Le Synode Pan-Amazonien aboutira-t-il à la fin du célibat clérical ?

Pope Francis at the general audience in St. Peter's Square on January 31, 2018.
Par : Edward Pentin
SOURCE : National Catholic Register

Le Vatican a annoncé aujourd’hui que le Pape François a nommé les membres d’un Conseil pré-Synodal qui collaborera avec le Secrétariat du Synode des Évêques en préparation du Synode Pan-Amazonien l’année prochaine.

Le thème du Synode d’octobre 2019 a également été annoncé : Amazonie : Nouvelles voies pour l’Église et pour une écologie intégrale.

Les nominations du Cardinal Claudio Hummes et de l’Évêque à la retraite Erwin Kräutler au Conseil sont particulièrement intéressantes, mais pas inattendues. Tous les deux ont préconisé un changement dans la discipline pour permettre un clergé marié dans le Rite Latin, et le Synode Panaméricain devrait fournir un forum pour au moins discuter du sujet.

Bien que certaines exceptions existent déjà pour permettre les prêtres mariés dans l’Église Catholique ( dans les rites Orientaux et l’Ordinariat Catholique par exemple ), le cas Amazonien pourrait être utilisé pour permettre un clergé marié partout où des pénuries de prêtres pourraient exister.

L’Évêque Kräutler, un Autrichien qui a dirigé le Diocèse de Xingu au Brésil de 1981 à 2015, a longtemps plaidé pour les viri probati ( ordination d’hommes mariés de vertus avérées ) pour compenser la pénurie de prêtres dans les régions éloignées de l’Amazonie.

Un partisan de l’ordination des femmes malgré son exclusion définitive du Pape François et de ses prédécesseurs, l’Évêque Kräutler a déclaré dans une interview l’année dernière qu’il pensait que le Synode Pan-Amazonien pourrait examiner la question des viri probati et a dévoilé qu’en 2014, le Saint-Père l’avait encouragé à explorer « courageusement » la question.

François aurait voulu que la question soit discutée lors du prochain Synode en octobre, mais le thème a été rejeté par la majorité des membres du Conseil Ordinaire du Synode des Évêques, l’organe chargé d’élaborer le thème. Au lieu de cela, ils ont opté pour un Synode sur « les Jeunes, la Foi et le Discernement Vocationnel ».

Le Cardinal Hummes, quant à lui, a fait des commentaires dans le passé en faveur d’un changement dans la discipline.

Un ami du Saint-Père qui lui a donné l’inspiration pour choisir le nom de François, le Cardinal Brésilien a fait la une des journaux en 2006 en affirmant que « même si le célibat fait partie de l’histoire et de la culture Catholiques, l’Église pourrait revoir cette question parce que ce n’est pas un Dogme mais une question disciplinaire ».

Il a fait ce commentaire peu de temps avant de prendre ses fonctions de Préfet de la Congrégation pour le Clergé et a été invité à signer une déclaration soutenant la discipline du célibat clérical peu de temps après son arrivée à Rome.

Si tout changement à la discipline se produira réellement demeure encore spéculatif, mais les déclarations passées avec les nominations d’aujourd’hui, il est clair que la pression pour un changement à la discipline va déjà de l’avant.

En janvier, l’actuel Préfet de la Congrégation pour le Clergé, le Cardinal Beniamino Stella, a déclaré que l’idée d’ordonner exceptionnellement des hommes mariés plus âgés et d’une vertu avérée pour célébrer l’Eucharistie dans des communautés Catholiques isolées devrait être discutée. Il a également soulevé la question lors de la réunion plénière de la Congrégation l’année dernière, en disant que c’était quelque chose que le Dicastère « suivait ».

Il a également évoqué en séance plénière un sujet discuté plus tard par le Groupe C9 des Cardinaux l’année dernière, concernant le transfert des autorisations concernant l’entrée dans un nouveau mariage pour un diacre permanent veuf et les demandes d’ordination sacerdotale des diacres permanents veufs, du Vatican aux Conférences des Évêques.

À l’heure actuelle, sans une bonne raison comme les enfants à charge, un diacre permanent veuf ne peut pas se remarier et continuer à servir comme diacre. Des sources Vaticanes bien informées ont déclaré au National Catholic Register que le transfert des autorisations aux Conférences Épiscopales, notamment concernant la dispense ( à l’empêchement au remariage ), finirait par affaiblir le Sacrement, alors que ces cas pouvaient être traitées plus rapidement, moins rigoureusement et pourraient être affectés par le sentiment personnel.

Certains voient donc cela comme faisant partie d’une tentative « détournée » d’introduire des changements dans le célibat clérical. « Cela pourrait ouvrir la voie à une dégradation progressive d’une telle exigence, et ensuite pour les prêtres aussi » a déclaré une source ayant une connaissance détaillée de la question. « C’est la construction d’une tendance, obligeant les gens à s’habituer à ne pas tenir compte d’une telle exigence, à s’y habituer petit à petit ». L’interdiction d’un second mariage a-t-il ajouté, « remonte au début » du Christianisme ».

Parmi les autres signes d’une poussée pour changer la discipline dans ce domaine figurent dans les commentaires du Secrétaire d’État du Vatican, le Cardinal Pietro Parolin. En 2013, il a laissé entendre qu’il accueillerait un tel changement, disant que c’était une tradition et non un Dogme et donc que c’était « ouvert à la discussion ». Il a ajouté que si l’Église n’est pas une institution démocratique, elle doit « refléter l’esprit démocratique de l’époque et l’adoption d’un mode de gouvernement collégial ». Plus récemment, il a souligné l’importance du célibat sacerdotal tout en continuant à plaider pour un changement possible.

L’année dernière, dans une interview au journal Allemand Die Zeit, le Pape François a déclaré : « Nous devons étudier si les probi probati sont une possibilité. Nous devons également déterminer quelles tâches ils pourraient entreprendre, comme dans les communautés éloignées, par exemple ».

Le Synode de l’année prochaine abordera également une grande variété d’autres sujets, y compris l’inculturation et l’abus de l’environnement.

Voici la liste complète du Conseil pré-synodal :

1. Son Éminence le Cardinal Cláudio HUMMES, O.F.M., Archevêque Émérite de São Paulo (Brésil), Président de l’Église Panamazónica Rouge.

2. Son Éminence le Cardinal Peter Kodwo Appiah TURKSON, Préfet du Dicastère pour la Promotion du Développement Humain Intégral.

3. Son Éminence le Cardinal Carlos AGUIAR RETES, Archevêque de Mexico (Mexique).

4. Son Excellence Mgr. Pedro RiCardo BARRETO JIMENO, S.J., Archevêque de Huancayo ( Pérou ), Vice-Président de ll’Église Panamazónica Rouge.

5. Son Excellence Mgr. Paul Richard GALLAGHER, Archevêque titulaire de Hodelm, Secrétaire aux relations avec les États.

6. Son Excellence Mgr. Edmundo Ponciano VALENZUELA MELLID, Archevêque d’Asunción ( Paraguay ).

7. Son Excellence Mgr. Roque PALOSCHI, Archevêque de Porto Velho, Rondônia ( Brésil ).

8. Son Excellence Mgr. Oscar Vicente OJEA, Évêque de San Isidro, Président de la Conférence Épiscopale (Argentine).

9. Son Excellence Mgr. Neri José TONDELLO, Évêque de Juína, Mato Grosso ( Brésil ).

10. Son Excellence Mgr. Karel Martinus CHOENNIE, Évêque de Paramaribo ( Surinam ).

11. Son Excellence Mgr. Erwin KRÄUTLER, C.PP.S., Prélat Émérite de Xingu, Parà (Brésil).

12. Son Excellence Mgr. José Ángel DIVASSÓN CILVETI, S.D.B., ancien Vicaire Apostolique de Puerto Ayacucho ( Venezuela ), Évêque titulaire de Bamaccora.

13. Son Excellence Mgr. Rafael COB GARCÍA, Vicaire Apostolique de Puyo, Évêque titulaire de Cerbali ( Équateur ).

14. Son Excellence Mgr. Eugenio COTER, Vicaire Apostolique de Pando, Évêque titulaire de Tibiuca ( Bolivie ).

15. Son Excellence Mgr. Joaquín Humberto PINZÓN GÜIZA, I.M.C., Vicaire Apostolique de Puerto Leguízamo-Solano, Évêque titulaire d’Ottocio ( Colombie ).

16. Son Excellence Mgr. David MARTÍNEZ DE AGUIRRE GUINÉE, O.P., Vicaire Apostolique de Puerto Maldonado, Évêque titulaire d’Izirzada ( Pérou ).

17. Rev. Sœur María Irene LOPES DOS SANTOS, S.C.M.S.T.B.G., déléguée de la Confédération Latino-Américaine et Caribéenne des Religieux et des Religieuses ( CLAR ).

18. M. Mauricio LÓPEZ, Secrétaire Exécutif du REPAM ( Équateur ).