Lettre du Pape sur les Directives de la Communion argentine pour le statut officiel remarié

Steve Skojec Steve Skojec Decembre 2, 2017

Une lettre du pape François louant les directives épiscopales qui permettraient aux catholiques divorcés et remariés de recevoir la sainte communion dans certains cas alors qu’ils vivaient dans un état de péché grave objectif a été ajoutée aux actes officiels du Siège apostolique, conférant un statut officiel à ce qui était anciennement considéré par beaucoup comme une simple communication privée – et augmentant de manière significative les enjeux du débat Amoris Laetitia.

Des directives émises par les évêques de la région de Buenos Aires qui ouvriraient “la possibilité d’accès aux sacrements de la Réconciliation et de l’Eucharistie” dans des “circonstances complexes” où “limitations qui diminuent la responsabilité et la culpabilité” des couples qui ne feront pas l’engagement à «vivre dans la continence» malgré une situation objectivement adultère, le pape a déclaré dans sa lettre que «le document est très bon et explique complètement la signification du chapitre VIII d’Amoris Laetitia. Il n’y a pas d’autres interprétations. ” Continuer la lecture de « Lettre du Pape sur les Directives de la Communion argentine pour le statut officiel remarié »

Le pape François confirme une hérésie de façon officielle

L’Acta Apostolicae Sedis, la gazette officielle du Saint-Siège, a publié la lettre privée du pape François dans laquelle il confirme l’interprétation hérétique de septembre 2016 d’Amoris Laetitia par les évêques de Buenos Aires.

Cette interprétation qui contredit l’Évangile et permet la sainte communion pour les adultères, a également été publiée dans Acta Apostolicae Sedis.

La publication de cette lettre est une tentative de donner des airs officiels à la sape inconsidérée de la doctrine catholique par François.

Après la Barbie en hidjab, voici la Barbie LGBT

Barbie hidjab LGBT

Muni du logo « Barbie » de Mattel, un message Instagram présente la mythique poupée portant un t-shirt « Love wins » blanc et tenant la main de la brune « Aimée » revêtue du même t-shirt, en rouge cette fois.

Le t-shirt dessiné par Aimee Song, officiellement gratifiée d’une poupée à son nom, est vendu à 68 dollars au profit de diverses causes, est présenté dans la presse lesbienne-gay-bi-trans aux Etats-Unis.

Barbie musulmane, Barbie « gay » ? Cherchez l’erreur… (En fait, il n’y en a pas. Ce sont deux machines de guerre apparemment opposées mais opérant contre un ennemi commun.)

reinformation.tv

Une révolte ouverte au Vatican ?

Le vaticaniste Marco Tosatti écrit qu’un “cardinal de grande renommée, un ancien diplomate, avec un important programme à la tête des Congrégations et des fonctions importantes au Secrétariat d’Etat”, a reproché à François d’avoir miné inconsidérément la doctrine catholique.

Lors d’une rencontre avec François, le cardinal a dit en substance : “Nous vous avons élu pour faire des réformes, pas pour tout casser.” Selon Tosatti, la discussion a été entendue parce que les deux ont commencé à élever la voix.

Le prélat appartient aux cardinaux qui ont voté pour Bergoglio en 2013. Un survol de la liste des participants au conclave de 2013 montre que le cardinal le plus vraisemblablement impliqué dans cet incident est Leonardo Sandri, 74 ans, préfet de la Congrégation pour les Églises orientales.

fr.news

Du monde dans le trouble…

Le président Donald Trump avait promis de nettoyer les écuries d’Augias. C’est bien ce qui a débuté à Hollywood avec l’affaire Weinstein. À son initiative ou simplement avec son appui, les principaux magnats d’Hollywood sont en train de tomber emportant dans leur chute les puritains du Parti démocrate. Replacé dans le contexte politique des États-Unis, cette affaire précède une opération similaire qui sera engagée contre la Silicon Valley et débouchera sur le Calexit.

JPEG - 33.4 ko
Harvey Weinstein avait brillé lors des campagnes des deux Clinton et de Barak Obama, et récolté des fonds énormes pour le Parti démocrate

Ce n’est pas une affaire mineure. Hollywood, l’un des principaux fiefs du pouvoir aux USA, avec ses mœurs érotiques souterraines, vient de subir un assaut simultané, du New York Times [1] et du New Yorker  [2] à la fois ; c’est profondément destructeur, parce que le coup de projecteur sur le sexo-psychopathe israélo-US Harvey Weinstein révèle aussi ses connexions crapuleuses au niveau financier et politique. C’est Ronan, le fils de l’actrice Mia Farrow, qui a mis le feu aux poudres, avec un article qui avait été refusé par la censure sélective de NBC [3]. En effet, Noah Oppenheim, le directeur de NBC, est un coreligionnaire, très proche, de Harvey Weinstein [4]. Continuer la lecture de « Du monde dans le trouble… »

Un homosexualiste nommé au poste d’évêque

Le 20 novembre, le pape François a nommé le père Jorge Ignacio García Cuerva comme évêque auxiliaire de Lomas de Zamora, en Argentine. García sera consacré en mars 2018.

En août 2012, García a baptisé les enfants de la star homosexuelle Roberto Carlos Trinidad, qui vit dans un pseudo-mariage gay avec un dentiste. Les jumeaux sont nés d’une mère porteuse.

Le baptême avait fait sensation à la télévision argentine.

fr.news

La dernière offensive de propagande néo-Catholique


Kevin Symonds et Chris Ferrara débattant
lors de la conférence de presse Angelus 2017

par Christopher A. Ferrara
SOURCE : The Remnant
Le 29 novembre 2017

Un « érudit de Fatima » nouvellement arrivé prétend mettre les pendules à l’heure concernant le Troisième Secret, mais ne dit absolument rien de conséquence …

Kevin Symonds, avec qui j’ai débattu au sujet du Troisième Secret à la Conférence annuelle de la Société de Saint Pie X, a acquis une notoriété considérable en proclamant ses propres « conclusions » sur la controverse entourant l’exhaustivité de la divulgation du Troisième Secret par le Vatican. En fait, comme nous le verrons ici, il n’a rien trouvé de significatif et n’ajoute rien au débat sur le Secret, à l’exception de quelques autres insultes pour les Traditionalistes, quoiqu’administrées avec le ton professoral de quelqu’un qui prétend être un érudit objectif mais qui a clairement l’intention de défendre, aussi invraisemblable soit-il, le « récit officiel » du Vatican sur le Secret, qui, pour citer une phrase colorée d’Antonio Socci, « coule l’eau de toutes parts ».

Pour rappeler le contexte général de ce débat, le récit officiel prétend que le Troisième Secret ne consiste en rien d’autre qu’une vision ambiguë, publiée lors d’une conférence de presse tenue le 26 juin 2000, quarante ans après que le Pape ait étouffé le Secret qui devait être révélé au monde cette année-là. La vision dépeint un « Évêque vêtu de blanc », évidemment un futur Pape, qui est exécuté par des soldats sur une colline à l’extérieur d’une ville dévastée remplie de morts.  Continuer la lecture de « La dernière offensive de propagande néo-Catholique »