Un évêque auxiliaire suisse accuse Amoris Laetitia

Partagez...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

L’évêque auxiliaire Marian Eleganti de Coire, en Suisse, a signé la “déclaration du Kazakhstan” contre Amoris Laetitia, en expliquant que “l’incohérence n’est pas pour moi un signe du Saint-Esprit “.

Eleganti a expliqué le 7 février à onepeterfive.comqu’il existe plusieurs interprétations contradictoires d’Amoris Laetitia promulguées par les conférences épiscopales. Il demande s’il existe des critères objectifs pour une décision morale.

Eleganti souligne que l’on ne peut pas vivre de façon juste en se livrant à des actes pécheurs. Selon lui, même le “bien-être des enfants”, si souvent invoqué, ne justifie pas une relation adultère lorsqu’un lien de mariage valide et indissoluble existe.

Il critique aussi vivement le cardinal Marx pour son plaidoyer en faveur d’une bénédiction des unions homosexuelles au moyen de l’astuce des cas individuels : “A long terme cela devient la règle et la normalité.”

fr.news