50 ans après Vatican II, êtes-vous toujours Catholique ? ( Faites le quiz )

image de susan

SOURCE : The Remnant 

Regardez autour de notre monde Catholique. Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi la Tradition ne ne se met pas en place ? Pourquoi la puissance et la beauté de la Messe des Âges n’enflamme-t-elle pas les cœurs partout ? Pourquoi les gens ne parlent-ils pas le langage de la Foi ? Avez-vous remarqué que, même parmi ceux qui adhèrent à la Tradition Sacrée, il y a une réticence à parler comme un Catholique ? Avez-vous même remarqué une certaine superficialité en matière de religion ? Vous êtes-vous demandés pourquoi ?

En tant que psychologue, je propose une raison. Je pense qu’à un niveau profond — peut-être de leur propre conscience — les convictions religieuses de plusieurs ont été diminuées, sinon perdues. Leur pensée a été altérée par un faux enseignement et l’agitation constante de leur foi.  Continuer la lecture de « 50 ans après Vatican II, êtes-vous toujours Catholique ? ( Faites le quiz ) »

La preuve que les Frères Musulmans appartiennent d’abord à la secte franc-maçonne enfin révélée

L’historien égyptien Helmi Nimnim vient de publier une nouvelle biographie du théoricien du jihad au sein des Frères musulmans, Sayyid Qutb (1906-66). Le livre reproduit un article du maître intitulé « Pourquoi je suis devenu franc-maçon », paru dans la revue al-Taj al-Masri (la « Couronne d’Égypte »), le 23 avril 1943.

L’article a été publié avant son voyage aux États-Unis et son adhésion aux Frères musulmans.

Par le passé, de nombreux auteurs ont mis en évidence les ressemblances entre les cérémonies d’initiation des deux confréries (les Frères musulmans et la Franc-maçonnerie), mais c’est la première fois que la preuve de l’appartenance maçonnique de Sayyid Qutb est apportée.

À cette époque, les loges égyptiennes étaient directement contrôlées par les services secrets britanniques. Le roi Farouk en était membre.

La question de la possible appartenance de Qutb à la CIA reste, quant à elle, ouverte.

voltairenet.org

Les racines du sionisme chrétien américain 2/2

Par Christopher Pisarenko – Source katehon


Au cours du dix-neuvième siècle, deux mouvements religieux typiquement américains ont vu le jour : le mormonisme et l’adventisme du septième jour (c’est-à-dire lemillénarisme). Une des choses qui ressort vraiment du mormonisme, en particulier dans le contexte de l’interprétation de la prophétie judéo-centrique, est que les premiers mormons (Joseph SmithOrson Hyde et autres) croyaient fermement qu’il y avait deux« peuples élus » : les juifs et les Américains (ou les « Seconds Israélites »). De même, selon le fondateur du jormonisme, Joseph Smith (1805-1844), il y a deux Jérusalem : la Jérusalem biblique originale située en Palestine, et une Nouvelle Jérusalem qui serait un jour établie en Amérique du Nord. Selon Smith, chaque ville abriterait l’un des deux peuples élus de Dieu ; les Juifs recevraient la vieille Jérusalem et les Américains hériteraient de la nouvelle. Les juifs recevraient le royaume terrestre de Dieu en Palestine, et les chrétiens (c’est-à-dire les protestants, et plus spécifiquement les mormons) hériteraient du royaume spirituel. C’est ainsi que les mormons et leur marque distincte de théologie protestante ont réellement commencé à développer une division théologique bien articulée entre juifs et Américains, contrairement à la division millénariste antérieure entre juifs et chrétiens. Continuer la lecture de « Les racines du sionisme chrétien américain 2/2 »

Mattarella et le Vatican d’un seul esprit?

par Christopher A. Ferrara
SOURCE : Le Centre de Fatima

La situation actuelle en Italie, dont le Président, Sergio Mattarella, a outrageusement bloqué la formation d’un nouveau gouvernement par la coalition des partis « Euro-sceptiques » ( le mouvement Cinq Étoiles et le parti La Ligue ) qui ont triomphé lors des dernières élections, semble avoir la puanteur de l’implication du Vatican en faveur de la domination continue de l’Union Européenne dans les affaires Italiennes. Continuer la lecture de « Mattarella et le Vatican d’un seul esprit? »

Église et art. Le « vrai » Matthieu dévoile également qui était vraiment le Caravage

Qui est le « vrai » Matthieu appelé par Jésus que le Caravage a peint pour l’église romaine de Saint-Louis des Français dans ce qui est sans doute son chef-d’œuvre le plus célèbre au monde ?

Ce soir à 18 :30, à l’Institut Français – Centre Saint-Louis de Rome, sera présenté un livre qui apporte une réponse résolument nouvelle à cette question :

Sara Magister, « Caravaggio. Il vero Matteo », Campisano Editore, Roma, 2018.

En 2012 déjà, dans une émission sur TV 2000 et ensuite au cours de débats ultérieurs, l’auteur, qui est historienne de l’art, avait identifié comme étant Matthieu le jeune homme à gauche de la table, penché sur les pièces.

Ce faisant, elle avait redonné vie à une interprétation minoritaire et à contre-courant présentée dans les années quatre-vingt par quelques spécialistes allemands et anglais isolés mais qui n’avait pas été bien accueillie par une grande partie des critiques pour qui Matthieu continuait à être l’homme d’âge mûr, bien habillé et barbu, au centre de la table. Continuer la lecture de « Église et art. Le « vrai » Matthieu dévoile également qui était vraiment le Caravage »