Pornographie juvénile: le Vatican arrête un diplomate recherché au Canada

Mgr Carlo Capella – photographié ici au Vatican en 2015 – était recherché par la police de Windsor, en Ontario.   (CNS Photo)
 Vatican Vatican

Après plusieurs mois d’enquête, la police du Vatican a arrêté Mgr Carlo Alberto Capella, ancien membre du personnel de la nonciature du Vatican à Washington, pour des accusations liées à la possession et à la distribution de pornographie juvénile.

Le Vatican a confirmé le 9 avril que Mgr Capella a été placée en garde à vue le matin par les gendarmes du Vatican à la demande du promoteur de la justice de l’État du Vatican, qui est procureur général et dirige les enquêtes criminelles.

«L’accusé est détenu dans une cellule de la caserne du corps de gendarmerie», a indiqué le Vatican dans un communiqué.

L’arrestation, selon le communiqué, a été faite sur les accusations liées à «l’article 10, paragraphes 3 et 5, de la loi VIII de 2013».

Le paragraphe 3 porte sur les crimes liés à la diffusion et la possession de pornographie juvénile et l’abus de mineurs.

La violation entraîne une peine d’emprisonnement d’un an à cinq ans et une amende de 2 500 à 50 000 euros. Cependant, le paragraphe 5 mentionné dans la déclaration du Vatican dit que la peine est augmentée si une quantité considérable de matériel pornographique est en cause.

Le diplomate italien a été rappelé au Vatican par Washington après que le Département d’État américain eut notifié le Saint-Siège le 21 août 2017 de sa possible violation des lois relatives aux images de pornographie juvénile.

«Le Saint-Siège, suivant la pratique des États souverains, a rappelé le prêtre en question, qui se trouve actuellement dans la Cité du Vatican», et a ouvert l’enquête, avait annoncé le bureau de presse du Vatican le 15 septembre.

Puis, la police de Windsor, au Canada a émis un mandat d’arrêt national visant Mgr Capella le 28 septembre. Il était recherché pour avoir accéder, détenu et distribué de la pornographie juvénile.

«Les enquêteurs pensent que les infractions se sont produites pendant que le suspect visitait un lieu de culte à Windsor», indiquait le communiqué de la police.

Un porte-parole du diocèse de London, en Ontario, qui comprend Windsor, a confirmé à l’époque «qu’on lui a demandé de participer à une enquête sur les soupçons concernant les infractions possibles de Mgr Capella» aux lois sur la pornographie juvénile via l’utilisation d’une adresse électronique dans une église locale».

Mgr Capella, 50 ans, est né à Carpi en Italie et a été ordonné prêtre en 1993 pour l’archidiocèse de Milan. Après des études à l’académie diplomatique du Vatican à Rome, il entra au service diplomatique du Vatican en 2004. Il travaillait depuis l’été 2016 à la nonciature du Vatican à Washington.

Cindy Wooden – presence-info.ca