ONU : Nouvelles tentatives de créer un droit international à l’avortement

ONU : Nouvelles tentatives de créer un droit international à l’avortementJusqu’à ce jour, l’Assemblée Générale de l’ONU s’était toujours opposée à légaliser l’avortement sur le plan international. Mais le diable est tenace. Quand il est viré par la porte, il essaye de se glisser par un soupirail. C’est bien sûr la bureaucratie ONUsienne qui est à la manœuvre.

Voici,pour ce faire, quelle était la machination des groupes favorables à l’avortement. Le passage obligatoire est ce qui est appelé « La Santé reproductive et sexuelle minimale » (Sexual and Reproductive Health Minimum) faisant partie des « droits humains ». Il convenait d’y ajouter le droit à un avortement sans danger ; comme cela avait été dit en France par Madame Veil pour faire sa loi. À l’ONU, l’avortement était donc inscrit dans le « paquet législatif » concernant l’humanitaire. Toute l’astuce était là. L’Assemblé Générale n’avait pas été dupe et avait rejeté la partie du texte afférente. Continuer la lecture de « ONU : Nouvelles tentatives de créer un droit international à l’avortement »

L’ancien archevêque américain Mgr Vigano a rejoint les évêques du Kazakhstan dans une réponse apparente au pape François

Cinq évêques réaffirment l’enseignement traditionnel sur la communion

L’archevêque Carlo Maria Vigano prononce un discours en tant que nonce aux États-Unis en 2015 (CNS)

Cinq évêques ont réaffirmé l’enseignement traditionnel de l’Église sur la communion pour les divorcés remariés, dans une réponse apparente aux récentes déclarations du pape François.

La déclaration a été initialement publiée par trois évêques du Kazakhstan – Tomash Peta, archevêque de Sainte-Marie à Astana, Jan Pawel Lenga, archevêque-évêque de Karaganda, et Athanasius Schneider, évêque auxiliaire de Saint Mary à Astana – le 31 décembre. , était la fête de la Sainte Famille dans l’année centenaire de Fatima. Continuer la lecture de « L’ancien archevêque américain Mgr Vigano a rejoint les évêques du Kazakhstan dans une réponse apparente au pape François »

Pourquoi la majorité silencieuse est-elle silencieuse ?

par Christopher A. Ferrara
SOURCE : Le Centre de Fatima

Alors que la débâcle de ce pontificat se poursuit, il est devenu courant, même dans la presse Catholique « dominante », de reconnaître que le Pape François est un problème majeur pour la Foi et qu’il faut faire quelque chose.

Ainsi, comme deux Archevêques se joignent aux trois Évêques du Kazakhstan pour déclarer que la tentative de François d’autoriser la Sainte Communion pour les adultères publics est « illicite » et « étrangère à toute la Tradition de la Foi Catholique et Apostolique ». Et même le Père Alexander Lucie-Smith, écrivant dans le Catholic Herald, écrit que « la nouvelle que cinq Évêques ont fait une déclaration confirmant l’enseignement de l’Église sur le Mariage et son enseignement sur le divorce est une nouvelle encourageante ». Continuer la lecture de « Pourquoi la majorité silencieuse est-elle silencieuse ? »