, l’indifférentisme, le féminisme, le modernisme, l’environnementalisme radical et la théologie de la libération, une combinaison beaucoup plus terrifiante que ce que Steven King ou John Carpenter pouvaient imaginer[i].

Continuer la lecture de « Revue théologique du synode amazonien »

Cardinal Zen: ‘Parolin manipule le Saint-Père’ dans le cadre d’un accord avec la Chine

CATHOLIC HERALD – Zen a déclaré que les motivations de Parolin n’étaient pas claires, mais il a suggéré qu’il agissait peut-être par vanité.

Le cardinal Joseph Zen, ancien évêque de Hong Kong, a renouvelé sa critique de l’accord entre le Vatican et la Chine, avertissant qu’il pense que le secrétaire d’État du Vatican, le cardinal Pietro Parolin, exerce une influence excessive en conseillant le pape François.

“J’ai clairement l’impression que Parolin manipule le Saint-Père “, a déclaré Zen à New Bloom Magazine dans une récente interview. Continuer la lecture de « Cardinal Zen: ‘Parolin manipule le Saint-Père’ dans le cadre d’un accord avec la Chine »

Les femmes tortionnaires de l’Etat islamique

MPI – Être une femme tortionnaire dans l’État islamique a été la mission de certaines musulmanes en Syrie et en Irak.

La chaîne Al Jazeera retrace leur parcours en donnant la parole aux bourreaux, membres de la police religieuse, et à leurs victimes, souvent des « infidèles », à travers un documentaire du cinéaste Thomas Dandois, Femmes de l’Etat islamique : la vie à l’intérieur du califat.

Aisha de Raqqa en Syrie : « C’était notre travail de torturer des gens. »

« Je m’appelle Aisha. Dans l’État Islamique, ils m’ont appelé Um Qaqaa. J’ai vécu à Raqqa.

Continuer la lecture de « Les femmes tortionnaires de l’Etat islamique »

L’Antichrist existe et c’est un mondialiste. Le dernier rempart est le génie de Ratzinger.

Benoît & moi – Antonio Socci/La Verità

Le nouveau livre d’Antonio Socci est un voyage – sous la conduite de Benoît XVI – entre Carl Schmitt, les papes et les mystiques sur les traces de l’ennemi. Une entité non seulement métaphysique mais aussi politique qui a quelque chose à voir avec l’économie et avec l’Église.
Nous publions le chapitre « Un no global di nome Ratzinger » du nouveau livre d’Antonio Socci, « Il dio Mercato, la Chiesa e l’Anticristo » (Rizzoli), en librairie dès aujourd’hui. Le texte enquête sur le pouvoir de l’Antichrist : pas (seulement) un dilemme théologique, mais une « figure qui exerce le pouvoir politique sur toute l’humanité comme souverain mondial ». Quelle clé de lecture sur l’époque contemporaine offrent les textes, les visions et les doctrines de l’Antechrist? Le livre tente un début de réponse fascinant qui ne néglige pas l’économie, les organes supranationaux, les derniers pontificats. Et il identifie dans Benoît XVI le dernier grand katéchon, le pouvoir qui retarde l’avènement de l’Antichrist, approfondissant aussi la question de sa démission.
Le passage proposé illustre, dans le Magistère de Ratzinger, le lien philosophique paradoxal mais profond entre libéralisme et marxisme, uni par le déterminisme, envers l’homme et l’histoire. Une philosophie également contraire à la pensée chrétienne.

Habituellement, on impute à Adam Smith l’idée fondamentale de la théorie économique contemporaine: la main dite « invisible » du marché. Mais en réalité, sa doctrine était beaucoup plus complexe et celle qui domine aujourd’hui le mainstream, ou plutôt l’interprétation ultra-libérale que les modernes lui ont donnée.
Mais tout d’abord, je voudrais souligner que le concept même qui est contenu dans l’expression « main invisible » du marché est une sécularisation mondaine évidente de la notion catholique de Providence. C’est Adam Smith lui-même qui suggère cette superposition, mais en réalité il s’agit d’une déformation gnostique du concept de Providence. Continuer la lecture de « L’Antichrist existe et c’est un mondialiste. Le dernier rempart est le génie de Ratzinger. »

L’Église Orthodoxe au bord du schisme

Par Alexandre Moumbaris − Le 10 novembre 2019 − Source Les dossiers du BIP

image001Je n’aurais certainement pas argumenté sur le sujet de l’Orthodoxie, ni sur toute autre Église ou même religion, si je n’avais pas constaté que derrière le phénomène religieux, canonique, que représente l’attribution de l’autocéphalie à l’Église orthodoxe d’Ukraine – Patriarcat de Constantinople (ÉOU-PC) avec ses termes ambiguës et mystiques, il n’y avait pas d’enjeux géopolitiques.

Dans les processus identitaires de rupture et de fusion des églises orthodoxes ukrainiennes apparaissent chaque fois des causes externes provoquant des tensions internes donnant lieu à des «divergences dogmatiques». Continuer la lecture de « L’Église Orthodoxe au bord du schisme »

Qui était le pire pape de l’histoire de l’Église?

Correspondance romaine |  Agence d'information hebdomadaire Roberto de Mattei

Qui a été le pire Pape de l’histoire de l’Église ? Beaucoup pensent que c’est Alexandre VI, un Pape critiqué sans mesure, mais selon saint Robert Bellarmine, c’est Jean XII (937-964) qui définit “omnium pontificum fere deterrimus”, “presque le pire des pontifes” (De Romano Pontifice, l. II, chapitre XIX, in De controversiis christianae fidei, Apud Societatem Minimam, Venetii 1599, p. 689). Albéric II des comtes de Tusculum, princes de Rome de 932 à 954, quelques jours avant sa mort, il se fit emmener lui-même à Saint-Pierre et fit jurer sur la tombe de l’apôtre, en présence du pape Agapitus, qu’à la mort du pape sortant, les nobles romains éliraient leur fils au trône papal, auquel il avait donné le nom propice d’Octave. Continuer la lecture de « Qui était le pire pape de l’histoire de l’Église? »

Silence sur les persécuteurs. Syndrome chinois du Vatican

Le nouveau compas quotidien par Robert Royal

“Combien de temps le Vatican va-t-il garder le silence sur la Chine, la répression à Hong Kong et les reportages sur la persécution et les camps de rééducation pour les croyants dans le reste de la Chine?” Si Robert Royal demande, dans The Catholic Thing , une longue analyse des silences du Vatican. Et sur sa nouvelle diplomatie progressiste. 

Combien de temps encore le Vatican va-t-il garder le silence sur la Chine, sur la répression à Hong Kong et sur les informations faisant état de persécutions et de camps de rééducation pour les croyants dans le reste de la Chine ? Il est clair que les personnalités de la Curie romaine (en particulier le secrétaire d’État, le cardinal Pietro Parolin) qui ont rédigé et approuvé le gouvernement communiste, encore non publié, se sont placées dans un dilemme moral. Continuer la lecture de « Silence sur les persécuteurs. Syndrome chinois du Vatican »

IRONIE GRAVE: DES PRÊTRES SEXUELLEMENT DÉVIANTS SIÈGENT AUX TRIBUNAUX DIOCÉSAINS

par Martina Moyski  • ChurchMilitant

Ils prennent des décisions critiques sur le destin des catholiques

L’ironie de la politique de “tolérance zéro” de l’Église catholique réside dans l’existence de prêtres sexuellement déviants qui siègent dans les tribunaux officiels de l’Église.

Prenons le cas de Gregory Ingles, un ancien prêtre, accusé en 2003 d’avoir agressé un garçon de 15 ans en 1972. Les enregistrements de la police secrète en 2003 ont révélé qu’Ingels s’est excusé auprès de l’homme victime en disant, entre autres choses, “Ce que je t’ai fait était terrible”. L’accusation a été abandonnée plus tard cette année-là en raison d’une décision de la Cour suprême des États-Unis (Stogner c. Californie) sur la prescription. Continuer la lecture de « IRONIE GRAVE: DES PRÊTRES SEXUELLEMENT DÉVIANTS SIÈGENT AUX TRIBUNAUX DIOCÉSAINS »