Les Croisades furent une action de défense de l’Europe contre l’invasion musulmane

TerrasseDans La Mémoire assiégée, Robin Terrasse, rappelle aux Européens qu’ils sont des survivants, en racontant leur Histoire. Les générations d’après mai 68, jusqu’aux années 2010, ont vécu ce qu’on peut appeler une révolution mémorielle : c’est-à-dire un bouleversement massif des connaissances historiques transmises aux citoyens. Ces connaissances, terriblement partielles, favorisent un récit de l’Histoire axé prioritairement sur les exactions commises par les Européens à l’encontre des autres peuples. Ce choix, semi-délibéré par consensus, semi-inconscient puisqu’il prend sa source dans un contexte de fin de Seconde guerre mondiale et de décolonisations, est un rude coup donné à l’identité des jeunes Européens, sommés d’intégrer un récit qui présente leurs ancêtres, leurs peuples, leurs civilisations, comme les grands bourreaux de l’Histoire. Continuer la lecture de « Les Croisades furent une action de défense de l’Europe contre l’invasion musulmane »

Notre connaissance de la Seconde Guerre mondiale est complètement erronée…

« L’histoire de la Seconde Guerre mondiale est faussaire … elle glorifie les vainqueurs et diabolise les vaincus … L’historien Irving est bien plus précis que les historiens courtisans … (qui) ont fait équipe avec les sionistes pour salir et diaboliser les meilleurs historiens de notre temps. »

2015-12-23_11h07_45-150x150Par Paul Craig Roberts – Le 11 juin 2018 – Source paulcraigroberts

Ron Unz est l’un des meilleurs hommes de notre temps. Il cherche la vérité et il soutient ceux qui font la même chose. Dans cet article, il vient défendre David Irving, le meilleur historien du 20ème siècle.

Les sionistes détruisirent les moyens de subsistance de David Irving par la calomnie et la diffamation, parce qu’il publia une lettre de l’ancien chancelier allemand, le prédécesseur de Hitler, à Winston Churchill, lettre qu’Irving trouva dans le dossier de l’éditeur américain de l’histoire de la guerre par Winston Churchill. L’éditeur a empêché Churchill de publier cette lettre dans son livre. Continuer la lecture de « Notre connaissance de la Seconde Guerre mondiale est complètement erronée… »

Les racines du sionisme chrétien américain 2/2

Par Christopher Pisarenko – Source katehon


Au cours du dix-neuvième siècle, deux mouvements religieux typiquement américains ont vu le jour : le mormonisme et l’adventisme du septième jour (c’est-à-dire lemillénarisme). Une des choses qui ressort vraiment du mormonisme, en particulier dans le contexte de l’interprétation de la prophétie judéo-centrique, est que les premiers mormons (Joseph SmithOrson Hyde et autres) croyaient fermement qu’il y avait deux« peuples élus » : les juifs et les Américains (ou les « Seconds Israélites »). De même, selon le fondateur du jormonisme, Joseph Smith (1805-1844), il y a deux Jérusalem : la Jérusalem biblique originale située en Palestine, et une Nouvelle Jérusalem qui serait un jour établie en Amérique du Nord. Selon Smith, chaque ville abriterait l’un des deux peuples élus de Dieu ; les Juifs recevraient la vieille Jérusalem et les Américains hériteraient de la nouvelle. Les juifs recevraient le royaume terrestre de Dieu en Palestine, et les chrétiens (c’est-à-dire les protestants, et plus spécifiquement les mormons) hériteraient du royaume spirituel. C’est ainsi que les mormons et leur marque distincte de théologie protestante ont réellement commencé à développer une division théologique bien articulée entre juifs et Américains, contrairement à la division millénariste antérieure entre juifs et chrétiens. Continuer la lecture de « Les racines du sionisme chrétien américain 2/2 »

Le concile Vatican II représente pour le catholicisme français le moment du « décrochage »

102129_couverture_Hres_0« Je suis parti des données rassemblées par le chanoine Boulard qui était dans l’Église le grand spécialiste après-guerre des questions sociologiques et que les historiens connaissent bien, en raison notamment de la publication en 1947 de sa fameuse Carte religieuse de la France rurale, dite « carte Boulard », qui est un des documents les plus énigmatiques et les plus explicatifs de l’histoire de France. L’avantage de cette sociologie très modeste en apparence, qui s’est attachée à décrire la situation plus qu’à véritablement l’expliquer, est qu’elle permet de prendre le problème à la racine en commençant par compter et dater les phénomènes. Ce qui, paradoxalement, manquait le plus dans la littérature « scientifique » existante sur le sujet. Tout le monde avait des idées sur les explications, les interprétations, mais on paraissait avoir fait l’économie de la première des opérations historiographiques qui consiste à décrire précisément la situation et ses tendances. Continuer la lecture de « Le concile Vatican II représente pour le catholicisme français le moment du « décrochage » »

Sacrifice massif d’enfants dans le Pérou pré-chrétien

par le père Alexandre Lucie-Smith Catholic Herald

‘Prise du Teocalli par Cortez et ses troupes’ par Emanuel Leutze

Les archéologues ont récemment découvert des preuves du sacrifice massif d’enfants dans le Pérou pré-chrétien

L’expression « L’âge d’or de l’Espagne » en est une qui m’est profondément familière depuis mon enfance. Ma mère est née à Antofagasta, au Chili. Enfant, j’ai été élevée dans des livres qui racontaient les merveilles des explorateurs tels que Christophe Colomb et les conquistadors, hommes qui, avec quelques compagnons, ont renversé de vastes empires et réclamé pour l’Espagne, et, bien sûr, pour la foi catholique. Comme j’étais ravi que le vaisseau amiral de Colomb s’appelait Santa Maria et que son premier acte d’atterrissage dans le Nouveau Monde était de planter la Croix! Comment, en conséquence, j’ai été déçu de lire la défaite de l’Armada espagnole en 1588, un événement qui était considéré comme la fin de l’âge d’or, tout comme la reconquête de Grenade en 1492 (la même année que le premier voyage de Christophe Colomb) son ouverture. Continuer la lecture de « Sacrifice massif d’enfants dans le Pérou pré-chrétien »

George Washington, un assassin devenu président

Ce qu’en dit le droit


Par Christian Néron

1d100d780e6f45dcb7f60a60d0128057

La plupart des historiens de la Nouvelle-France tiennent George Washington pour un assassin. Ce jugement tient-il du mythe ou de la réalité ? Pour clarifier la question, nous allons analyser ci-dessous les actes reprochés à ce grand personnage à la lumière du droit applicable aux événements incriminants, soit le droit international coutumier tel qu’il existait le 28 mai 1754, date des faits en cause.

Ces événements sont survenus dans la vallée de l’Ohio, territoire sous juridiction de la France depuis l’époque de Cavelier de la Salle, mais que les coloniaux américains convoitaient depuis le début du XVIIIe siècle et que l’Angleterre revendiquait officiellement depuis janvier 1749, date de l’émission de lettres patentes royales en faveur de spéculateurs regroupés sous le nom de Ohio Company. Continuer la lecture de « George Washington, un assassin devenu président »

Histoire cachée : Les origines secrètes de la Première Guerre Mondiale

Histoire cachée : Les origines secrètes de la Première Guerre Mondiale

Parmi les nombreux mythes qui embrouillent l’esprit politique moderne, aucun ne corrompt la compréhension ou ne maquille autant les faits historiques que le mythe voulant que les riches et les puissants de ce monde ne conspirent pas. C’est totalement faux.

Ils conspirent continuellement, couramment, effectivement et diaboliquement, à une échelle qui dépasse l’entendement. Nier cette conspiration, c’est nier des preuves empiriques irréfutables et le bon sens le plus élémentaire. Continuer la lecture de « Histoire cachée : Les origines secrètes de la Première Guerre Mondiale »

De Mattei: La guerre religieuse du IVe siècle et de notre temps

L’auteur a enseigné l’ histoire de l’ église et patristique à la Pontificia Universidad Católica de Santiago du Chili et enseigne actuellement la philosophie médiévale à l’Université du Chili de Claudio Pierantoni 1. Prologue Les réflexions qui suivent proviennent d’une coïncidence assez curieuse. En fait, au début d’avril de cette année, à la Faculté de théologie de l’Université catholique de Santiago du Chili, un groupe d’étude sur la controverse arienne a commencé.
Dans la première réunion, nous avons Groupe réfléchi à la vitesse extraordinaire avec laquelle la controverse suscitée par prêtre alexandrin Arius en 318 ou 319, apparemment apaisée avec la condamnation de ceux-ci par l’évêque d’Alessandro métropole en Palestine plutôt répandu et dans quelques années enflammées tout l’Orient romain, exhortant l’empereur Constantin à convoquer même un conseil œcuménique pour le résoudre. Apparemment, il était juste quelques phrases négligents sur la relation du Fils avec le Père, mais posé des différences doctrinales profondes nues existantes dans l’Épiscopat, et a suscité une controverse évidemment latente depuis longtemps. Continuer la lecture de « De Mattei: La guerre religieuse du IVe siècle et de notre temps »

Archéologie: découverte au Pérou d’un lieu de sacrifices d’enfants

Archéologie : découverte probable des preuves «du plus grand sacrifice collectif d'enfants de l'histoire mondiale»

Des archéologues ont trouvé au Pérou les «preuves du plus grand sacrifice collectif d’enfants d’Amérique, et probablement de l’histoire mondiale», avec la découverte des restes de plus de 140 enfants, a annoncé jeudi la revue National Geographic.

La découverte a été réalisée près d’une falaise donnant sur l’océan Pacifique, dans la région de La Libertad (nord), où était présente la civilisation précolombienne des Chimu. Continuer la lecture de « Archéologie: découverte au Pérou d’un lieu de sacrifices d’enfants »

Origines surprenantes des juifs ashkénazes

© 1878 painting by Maurycy Gottlieb
Détail de’Juifs ashkénazes priant dans la synagogue de Yom Kippour.Les Juifs ashkénazes sont un groupe ethnique juif qui ont leurs premiers ancêtres issus des tribus indigènes d’Israël….au moins d’un côté de l’arbre généalogique. Une étude publiée en 2013 dans Nature Communications a montré que leur lignée maternelle provient d’une source différente et peut-être inattendue. Continuer la lecture de « Origines surprenantes des juifs ashkénazes »