Le visiteur pontifical de Medjugorje dénonce la présence de la mafia napolitaine

A en juger par les paroles de Henryk Hoser, archevêque de Varsovie et visiteur spécial pour la paroisse des Croates de Bosnie de Medjugorje, le troisième centre marial le plus visité de l’Europe serait exploité par la mafia napolitaine

« Un autre endroit où il y a toujours une lutte acharnée entre le bien et le mal est Medjugorje. D’un côté, il y a les milliers de jeunes qui s’approchent du sacrement de la pénitence et de la réconciliation. D’un autre côté, nous devons être conscients de la cause de l’afflux massif de pèlerins, cet endroit a été envahi par les mafias, y compris les Napolitains, pour en tirer profit. « 

Ceux-ci sont, selon l’hebdomadaire Niedziela polonais, les paroles prononcées au cours de son homélie lors d’une messe célébrée dans l’aéroport Frédéric Chopin de Varsovie par son archevêque Henryk Hoser, nommé par Sa Sainteté visitador apostolique le troisième le plus visité sanctuaire marial en Europe centrale et encore prétendues apparitions de la Vierge, le village croate de Bosnie de Medjugorje, dans le diocèse de Mostar. L’occasion aurait été, précisément, le départ du prélat pour son nouveau destin.

Hoser a été chargé de voyager en tant que visiteur apostolique à l’endroit controversé des présumés apparitions le 31 mai.

Les nouvelles ont été recueillies par plusieurs publications de la presse polonaise, comprises comme une référence claire à l’infiltration de la Camorra napolitaine à la place des apparitions. Les pèlerinages, les agences de voyages et les hôtels seraient contrôlés par l’organisation criminelle dangereuse du sud de l’Italie.

Quelle que soit la véracité des apparitions, Medjugorje est un Moneymaker. En dehors du circuit officiel, il existe de nombreuses agences, pour environ 450 euros par personne, organiser des pèlerinages eux-mêmes, souvent rester dans les auberges pour les pèlerins dont les propriétaires nominaux ne pouvait pas être vrai, mais de simples figures de proue des clans de la mafia italienne.