« Gaudete et Exsultate », le primat de l’action sur la contemplation, de l’Homme sur Dieu

Le pape François vient de publier une nouvelle exhortation apostolique : Gaudete et Exsultate sur « l’appel à la sainteté dans le monde moderne ». Le Vatican a rendue publique lundi dernier ce nouveau texte bergoglien « dans la logique du concile Vatican II » précise le journal La Croix.

Bien des critiques pourront être faites sur ce texte bergoglien qui mêle adroitement des pensées catholiques à des propos modernistes : « Telle page de leur ouvrage pourrait être signée par un catholique : tournez la page, vous croyez lire un rationaliste » constatait déjà, en 1907, Saint Pie X dans sa célèbre encyclique Pascendi sur les erreurs du modernisme. Ce n’est que plus vrai aujourd’hui, tant le modernisme, « ce collecteur de toutes les hérésies », imprègne les esprits des autorités conciliaires les plus haut placées à Rome. Les paroles intrinsèquement et fondamentalement catholiques, sans connotation subtilement ou évidemment progressiste, deviennent même une denrée rare dans les salles des Palais apostoliques et les écrits apostoliques. Continuer la lecture de « « Gaudete et Exsultate », le primat de l’action sur la contemplation, de l’Homme sur Dieu »

Il est temps pour les Catholiques  de faire face à la vérité sur la confusion papale

Par : Steve Skojec
Éditorialiste en chef de One Peter Five

SOURCE : One Peter Five

Bien que le nombre de Catholiques qui se sont exprimés au sujet du Pontificat du Pape François ait augmenté au cours des derniers mois, un phénomène étrange continue cependant de s’affirmer : une sorte de dissonance cognitive dans laquelle les fidèles cherchent à trouver une explication, aussi éloignée soit-elle, pour se rassurer que ce qui se passe ne peut pas vraiment être aussi troublant que cela puisse paraître.

À titre d’exemple, voyez le blog de John Clark, publié le 10 avril sur le site National Catholic Register, où il aborde la question des pensées du Pape François sur l’existence de l’Enfer, tirée de la conversation maintenant infâme avec Eugenio Scalfari, le fondateur athée du journal La Repubblica en Italie. Continuer la lecture de « Il est temps pour les Catholiques  de faire face à la vérité sur la confusion papale »

Le Cardinal Zen – L’homme qui ne fait pas de courbettes  comme le Cardinal Parolin devant le pouvoir séculier

Mathias Von Gersdorff

Rédigé par : Mathias von Gersdorff

SOURCE : One Peter Five

Le samedi 7 avril 2018, deux événements importants ont eu lieu, qui semblaient, aux yeux d’un observateur non averti, totalement indépendants :

À Rome, les gens se sont rassemblés et ont discuté du sujet « Église Catholique, où vas-tu ? » Étaient présents des Prélats éminents tels que le Cardinal Raymond Burke, le Cardinal Walter Brandmüller et l’Évêque auxiliaire Athanasius Schneider. Il s’agissait d’une conférence relative aux effets négatifs des passages controversés de l’Exhortation Apostolique Amoris Laetitia du Pape François.  Continuer la lecture de « Le Cardinal Zen – L’homme qui ne fait pas de courbettes  comme le Cardinal Parolin devant le pouvoir séculier »

Pédophilie au sein de l’Eglise: le pape reconnaît de « graves erreurs » d’appréciation

(La Libre.be) – Le pape François a reconnu mercredi avoir commis « de graves erreurs » d’appréciation de la situation au Chili, après avoir lu les conclusions d’une enquête sur des abus sexuels commis par le clergé.

Dans une lettre aux évêques chiliens, diffusée mercredi soir par le Saint-Siège, le pape argentin indique aussi souhaiter les convoquer prochainement à Rome pour discuter des conclusions de l’enquête qu’il avait diligentée.

Le compte-rendu transmis au pape comprend 2.300 pages et les témoignages de 64 personnes, recueillis à New York et à Santiago du Chili. Continuer la lecture de « Pédophilie au sein de l’Eglise: le pape reconnaît de « graves erreurs » d’appréciation »

« L’humanité telle qu’elle est réellement »

*

Par James V. Schall, SJ – The Catholic Thing

Christ n’est pas venu pour appeler les justes mais les injustes. (Luc 5.32) Nous sommes doucement commandés d’être « parfaits » comme notre Père céleste est parfait. (Matthieu 5:48) Mais ce n’est pas facile. En effet, par nous-mêmes, ce n’est pas possible. Nous ne sommes pas des dieux. On nous dit de nous «repentir» et d’être baptisés (Actes 2:38). L’hypothèse est que tout le monde a quelque chose à reconnaître qui devrait être repenti, s’il savait exactement comment et, plus important encore, a choisi de le faire.

Continuer la lecture de « « L’humanité telle qu’elle est réellement » »