Schisme: Un évêque allemand invite les protestants à communier, sans restrictions

Évêque de Wurzburg, Franz Jung, a publiquement invité tous les conjoints protestants des catholiques à recevoir la sainte Eucharistie à la messe du 5 et 6 de ce mois-ci a eu lieu à la cathédrale Saint-Kilian pour les couples mariés. Non « discernement » non « d’accompagnement » non « au cas par cas ».

Ça devait arriver, n’est-ce pas? Toutes ces mises en garde « et » conditions présentées la Conférence épiscopale allemande dans son document voté massivement en assemblée pour permettre la communion aux protestants conjoints décision prêtre après bon discernement, les fidèles catholiques, la confession de foi de la vérité la doctrine catholique, l’accompagnement, le désir avec ferveur nous avons toujours trouvé comment lisser une faillite scandaleuse de la pratique ordonnée par l’Eglise; rien qui durerait longtemps, en somme.

L’évêque de Würzburg, pour ainsi dire, s’est fait les dents et a élevé le lièvre, évitant toute la pastorale «vaseline» planifiée par le CEA avec son message universel et son invitation sans restriction. Le défi à Rome est direct et évident.

Il n’a pas été, pour le reste, une «permission», mais une véritable invitation à travers un communiqué de presse et même une vidéo, destinés à ceux qui réalisent le mariage de l’argent, de l’or et du diamant (25, 50 et 60 ans de mariage ).

« Dans la période suivante, je vais discuter intensément avec les conseils diocésains, mais aujourd’hui l’anniversaire de mariage, je voudrais inviter l’Eucharistie aux mariages interconfessionnels où les conjoints ont été fidèles à l’autre depuis si longtemps », at-il dit Jung dans son homélie, le premier de ces services rendus jeudi matin.