Justin Trudeau traîne avec des terroristes et des dictateurs, mais diabolise les pro-vie

5 mars 2018 ( LifeSiteNews ) – L’automne dernier, j’ai écrit que les politiciens progressistes du Canada ont une tactique sur laquelle ils se rabattent constamment pour se distraire de leurs erreurs et de leurs politiques défaillantes: ils tentent de diaboliser les chrétiens du Canada (et par extension, tout Canadien religieux qui a des opinions sociales conservatrices.) 

Le Parti conservateur a présenté une motion au Parlement qui stipulait que les organismes qui effectuent un travail charitable et communautaire très nécessaire pourraient recevoir du financement du gouvernement par le biais du Programme Emplois d’été Canada, que ces organisations signent ou non l’attestation. les libéraux ont inséré dans les exigences, qui exigeaient que l’organisation indique le soutien pour l’avortement et l’idéologie de genre, entre autres choses.

Les libéraux, qui cherchaient désespérément à empêcher les Canadiens religieux de tous les milieux de réagir à cette décision , ont répondu en accusant les conservateurs d’avoir des associations avec des Canadiens pro-vie ( entre autres , incidemment). Comme l’a dit mon ami JJ McCullough, L’ensemble de la charade a révélé que les libéraux croient qu’accuser quelqu’un d’être pro-vie ou social conservateur – une catégorie qui comprend des millions de Canadiens – est une insulte en soi.

Dites à Justin Trudeau d’arrêter d’interdire le financement aux groupes pro-vie.Signez la pétition ici!

Que les politiciens représentent ces Canadiens, expriment leurs intérêts ou osent dire qu’ils méritent d’être entendus sur la place publique, c’est subir le scandale des libéraux, qui ont décidé de diaboliser certains Canadiens afin de détourner l’attention de leur interlocuteur. -belt de cock-ups récents est une bonne stratégie.

Mais, alors que je regardais le débat parlementaire, je ne pouvais m’empêcher de remarquer qu’il est un peu difficile de croire que les libéraux croient être hors d’état de nuire et qui ne le sont pas. Après tout, le premier ministre Justin Trudeau a réussi à briser les relations du Canada avec l’Inde parce qu’il a refusé d’assumer la responsabilité du fait qu’un terroriste condamné (qui a abattu deux fois un ministre indien pour tenter de l’assassiner) a été invité à dîner avec lui en Inde, et a été photographié avec sa femme. Malgré les démentis bégayants de Justin, cet aspirant-assassin insiste sur le fait que lui et Trudeau sont en bons termes, et une série de photographies prouvent que cela a surgi rapidement.

Et puis, bien sûr, il y a son infâme fanboying de feu Fidel Castro, le dictateur communiste de Cuba, un homme qui a reçu un éloge élogieux de Trudeau quand il est finalement mort il y a deux ans. Fidel Castro, malgré le fait qu’il ressemblait à un vieil homme inoffensif quand il embrassait Justin à l’enterrement de son père et avait l’air plutôt idiot quand il traînait avec les parents de Trudeau dans la journée, est responsable du meurtre (et ce sont des estimations conservatrices) entre 30 000 et 40 000 personnes, qui ont été exécutées par un peloton d’exécution ou ont péri des mains de leurs geôliers communistes. Il ne s’agit même pas de mentionner les dizaines de milliers de personnes – le nombre exact est inconnu – qui sont mortes noyées en tentant d’échapper à Cuba de Castro.

Étrange, n’est-ce pas? Trudeau ne voit pas d’inconvénient à traîner avec quelqu’un qui a effectivement tiré des balles sur un politicien en visite – du moins jusqu’à ce que les médias découvrent la relation. Et il n’a que des mots chaleureux à dire à propos d’un homme qui a tué des dizaines de milliers de personnes. Mais les conservateurs-sociaux du Canada réfugiés syriens qui ont des opinions traditionalistes sur la vie et le mariage des Prairies couples agricoles aux bénévoles infatigables dans les centres de grossesse de crise qui aident les femmes à obtenir l’aide qu’ils need- qui va trop loin. Ces gens, parce qu’ils ne sont pas d’accord avec Justin sur notre régime actuel d’avortement, qui autorise le fœticide pendant les neuf mois de grossesse, sont au-delà de la limite.

Penses-y un moment. Les libéraux de Trudeau peuvent faire l’éloge de l’esprit et féliciter toutes sortes de personnages peu recommandables, y compris un homme responsable du meurtre et de la cruauté à grande échelle. Et ils peuvent se retourner contre les extrémistes conservateurs simplement parce que les conservateurs croient que tous les Canadiens méritent une voix politique et parce qu’ils reconnaissent que valoriser la vie humaine sous toutes ses formes ne disqualifie personne de la participation à la démocratie canadienne.

Les Canadiens qui ont des valeurs sociales conservatrices et qui ont des antécédents religieux de toutes sortes (et d’autres qui n’ont aucun antécédent religieux) doivent comprendre quelque chose au sujet de Justin Trudeau et de son peuple: ils nous méprisent totalement. Ils nous trouvent moins acceptables qu’un homme qui a assassiné des milliers de personnes. Ils pensent que c’est une insulte d’accuser quelqu’un de s’associer avec nous.

Alors répondons-leur de la seule façon qu’ils comprennent: En les minant politiquement en mettant en lumière leur hypocrisie.