Cette mosquée serait-elle à l’origine des représentations de la tour de Babel ?

Mosquée de Samarra.

Joyau de la ville de Samarra (Irak), la grande mosquée, qui fut la plus grande au monde durant 400 ans, a inspiré la plupart des représentations occidentales de la tour de Babel.

Située à 125 kilomètres au nord de Bagdad, la mosquée de Samarra, classée à l’Unesco depuis 2007, est sans conteste l’un des monuments les plus emblématiques d’Irak. Sa construction fut ordonnée par le calife Jafar al-Mutawakkil, le plus grand bâtisseur de la période abbasside (750-1258), entre 848 et 852. Ce dernier s’était installé à Samarra pour échapper aux conflits survenus avec la population locale de Bagdad. Pendant 400 ans, sa majestueuse mosquée demeurera la plus grande du monde et le bâtiment s’étendait sur 38 000 mètres carrés. Continuer la lecture de « Cette mosquée serait-elle à l’origine des représentations de la tour de Babel ? »

Le Vatican arrache une défaite des mâchoires de la victoire pour l’Église en Chine

par Christopher A. Ferrara
SOURCE : Centre de Fatima

Un article paru chez Life Site News, republié avec la permission de One Peter Five, m’a appris un aspect de la situation de l’Église en Chine qui a reçu peu de couverture dans la presse. L’article de Steven Mosher, un converti Catholique, Président de l’Institut de Recherche Démographique et expert en sciences sociales qui se spécialise dans la démographie et la population Chinoise, révèle comment l’Église en Chine se réorganisait lentement malgré la création de l’Association Patriotique Catholique Chinoise ( APC ) comme instrument pour le contrôle par l’État du clergé Catholique et des laïcs. Continuer la lecture de « Le Vatican arrache une défaite des mâchoires de la victoire pour l’Église en Chine »

Une correction dissimulée à François ?

par Christopher A. Ferrara
SOURCE : Centre de Fatima
Le 3 mars 2018
Placuit Deo,, la nouvelle Encyclique du Pape François, s’est avérée ne pas être une encyclique mais plutôt une brève lettre de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi ( CDF ). Tout en fournissant quelques commentaires orthodoxes sur la nécessité de la grâce et des sacrements pour la sanctification, avec beaucoup de langage ambigu du style Vatican II sur le « salut Chrétien » — versus le « salut » non-Chrétien ? — La lettre se concentre, assez curieusement, sur un terme que François a constamment abusé dans sa jérémiade plus ou moins continue contre les Catholiques « rigides » : le Pélagianisme.

Dans Evangelii Gaudium ( EG ), François dénonce de façon infâme le supposé « néo-Pélagianisme autoréférentiel et prométhéen » des Catholiques… 

Continuer la lecture de « Une correction dissimulée à François ? »

Le Vatican s’incline. Voici comment la Chine le remercie

Je relaye un article que je viens de lire. Cette note, aini que les deux photos ci-contre, est parue le 2 mars sur « Asia News », l’agence en ligne de l’Institut pontifical pour les missions étrangères, spécialisée sur la Chine, sous la plume de son directeur.

*

Xinjiang, croix, coupoles et statues détruites : la nouvelle révolution culturelle « sinisée »

de Bernardo Cervellera

« C’est une nouvelle Révolution culturelle » : voilà ce qu’on dit en Chine à propos de la photo de l’église de Yining (Xinjiang) dépouillée des croix qui étaient dressées sur l’édifice, des statues juchées le sommet et des décoration et peintures qui ornaient la façade. Continuer la lecture de « Le Vatican s’incline. Voici comment la Chine le remercie »

Cardinal Sarah : « Dieu ne connaît pas la confusion »

Le cardinal Robert Sarah a fait remarquer en janvier à cathobel.be que « Dieu ne connaît pas la confusion », une référence implicite à la confusion générale que le pape François a produite dans l’Église.

Par conséquent, selon Sarah, la pitié de Dieu sait distinguer clairement entre les boucs et les chèvres : « Son action miséricordieuse est rigoureuse et forte parce qu’Il veut qu’elle soit salutaire. »

Sarah explique que chaque père d’une famille ou d’un bon médecin sait montrer à ses enfants bien-aimés ou à ses patients une « affection exigeante » en prenant soin d’eux « sans concessions » afin de favoriser leur éducation et leur guérison.

fr.news

Les Lumières, cette nouvelle religion obscurantiste

9782204124942-5a732101bf32bExtraits : « La religion est ce qui relie les hommes à Dieu. Vivre religieusement conduit à élever sa conscience au plus haut niveau qui soit. Mais les hommes peuvent détourner le religieux, et quand c’est le cas, cela donne les tyrannies et les sectes qui font basculer le religieux dans la violence. La bonne réponse à l’obscurantisme religieux consiste à revenir au religieux authentique, celui de l’homme profond se purifiant de la soif de pouvoir afin de faire vivre une conscience transformée. Continuer la lecture de « Les Lumières, cette nouvelle religion obscurantiste »