Sectes, franc-maçonnerie : la mise en garde très claire des évêques congolais

Partagez...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

L’influence de sectes se livrant à des pratiques occultes préoccupe la Conférences épiscopales du Congo.

L’agence Fides rapporte que dans un message publié au terme de l’Assemblée plénière de la Conférence épiscopale du Congo (CEC) qui s’est tenu en octobre, les évêques du Congo-Brazaville ont dénoncé l’emprise de groupes ésotériques sur la vie politique du pays. Dans le document que s’est procuré l’organe d’information des Œuvres pontificales missionnaires du Vatican (OPM), ils soulignent: « Après plusieurs enquêtes dans le milieu des acteurs politiques de notre pays, il apparaît que la gouvernance politique est renvoyée au second plan, au profit de l’occultisme. » Et de développer : « Voilà plusieurs années, des groupes ésotériques et autres fraternités ont comme envahi le monde politique, distillant des doctrines pour le moins pernicieuses, face auxquelles le chrétien doit s’interroger et se situer, en cohérence avec sa foi. »

La franc-maçonnerie et la Rose-croix

Les évêques ont tenu à s’adresser aux hommes politiques, dont certains « se sont déjà engagés dans des mouvements ésotériques », afin de les exhorter de se tenir éloignés de ces dérives. Selon eux, les hommes politiques sont « confrontés à des sollicitations pressantes et acharnées de la part de nombreuses confréries de courants d’idées et de systèmes de pensées divers, qui vous proposent des mirages de réussite terrestre ». Ils soulignent que « pour la plupart, ces sociétés initiatiques, qui prétendent apporter le salut terrestre à leurs membres, dissimulent étrangement des pratiques fétichistes : elles n’offrent que des biens de la terre, des biens caducs et périssables, mais les biens éternels de l’au-delà leur échappent. »

D’après les évêques, les jeunes sont également soumis à la tentation d’adhérer à des groupes et confraternités à caractère ésotérique qui offrent une voie séduisante en ce qui concerne la satisfaction immédiate des besoins matériels, « causées par la crise sociale, économique et financière ». Pourtant, ils doivent jamais désespérer « devant les situations difficiles de la vie ». Ils leur demandent de résister « au mal et à toutes les mauvaises sollicitations », « avec la grâce du Christ rédempteur ». « La franc-maçonnerie, la Rose-croix, la Fraternité blanche universelle (FBU), le Mahikari, Eckankar, les Témoins de Jéhovah, et bien d’autres sociétés sécrètes et sectes initiatiques » ont été clairement visés. Il y a 5 mois, en mai dernier, c’était les évêques ivoiriens qui avaient tenu le même type de discours, à l’issue de leur assemblée plénière. Ils avaient alors fait une série de recommandations aux églises locales du pays afin de combattre le fléau.

Aleteia