Salaires du clergé allemand : “l’Église de la pauvreté” de François rapporte beaucoup d’argent

Le pourvoyeur allemand de fausses nouvelles Bild a rapporté le jour de la Toussaint les salaires des prêtres et des évêques allemands.

En Bavière, un curé gagne, après neuf ans de service, 4 400 dollars américains par mois, à Cologne entre 3 600 et 5 000 dollars, tandis qu’un prêtre assistant gagne entre 3 500 et 5 000 dollars. De plus, les prêtres obtiennent un logement gratuit ou, alternativement, un salaire mensuel supplémentaire de 900 dollars américains.

Les évêques allemands gagnent entre 10 500 et 15 000 $ par mois. Le clergé allemand et l’établissement de l’Église sont considérés comme particulièrement proches de “l’Église de la pauvreté” du pape François.

fr.news

La praxis du mal 

Spécial post Halloween
La praxis du mal 

Le Pape François, le Père James Martin et la Théologie de la libération


Le Père James Martin, Apôtre des LGBTÉcrit par Dr. Jesse Russell, Ph.D. Chroniqueur chez The RemnantLe 31 octobre 2017
SOURCE :The Remnant

Au cours de l’année écoulée, l’« effrayant » Père James Martin SJ est passé d’auteur de livres de chevet Catholiques du style « Sentez-vous bien dans votre peau » à «Prenez ça cool » à l’intention des Baby Boomer Catholiques Américains dans son Guide Jésuite sur Tout (ou Presque) et dans son autre livre « Ma Vie avec les Saints » ainsi qu’à être le visiteur occasionnel sur le Colbert Report (où il donna ignominieusement le « salut satan » avec des cornes au concert de style rock des années 1970 pour présenter les membres vieillissants de Metallica) au visage souriant et nerveux du « Mouvement des Droits des LGBT » dans l’Église Catholique en Amérique. Continuer la lecture de « La praxis du mal  »

Un sondage au Royaume-Uni révèle que les chrétiens n’adhèrent plus qu’à six commandements sur dix

sondage Royaume Uni chrétiens adhèrent six commandements dix

L’enquête réalisée par YouGov a permis de constater que les premiers commandements – les quatre premiers selon la numérotation protestante, les trois premiers selon la numérotation catholique, c’est-à-dire ceux qui se réfèrent aux devoirs envers Dieu – ne sont plus jugés importants par les chrétiens. Continuer la lecture de « Un sondage au Royaume-Uni révèle que les chrétiens n’adhèrent plus qu’à six commandements sur dix »

Le Pape inscrit le sujet des prêtres mariés à l’ordre du jour du Synode Amazonien

 

Par : Steve Skojec
Éditorialiste en chef de One Peter Five

Le 2 novembre 2017
SOURCE : One Peter Five

John Phillips, du The Telegraph (Royaume-Uni), a rapporté ce matin que le Pape François « a fait une requête afin d’insérer à l’ordre du jour du prochain Synode sur la région Amazonienne le sujet des prêtres Catholiques Romains pour qu’ils puissent se marier au Brésil ». Phillips, citant des sources vaticanes dans le journal Italien Il Messaggero, dit que la décision de mettre en place une « levée partielle du célibat sacerdotal pour discussion et pour un vote possible » vient à la demande du Cardinal Claudio Hummes, qui dirige la Commission des Évêques Amazoniens. Le Synode sur l’Amazone se réunira en 2019. Continuer la lecture de « Le Pape inscrit le sujet des prêtres mariés à l’ordre du jour du Synode Amazonien »

“Dans l’indifférence générale, voici venu le temps des humains génétiquement modifiés (HGM)”

CRISPR-Cas9 a permis, ces cinq dernières années de franchir une nouvelle étape dans l’édition de « l’ADN d’une bactérie, d’une plante, d’un insecte, d’un animal ou d’un humain ». Trois chercheurs Alexandra Henrion-Caude [1], Catherine Bourgain [2] et Alain Privat [3] le décrivent comme « une combinaison hybride entre le ciseau, le Tipp-Ex et l’encre […] facile, rapide, efficace et peu coûteuse ».

Cette technique « loin d’être arrivée à maturité » soulève cependant de nombreuses questions : « Modifier tel ou tel gène, c’est modifier le gène ciblé, mais aussi d’autres informations, mal connues ou inconnues. Les conséquences de ces changements sont imprévisibles. Nous ignorons jusqu’au moyen d’en assurer le suivi sur l’individu modifié, ainsi que sur les générations suivantes  » (cf. CRISPR : des mutations « off-targets » nombreuses et inattendues chez l’homme).

Une « inquiétude » latente au sein de la communauté scientifique puisqu’appliquer CRISPR « à des embryons humains issus de parents porteurs de mutation  » reviendrait à « éliminer leurs embryons sains et, paradoxalement, à ne conserver que ceux porteurs de la mutation sur laquelle la technique serait mise au point  ».

En outre, cette inquiétude dépasse la « simple logique des soins » car à « souhaiter des enfants parfaits », « nous jouons en fait le jeu des promoteurs de l’eugénisme  ». Ce « patrimoine le plus partagé entre tous les hommes, le plus ancien, le plus irréductible » est « l’intimité de notre humanité ». « En ce sens, ne devrait-il pas être considéré comme le plus précieux de tous nos patrimoines ? ».

Les trois chercheurs lancent un « SOS à nos consciences » en rappelant que « le désir de connaître la nature du vivant et d’en dévoiler ses secrets  » ne doit pas nous mener à « créer des variétés d’humains sélectionnés  ».

« Certains voient dans ces hommes génétiquement modifiés une évolution vers l’homme du futur. Nous y voyons la mise en place d’un programme d’anéantissement de l’homme dans son altérité, notamment par déni de notre complexité et de notre histoire génétique ».

[1] Généticienne, directrice de recherche à l’Inserm.

[2] Généticienne, chargée de recherche à l’Inserm.

[3] Neurologiste et membre correspondant de l’Académie de médecine.

infocatho.fr