« Les couples divorcés et remariés peuvent « retourner à la vie Sacramentelle » »

Le Cardinal Portugais
Président de la Conférence des Évêques

Featured Image
Par : Matthew Cullinan Hoffman
Mercredi le 6 décembre 2017 — 10 :51 EST

SOURCE : Life Site News

(LifeSiteNews.com) — Le Cardinal Patriarche de Lisbonne semble avoir approuvé le fait de donner le Sacrement de la Sainte Communion à certains couples divorcés et remariés, affirmant que dans la plupart des cas, leurs mariages précédents étaient invalides.

Le Cardinal Manuel Clemente, qui est également Président de la Conférence des Évêques du Portugal, exhorte le clergé à adopter une attitude fondamentale d’« accueil », d’« accompagnement » et de « discernement » des divorcés remariés, en déclarant que le plus grand nombre de cas « le mariage était nul », selon Agencia Ecclesia, le service de nouvelles officiel des Évêques Portugais. Continuer la lecture de « « Les couples divorcés et remariés peuvent « retourner à la vie Sacramentelle » » »

Être en désaccord avec l’Église

Traduit par Vincent de L.

par le Révérend Jerry J. Pokorsky

 Est-il acceptable qu’un catholique critique l’Église ou soit en désaccord avec ses enseignements ? Faire la distinction entre l’Église et sa hiérarchie aide à répondre à la question. Marie est le modèle de l’Église. Pierre est le modèle de la hiérarchie.

Après que Pierre a témoigné de la divinité du Christ, Jésus le nomme premier parmi les Apôtres : « Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église, et les puissances du mal ne l’emporteront pas sur elle. » (Mt 16, 17-18). Le Christ a choisi Pierre pour sauvegarder la foi sur le « roc » d’un office ecclésial. Continuer la lecture de « Être en désaccord avec l’Église »

Tous les maîtres à penser de Bergoglio, qui pourtant n’en fait qu’à sa tête

Après les nombreuses biographies qui ont déjà été publiées sur le Pape François, en voici une qui pour la première fois se pare à bon escient du titre de « biographie intellectuelle ». Son auteur, Massimo Borghesi, est professeur de philosophie morale à l’Université de Pérouse et très proche de Jorge Mario Bergoglio depuis bien avant qu’il soit élu pape, à l’instar de ce cercle d’amis, dont le nom le plus connu est celui du vaticaniste Andrea Tornielli, qui appartiennent tous à la branche romaine de Communion et libération sous la houlette du Père Giacomo Tantardini.

Derrière la plume de Borghesi, ce livre est donc issu de la parole vive du Pape François lui-même qui à quatre reprises – les deux dernières fois le 13 mars 2017 à l’occasion du quatrième anniversaire de son pontificat – a remis à l’auteur autant d’enregistrements audio, qui sont d’ailleurs cités à plusieurs reprises dans le texte, dans le but d’indiquer les sources de sa formation. Continuer la lecture de « Tous les maîtres à penser de Bergoglio, qui pourtant n’en fait qu’à sa tête »

Avec MBS, l’Arabie saoudite prépare l’aggiornamento de l’islam pour le soumettre à la république maçonnique universelle

Arabie Saoudite Aggiornamento Islam République Universelle maçonnique MBS

Le prince héritier Mohammed ben Salmane, MBS, comme on l’appelle, lance l’aggiornamento de l’Arabie saoudite dont il est le nouvel homme fort. Pour complaire à l’Occident et damer le pion à l’Iran, mais surtout pour transformer l’islam, afin de le soumettre à la République universelle maçonnique. Continuer la lecture de « Avec MBS, l’Arabie saoudite prépare l’aggiornamento de l’islam pour le soumettre à la république maçonnique universelle »

Crime et Châtiment de Dostoïevski : aux origines du Surhomme

Agir par delà bien et mal, telle est la maxime du Surhomme. Si Nietzsche a rendu célèbre ce concept en particulier dans Humain, trop humain (1878) et dans Ainsi parlait Zarathoustra (1883), Dostoïevski abordait déjà cette question dès 1866 dans Crime et Châtiment.

une représentation de Raskolnikov

une représentation de Raskolnikov

On associe souvent avec trop de hâte la notion de Surhomme à la philosophie nietzschéenne. Or, loin d’en être l’inventeur, Nietzsche est celui qui l’a popularisée. En effet, on trouve les premiers signes du Surhomme au commencement de la littérature romantique, notamment dans le Faust de Goethe : « L’Esprit : Tu aspirais si fortement vers moi ! / Tu voulais me voir et m’entendre. / Je cède au désir de ton cœur. / — Me voici ! Quel misérable effroi / Saisit ta nature surhumaine ! »

Mais c’est chez Dostoïevski, dont Nietzsche est un lecteur attentif, que l’on trouve thématisée le plus clairement la notion de Surhomme. Dans Crime et Châtiment, l’auteur russe met en scène le personnage de Raskolnikov, un ancien étudiant qui vit dans la solitude et la pauvreté. Raskolnikov assassine une vieille prêteuse sur gage pour lui voler son argent. La justification de son acte fait de Raskolnikov un Surhomme ou, du moins, un prétendant à la surhumanité. Continuer la lecture de « Crime et Châtiment de Dostoïevski : aux origines du Surhomme »

Bergoglio l’indiscipliné. Tant qu’on parle de lui

Personne ne l’a remarqué ni pendant ni après le voyage de François au Myanmar et au Bangladesh, tant l’attention était démesurément focalisée sur le cas des Rohingya, mais le 1er décembre à Dacca, le patriarche des bouddhistes bengalis Sanghanayaka Suddhananda Mahathero a adressé son hommage au pape en rappelant avec admiration un geste bien précis :

« Je ne pourrai jamais oublier l’image de Votre Sainteté lavant les pieds aux jeunes réfugiés africains. Vous, Saint-Père, avez atteint la stature des plus grands et vous êtes pour moi un grand exemple ».

S’il fallait une énième confirmation de la puissance communicative planétaire du Pape François, la voilà. Continuer la lecture de « Bergoglio l’indiscipliné. Tant qu’on parle de lui »