Jim Caviezel aux étudiants catholiques : « Je veux que vous alliez dans ce monde païen et que vous ayez le courage d’exprimer votre foi en public sans honte. »

Jim Caviezel est l’acteur qui a joué le rôle du Christ dans le film La Passion du Christ. Il vient de courageusement déclarer que les catholiques ont besoin de guerriers pour ramener le monde à la foi.

C’était le 3 janvier 2018, lors d’un événement organisé par FOCUS, qui rassemble de jeunes étudiants universitaires catholiques à Chicago, aux États-Unis.

Devant environ huit mille étudiants, Jim Caviezel a déclaré que « certains d’entre nous, aujourd’hui, vous le savez, embrassent un faux christianisme, où tout est bonheur », alors qu’en fait, « il y a beaucoup de douleur et de souffrance avant la résurrection ». Continuer la lecture de « Jim Caviezel aux étudiants catholiques : « Je veux que vous alliez dans ce monde païen et que vous ayez le courage d’exprimer votre foi en public sans honte. » »

Un évêque allemand demande à ce qu’on bénisse un péché mortel

Monseigneur Franz-Josef Bode, évêque d’Osnabrück, en Allemagne, et vice-président de la Conférence épiscopale allemande, veut introduire une “bénédiction” pour les couples de même sexe qui se livrent à des actes homosexuels, vivent dans le péché mortel et encourent la condamnation éternelle de Dieu.

Il a déclaré le 10 janvier dans le Osnabrücker Zeitung qu’il voulait répondre aux besoins des homosexuels pratiquants et non repentants et les “accompagner pastoralement et liturgiquement.” Il a justifié cela en qualifiant les pseudo-mariages homosexuels de “réalité politique”. Le national-socialisme aussi était une “réalité politique”.

Bode a demandé une évaluation “différenciée” des liaisons homosexuelles gravement pécheresses, insinuant qu’avant qu’il ne vinsse l’Église et l’Écriture sainte étaient “indifférenciées” à cet égard. Ses propositions pro-gay finiront par être acceptées par les évêques allemands, érodant davantage l’Église et la rendant hors de propos pour le monde.

fr.news

Le Pape comme Berger égaré 

Critique de livre

Phil Lawler et son livre 

N’étant ni Traditionaliste, ni Lefebvriste…
Convaincra-t-il les Catholiques bien intentionnés ayant encore des illusions ?

Rédigé par : Dr Maike Hickson

SOURCE : One Peter Five

Lost Shepherd : How Pope Francis misleading his flock
Le Berger égaré : Comment le Pape François trompe son troupeau

Philip Lawler
Gateway Editions
256 pages 

Un ouvrage qui attire déjà l’attention des médias internationaux malgré une date de publication dans près de deux mois ( fin février ) est le prochain livre de Phil Lawler : Le berger égaré. Comment le Pape François trompe son troupeau. 

Le berger égaré ( pour votre information : j’ai reçu une copie gratuite pour préparer cette critique ) est encore un autre livre offrant un regard critique sur le Pape François et son règne actuel sur l’Église Catholique. Auparavant, deux autres livres ont adopté une approche similaire : d’abord, George Neumayr Le Pape politique. Comment le Pape François ravit la gauche et abandonne les conservateurs ; et. en second lieu, le livre récent de l’écrivain Marcantonio Colonna Le Pape dictateur . ( Un autre gros livre dans la même veine arrivera en mars 2018, avec le journaliste Ross Douthat’s du New York Times : Changer l’Église : le Pape François et l’avenir du Catholicisme ).  Continuer la lecture de « Le Pape comme Berger égaré  »

Le cardinal Burke estime que des “expérimentations nuisibles” ont endommagé la liturgie

L’aspect de la liturgie le plus en crise est la sacralité elle-même, selon le cardinal Raymond Burke.

Dans les pages de O Clarim, un journal appartenant au diocèse de Macao, Burke remarquait le 15 décembre que la liturgie avait été endommagée par l’anthropocentrisme suite au Concile Vatican II, un conception de la liturgie non pas un don de Dieu mais une création ou invention de l’homme.

Ces “expérimentations nuisibles” sont entrées dans la liturgie, avec une vision très mondaine de l’action liturgique “qui est antithétique à la liturgie et extrêmement nocive”.

fr.news

Mgr Negri : « L’accueil massif de migrants mènerait à l’écrasement et à l’élimination de notre société »

933897L’évêque émérite de Ferrare, Mgr Luigi Negri, déclare dans Il Giornale :

« Au cours des dernières années l’Eglise, nonobstant les extraordinaires pontificats de Saint Jean-Paul II et de Benoît XVI, a emprunté une pente qui l’amène à capituler face aux forces rampantes de l’anti-christianisme »

Sur la foi en Allah, il réaffirme que l’islam a « plus une vocation politique que religieuse ».

« L’Islam est plus qu’une foi c’est une loi, une statut, résumé par le terme charia ».

Pour l’évêque

« un autre aspect inquiétant est sa tendance à abattre les valeurs de la civilisation occidentale, la première desquelles étant la distinction imperméable entre le politique et le religieux […] ».

«L’intégration doit être raisonnable et on ne peut pas ouvrir les portes comme si c’était la fête, sans mettre en évidence les coûts économiques, humains et culturels de l’immigration, parce que cela serait faire preuve d’un aveuglement idéologique. Je suis catholique et même si je suis pour l’accueil de réfugiés, cet accueil ne peut se faire sans mesure parce qu’autrement il mènerait à l’écrasement et l’élimination de notre société[…] ».