Les médias supposent que le Synode de l’Amazonie abolira le célibat sacerdotal

LE SYNODE DE L’AMAZONIE SERVIRA UN « TERRAIN D’ESSAI » POUR LES INNOVATIONS RADICALES DANS L’EGLISE, COMME L’ABOLITION DU CÉLIBAT DES PRÊTRES ET L’INTRODUCTION DE NOUVEAUX « RÔLES PASTORAUX » POUR LES FEMMES, EST L’INTERPRÉTATION LA PLUPART DES MÉDIAS DE VOTRE DOCUMENT PRÉPARATOIRE

Rencontre du pape François avec les peuples de l’Amazonie.

INFOVATICANA

Nous avons donné dans ces pages le document qui donne le signal de départ du Synode de l’Amazonie, une rencontre où Sa Sainteté a un enthousiasme évident et des efforts considérables, peut-être donner disproportionnée il l’exiguïté de la population affecte. Malgré la grande région, la région est très peu peuplée.

Le Synode de l’Amazonie, une expérience

Au moment de son annonce, pas peu de commentateurs ont noté que ce qui est présenté comme -la évangélisation de base des indigènes, est en fait un prétexte, et son importance pour l’Eglise est qu’il servira de « laboratoire » pour l’innovation Eglise qui prend des décennies purposing des secteurs les plus progressistes.

Et, en effet, bien que le document initial ne soit nullement explicite dans ce sens, la presse laïque du monde entier, les grands médias, tiennent pour acquis:

Europa Press: « Le Vatican dit qu ‘ » il est urgent d’évaluer et de repenser les ministères « conçus pour les femmes en Amazonie »

Reuters: «Un document du Vatican suggère un rôle pour les prêtres mariés, les femmes de l’Amazonie»

Associated Press: « Vatican demande des idées » courageuses « pour lutter contre le manque de remèdes. Dans ce cas, vous devez entrer le texte pour savoir ce « courage » dont nous parlons: « Le Saint-Siège encourage le débat de savoir si les hommes mariés de la vertu éprouvée -le soi-disant viri probati- peut arbitrer la messe quand quelques prêtres. »

CNN (en espagnol): «Le Vatican proposerait d’inclure les femmes et les hommes mariés dans les rôles sacerdotaux».

L’ordination des hommes mariés

Nous avons dit: «L’Église au visage amazonien» passe par l’ordination des hommes mariés.

Le document faisant simplement référence aux idées « braves », une « action ministérielle inclusive » et généralités comme ça, mais ceux qui organisent et préparent le synode ont parlé plus clairement, afin que nous puissions exclure que ces « idées courageuses» ils se réfèrent à établir le type d’ordres et congrégations encouragent un plus grand nombre de vocations sacerdotales dans le monde entier en tant que Fraternité des Saints-Apôtres en Belgique du -Maintenant.

C’est le cas de l’un des principaux organisateurs de la rencontre, Erwin Kräutler, évêque émérite de la Prélature territoriale de Xingu, dans l’État brésilien du Pará. Kräutler a dit très clairement que les réformes auxquelles le document se réfère vaguement incluent les prêtres mariés et n’excluent pas le sacerdoce féminin.

« Il n’y a rien d’impossible », suggère Mgr Kräutler

Kräutler, dont on discerne beaucoup la main après l’encyclique écologique Laudato Sì et qui a participé à la rédaction du document préparatoire pour le synode, a déjà suggéré dans le passé la possibilité de l’ordination des femmes.

Dans une interview en 2016, Kräutler dit la Lettre apostolique Ordinatio sacerdotalis de 1994, ce qui exclut les femmes prêtres et cite le cardinal Luis Ladaria d’insister sur cette interdiction « in aeternum », « est pas un dogme même pas le poids une encyclique. « 

Et interrogé sur la possibilité qu’une révision de ce texte magistral soit entreprise, l’évêque répondit simplement: « Ici, il n’y a rien d’impossible! ».