Après la réunion papale, le cardinal Zen dit que le Vatican «vend» l’église en Chine

par 

Cardinal Joseph Zen (Getty)

Le cardinal a révélé les détails d’une audience privée avec le pape François

Le cardinal Joseph Zen a accusé le Vatican de « vendre » l’Église catholique en Chine.

Dans un article sur son site Internet , l’ancien évêque de Hong Kong a déclaré que le pape François avait offert des mots de consolation à l’église « clandestine » du pays en audience privée au début du mois. Cependant, le cardinal pense toujours que le Vatican travaille contre l’Église. Continuer la lecture de « Après la réunion papale, le cardinal Zen dit que le Vatican «vend» l’église en Chine »

“ Spermageddon ”: la qualité du sperme baisse, l’humanité pourrait être infertile d’ici à 50 ans

baisse qualité sperme humanité infertile

La fertilité des hommes est en baisse spectaculaire, au point de menacer à court terme la survie de l’espèce humaine : tel est le constat actuel confirmé notamment l’an dernier par l’Université hébraïque de Jérusalem où une équipe de chercheurs a alerté le monde sur la chute de la qualité du sperme à la suite d’une étude d’une envergure sans précédent : près de 60 % de perte en 40 ans. Il n’y a pas que les femmes qui soient infertiles : cela devient un problème de plus en plus masculin et il s’aggrave à une vitesse alarmante.
Continuer la lecture de « “ Spermageddon ”: la qualité du sperme baisse, l’humanité pourrait être infertile d’ici à 50 ans »

La force de la foi et de la prière

Veillez et priez pour éviter la tentation. C’est l’esprit bientôt, mais la chair est mince . Mt 26, 42

Chers frères, la citation de saint Matthieu est claire et ne laisse aucun doute, et je la considère comme l’une des causes, non moins importantes, de la situation actuelle de l’Église. La vie de prière a disparu dans de larges sections du clergé et des fidèles, au moins on n’y accorde pas l’importance voulue. La réalité est accablante, pour tous ces ecclésiastiques qui attaquent sans vergogne les vérités de la foi, pour ceux qui les soutiennent de leur situation d’autorité et de pouvoir, ces paroles du Seigneur sont adressées. Ils n’ont pas prié et ont été vaincus par la tentation de la chair. Mais aussi, tous ceux qui gardent le silence et font taire leurs lèvres par des respects humains, ou de la simple peur, sont dirigés vers ce verset. Ce sont ceux qui n’ont pas la passion de l’erreur, ni la valeur de la vérité. Continuer la lecture de « La force de la foi et de la prière »

Islam, la tartufferie

N’étant pas plus bêtes que les autres, les adeptes de l’islam radical ont compris que notre société était maintenant mure pour tout gober. Et que, pour réussir leur entrisme politique, ils pouvaient se servir de tous les moyens, même les plus subtils, quitte à utiliser une musulmane apparemment soft, au visage d’ange et à la voix suave, lauréate dans une émission de variétés, « The Voice »Manque de bol, cette « modérée » n’a pas pu effacer « ses erreurs de jeunesse  » : outre son manque de compassion – c’est le moins que l’on puisse dire – envers les victimes de terroristes islamistes, ses anciens posts et tweets révèlent aussi sa proximité avec Tariq Ramadam, à qui elle voue une admiration sans borne, et Sarah Magida Toumi, franco-tunisienne, présidente de Lallab (association proche des Frères musulmans) qui vient d’être nommée membre du Conseil Présidentiel pour l’Afrique… Il y a quelques années, la lauréate avait également partagé une vidéo en compagnie de Hassan Iquioussen, membre de l’UOIF ; lequel n’a jamais caché sa haine des juifs, « avares et usuriers » disait-il… Le parcours de la jeune femme en dit long sur la stratégie de conquête des islamistes et sur la soumission au communautarisme de toutes les instances médiatico-politiques du pays. Non content d’avoir déjà contaminé tous les déracinés et les acculturés de France en recherche d’identité, l’idéologie de l’islam radical s’installe maintenant, partout, allègrement, sur le désordre des idées et le manque de discernement généralisé. Continuer la lecture de « Islam, la tartufferie »

Adieu « Humanae vitae ». François libéralise la pilule

Adieu « Humanae vitae ». A plus d’un demi-siècle de distance, l’encyclique contre les méthodes artificielles de régulation des naissances qui a constitué le moment le plus dramatique du pontificat de Paul VI, rejetée par des épiscopats entiers, contestée par d’innombrables théologiens, ignorée par des myriades de fidèles, cède désormais le pas à une réinterprétation radicale, à un « changement de paradigme » sans aucun doute souhaité et encouragé par le Pape François en personne. Continuer la lecture de « Adieu « Humanae vitae ». François libéralise la pilule »

Un deuxième regard sur la « profession » des évêques kazakhs

De gauche à droite: Peta, Lenga et Schneider

Comme il a été largement rapporté, trois évêques au Kazakhstan – Tomash Peta, Jan Pawel Lenga, et Athanasius Schneider – ont publié une Profession des vérités immuables sur le mariage sacramentel le 31 décembre 2017. Cette défense précisément raisonnée de l’enseignement catholique sur le mariage parvient à cœur des problèmes occasionnés par le huitième chapitre d’ Amoris Laetitia .

Maintenant que la première série de commentaires s’est éteinte, je voudrais examiner calmement ici trois paragraphes qui résument pourquoi la permission de recevoir la Sainte Communion est donnée aux personnes qui sont en «deuxième mariage» et ont l’intention de continuer à commettre des actes d’adultère est une offense grave contre l’enseignement catholique sur le caractère sacré et l’indissolubilité du mariage. Cette permission abolit la discipline sacramentelle pérenne qui protège et soutient cet enseignement. Continuer la lecture de « Un deuxième regard sur la « profession » des évêques kazakhs »

« Come la Chiesa fini »

Interview d’Aldo Maria Valli
www.letture.org

– Vous êtes l’auteur du livre « Come la Chiesa fini« , un roman dystopique inspiré par la dissolution progressive de l’Église catholique: comment votre histoire est-elle née?

« Je crois qu’il est toujours difficile pour un auteur de dire exactement comment naît un livre, surtout si, comme dans le cas présent, ce n’est pas un essai mais une fiction. En général, l’œuvre naît de l’atmosphère que je respire en m’occupant quotidiennement de l’Église catholique pour mon travail comme Vaticaniste de Tg1 [la première chaîne publique]. Je vois une Église souvent anxieuse de plaire au monde et d’être acceptée, plus soucieuse du dialogue que de la défense des vérités divines éternelles. Une Église dans de nombreux cas dominée par le politiquement correct et non par la vérité de Jésus. Je suis particulièrement frappé par le langage de cette Église, que je pourrais définir comme néo-moderniste. C’est ainsi, en raisonnant sur le langage, qu’est né le premier noyau du livre, qui est devenu ensuite un chapitre. Puis, me demandant comment je pouvais développer mon raisonnement sans devenir lourd pour le lecteur, mais, en même temps, sans perdre le caractère incisif, j’ai opté pour un récit dystopique, se situant dans le futur, dans lequel tous ce qui, selon moi, constitue les maux de l’Église d’aujourd’hui, est amené aux conséquences extrêmes. Stylistiquement, j’utilise beaucoup d’ironie et même une bonne dose de sarcasme. Je suis conscient du fait que, de cette façon, je peux aussi heurter la sensibilité de certains, mais j’ai voulu être sincère jusqu’au bout et ne pas diluer le contenu de base du livre, qui est une dénonciation passionnée». Continuer la lecture de « « Come la Chiesa fini » »