Pour en finir avec Friedrich Nietzsche

Friedrich Nietzsche (1844-1900) est l’auteur de la « philosophie du Surhomme » qu’il a fondée toute entière sur une valeur dont il cherche le principe dans son propre « moi ».

Fils d’un Pasteur protestant, il passa sa jeunesse dans la pratique fidèle de sa religion ; mais, au moment de choisir sa carrière, il se détacha de toute croyance pour suivre l’attrait de sa puissante personnalité. Il étudia la philosophie qu’il professa brillamment à Bâle (1869-1879) ; heureux cependant, lorsque la maladie lui permit de se libérer de son enseignement pour se donner tout entier à sa « mission » philosophique. Luttant contre son mal avec une inépuisable énergie, il obtint quelques années de répit et écrivit une oeuvre considérable qu’une crise de folie interrompit en 1889 ; il ne retrouva plus la raison jusqu’à sa mort (1900). Continuer la lecture de « Pour en finir avec Friedrich Nietzsche »

PAPE FRANÇOIS, UNE ÉGLISE DE MOINS EN MOINS ROMAINE

Andrea Gagliarducci –
www.mondayvatican.com

Avec trois décisions prises le 26 juin, le Pape François a donné sa forme finale à la Curie romaine et au Collège des Cardinaux. La décision d’élargir l’ordre des Évêques au sein du Collège des Cardinaux, la nomination du nouveau président pour l’Administration du Patrimoine du Siège Apostolique et celle du nouveau Préfet de la Bibliothèque du Vatican font partie d’une stratégie définie.

L’extension de l’ordre des Évêques au sein du Collège des Cardinaux est particulièrement révélatrice. Le Collège des Cardinaux est divisé en trois ordres, qui reflètent les fonctions des Cardinaux dans l’ancienne Église, très liées à Rome. Continuer la lecture de « PAPE FRANÇOIS, UNE ÉGLISE DE MOINS EN MOINS ROMAINE »

Comprendre le Moyen Age

Scène de paysage médiéval avec des prêtres étudiant l’astronomie et la géométrie, montrant une sphère armillaire, un carré et une boussole
Le Moyen Age reflète la vérité sur l’humanité dans la plus sainte de ses hauteurs et dans la décadence de ses profondeurs

Au fil du temps, le «Moyen Âge» est présenté comme un nom inadéquat pour la période de l’histoire qu’il prétend décrire. Comme pour d’autres labels, tels que «les Lumières» et «l’âge de la Raison», l’étiquette en dit plus sur les hommes qui ont fait l’étiquetage que sur la chose étiquetée. Ainsi, par exemple, «l’Illumination» était le nom que ceux qui se considéraient comme «éclairés» donnaient aux philosophes du dix-huitième siècle avec lesquels ils étaient d’accord pour se distinguer de l’ignorance du passé «non éclairé».  Continuer la lecture de « Comprendre le Moyen Age »

La rébellion allemande sur la communion eucharistique pour les protestants: le sol s’ouvre

Sandro Botticelli La répression des rebelles [Moïse et les fils de Korah] Chapelle Sixtine, 1482

SOURCE : Rorate Caeli

« À peine Moïse avait-il fini de parler que le sol se fendit sous les pieds de Datan et d’Abiram. La terre s’ouvrit et les engloutit avec leurs familles, de même que les partisans de Coré et tous leurs biens. Ces hommes descendirent vivants dans le monde des morts avec tout ce qui leur appartenait, la terre les recouvrit et ils disparurent du milieu de l’assemblée d’Israël. Tous les Israélites qui se trouvaient à proximité d’eux s’enfuirent lorsqu’ils entendirent leurs cris, car ils craignaient que la terre ne les engloutisse eux aussi. Une flamme envoyée par le Seigneur jaillit alors ; elle brûla vifs les deux cent cinquante hommes qui présentaient leur parfum ».(Nombres 16: 31-35) Continuer la lecture de « La rébellion allemande sur la communion eucharistique pour les protestants: le sol s’ouvre »