Un Évêque Allemand : Le Pape François a clairement laissé entendre son soutien à la proposition d’intercommunion

Par : Edward Pentin

SOURCE : National Catholic Register 

Un Évêque Allemand a déclaré qu’il croyait que le Pape François avait clairement approuvé la proposition controversée de la Conférence Épiscopale Allemande qui permettrait à certains époux Protestants de recevoir la Sainte Communion.

L’Archevêque de Hambourg, Stefan Hesse, a déclaré lors d’une réunion plénière du Comité central des Catholiques Allemands (ZdK), le plus grand groupe de laïcs Catholiques en Allemagne, que le Pape a donné un « Richtungswink clair » sur la question. Un Richtungswink est une expression Allemande qui signifie une « Allusion à une direction ».

L’Archevêque Hesse a également déclaré lors de la réunion de mardi que, selon lui, le Pape avait clairement indiqué que la Conférence des Évêques pouvait décider de cette question exactement comme ils l’avaient déjà fait, et par le vote majoritaire déjà atteint. Les commentaires de l’Archevêque ont été rapportés dans Katholisch.de, le portail d’information contrôlé par la Conférence des Évêques Allemands.

Les trois quarts des Évêques Allemands ont voté en février à l’appui du projet de proposition autorisant la Communion pour certains conjoints Protestants de mariages mixtes. Les Évêques veulent que la proposition soit publiée comme une « guide pastoral », mais sept Évêques Allemands s’y sont opposés, affirmant principalement qu’elle touche « à la foi et à l’unité de l’Église » et ne devrait donc pas être « soumise à un vote ».

Après que des représentants des deux partis se sont rencontrés à Rome la semaine dernière avec des responsables du Vatican, dont Mgr Luis Ladaria, Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, le Pape a remis l’affaire aux Évêques Allemands, leur demandant de trouver « dans un esprit de communion ecclésiale, un résultat unanime, si possible ».

Le Cardinal Gerhard Müller, prédécesseur de l’Archevêque Ladaria, a qualifié cette déclaration de « très pauvre » puisqu’elle ne contenait « aucune réponse à la question centrale essentielle ». Il n’est pas possible, disait-il, d’être dans « la communion sacramentelle sans la communion ecclésiale ».

Le Cardinal Willem Eijk, Archevêque d’Utrecht, Hollande, a déclaré que cette déclaration était « complètement incompréhensible », car la Doctrine et la pratique de l’Église sont « parfaitement claires ». En omettant de clarifier, « une grande confusion est créée parmi les fidèles et l’unité de l’Église est en danger » a-t-il dit, ajoutant qu’il se souvenait de l’article 675 du Catéchisme de l’Église catholique, qui met en garde contre une « imposture religieuse » qui offre à l’homme « une solution apparente » au prix de l’apostasie de la Vérité ».

Les commentaires de l’Archevêque Hesse sont perçus par beaucoup comme une réponse inévitable de l’aile hétérodoxe de l’Église Allemande, après que le Pape a décidé de ne pas se prononcer contre la proposition.