François fabrique le martyre d’un évêque ultra-libéral

Le 8 juin, le pape François a déclaré feu Mgr Enrique Angelelli (+1976) de La Rioja, en Argentine, un martyr, un pas en avant vers la béatification sans qu’un miracle soit attribué à l’intercession d’Angelelli.

Même le journal pro-François La Nación soulignait le 30 juillet que ceci est “politico-idéologique” sans “rigueur sur le plan des procédures”.

Angelelli avait des contacts prouvés avec l’organisation terroriste Montoneros, la branche de gauche du mouvement révolutionnaire socialiste péroniste.

Il a apporté le marxisme à l’Église argentine et a soutenu la théologie de la libération. En Argentine, “Angel-elli” était également connu sous le nom de “Satan-elli”.

Il est mort dans un accident de voiture. Le premier rapport de police a conclu sur la base de l’autopsie, des témoins et des experts que l’incident était dû à un dysfonctionnement mécanique du véhicule.

Une théorie plus tard construite selon laquelle il s’agissait d’un meurtre n’a jamais pu être prouvée. Selon cette théorie, le gouvernement a ordonné une manœuvre intentionnelle de la part d’un véhicule qui suivait Angelelli afin de renversa sa voiture.

Même si cette théorie était vraie, alors Angelelli aurait été assassiné pour le “bien” du marxisme et non pour la foi.

fr.news

Cardinal Burke – Il y a un problème d’homosexualité chez les évêque

Suite à la crise des abus sexuels de 2002 aux Etats-Unis, il est apparu que la grande majorité des abus religieux commis dans le pays étaient des actes homosexuels commis contre des adolescents, a déclaré le cardinal Raymond Burke à CatholicAction.org le 16 août.

Burke révèle qu’il existe une culture homosexuelle, “non seulement parmi le clergé mais même au sein de la hiérarchie”. Il insiste sur le fait que cette situation déplorable “doit être purifiée à la base”.

Cette question doit être abordée avec honnêteté et efficacité, a-t-il ajouté.

Il souligne que séparer l’acte sexuel de l’union conjugale, tel que le suggère la culture de la contraception, a considérablement aggravé le problème homosexuel.

fr.news

Un prélat a écrit le document du Vatican contre les séminaristes gay

Le jésuite et psychologue français Tony Anatrella, 77 ans, a été suspendu du ministère public après avoir été accusé d’agression homosexuelle, a annoncé en juillet l’archevêque de Paris, Michel Aupetit, à l’AFP.

Pendant des années, des rumeurs ont circulé selon lesquelles Anatrella aurait touché de manière inappropriée les séminaristes et d’autres. En 2006, trois patients l’ont accusé d’abus homosexuel. Les accusations ont été renouvelées en 2016 et les autorités de l’Église ont commencé à enquêter.

Anatrella était conseiller des départements de la Curie romaine et est considérée comme l’un des rares auteurs de l’Instruction du Vatican sur les critères de discernement des vocations (2005). L’instruction signée par le cardinal Zenon Grocholewski de la Congrégation pour l’éducation catholique a été publiée dans le’Osservatore Romano à côté du commentaire d’accompagnement écrit par Anatrella.

Sidenote, Anatrella a été nommée en 2010 membre de la commission d’enquête chargée d’examiner les prétendues apparitions de
Medjugorje.

fr.news

L’Irish Times demande le renvoi de trois cardinaux de la Rencontre mondiale des familles

The Irish Times souhaite que les trois cardinaux pro-gays Kevin Farrell, Donald Wuerl et Oscar Rodriguez Maradiaga ne participent pas à la réunion mondiale des familles à Dublin (22-26 août).

Le journal fait référence à un groupe appelé “Ending Clergy Abuse” qui a déclaré dans un communiqué que ces cardinaux devaient être “interrogés, pas honorés” et affirme avoir couvert le clergé qui a commis des abus homosexuels.

Le cardinal Farrell doit sa carrière cléricale au cardinal Théodore McCarrick, aujourd’hui déshonoré, et a fait carrière dans la Légion du Christ, fondée par l’agresseur homosexuel Marcial Maciel. Dans les deux cas, Farrell a déclaré aux médias qu’il “n’en savait rien”..

Le cardinal Wuerl succéda au cardinal de Washington McCarrick à l’époque où victimes du cardinal s’installaient dans les diocèses du New Jersey.

Le cardinal Rodriguez a protégé pendant des années son évêque auxiliaire Juan Jose Pineda impliqué dans des scandales homosexuels.

Les trois cardinaux pro-gays ne souffriront probablement pas du tout parce qu’ils sont libéraux et bénéficient de la protection du pape François.

En outre, la réunion mondiale des familles fera officiellement la promotion l’idéologie gay.

fr.news

Un partisan de François suggère que l’Église est devenue une secte

“Le pape François rompt avec les traditions catholiques quand il le veut parce qu’il est exempt d’attachements désordonnés”, a affirmé le père Thomas Rosica, conseiller et porte-parole anglophone du Vatican dans un commentaire sur SaltAndLightTV.org le 31 juillet.

Rosica déclare que “l’Église” est entrée “dans une nouvelle phase” avec François.

Selon lui, l’Église [ de François] est maintenant “ouvertement gouvernée par un individu plutôt que par l’autorité de l’Écriture seule ou même par ses propres préceptes de tradition plus l’Écriture”.

On pourrait en dire autant des sectes qui dépendent des caprices et des caprices de leur fondateur, tandis que l’Église catholique repose sur l’enseignement du Christ transmis par les apôtres et la tradition de l’Église.

fr.news

Le cardinal Farrell suggège que Vatican II fut un désastre

Le cardinal Farrell suggère que le concile Vatican II fut une catastrophe :

“Les schémas et les méthodes pastorales du passé ne semblent plus fonctionner face à de profonds changements sociaux”, a-t-il déclaré à AgenSir.it le 13 août en amont de la Rencontre mondiale des familles.

Farrell est profondément impliqué dans le scandale homosexuel autour de Cardinal Theodor McCarrick.

Les méthodes pastorales auxquelles il se réfère sont celles du Concile Vatican II qui, dans de nombreux pays, ont conduit l’Eglise dans une profonde crise pastorale et spirituelle qui n’a pas touché les communautés catholiques qui ont répudié ces méthodes.

Farrell estime que le texte Amoris Laetitia, qui sanctionne le divorce, est la solution des problèmes, bien que des propositions similaires parmi les protestants ou les catholiques allemands aient encore encouragé la destruction.

Au cours de la réunion de Dublin, le propagandiste gay, le père James Martin diffuserases vues immorales.

L’archevêque d’Armagh, Eamon Martin, a en outre déclaré au public que les “couples homosexuels” sont les bienvenus à la Rencontre de Dublin.

fr.news

“Il faut d’abord éradiquer les réseaux homosexuels

Le scandale dans l’Église ne consiste pas dans le fait que les évêques connaissaient le comportement homosexuel prédateur de McCarrick et n’ont rien fait, selon Janet Smith, 67 ans, théologienne morale au grand séminaire Sacred Heart de Detroit, sur Facebook (6 août).

“Le problème le plus profond est la présence de réseaux homosexuels dans l’Eglise”, explique Smith. Elle situe ces réseaux dans les diocèses du monde entier “et certainement dans la Curie [romaine]”.

Selon Smith, de tous les problèmes de l’Église actuelle, les réseaux homosexuels doivent d’abord être éradiqués.

fr.newss

François avait annoncé un changement du catéchisme sur la peine de mort en privé en 2015

Le 27 mars 2015 déjà, le pape François a écrit à une certaine Maria Asuncion Milá de Séville, en Espagne, une lettre manuscrite annonçant qu’il changerait le Catéchisme sur la la peine de mort.

Selon ElMundo.es (8 août), Milá, mère de 12 enfants, est issue d’une famille noble et riche.

Elle se bat depuis des décennies contre la peine de mort et a écrit à trois papes pour leur demander de changer le catéchisme. François était le seul pape à lui répondre.

Milá était la vice-président d’Amnesty International en Espagne, une organisation qui promeut activement l’avortement et a reçu de l’argent des régimes occidentaux.

fr.news

Renvoi des séminaristes homosexuels, à l’exception de ceux de Tegucigalpa

Tous les homosexuels de Seminario Mayor Nuestra Señora de Suyapa à Tegucigalpa, Honduras, n’appartenant pas à l’archidiocèse de Tegucigalpa, ont été licenciés par leurs évêques respectifs.

Ce n’était cependant pas le cas pour les homosexuels de l’archidiocèse de Tegucigalpa, qui est dirigé par le cardinal Rodriguez Maradiaga, un partisan radical libéral du pape François.

Selon Edward Pentin (Twitter, 4 août), les séminaristes de Tegucigalpa plaisantent en disant qu’ils ont “un saint patron très fort et puissant”, c’est à dire le cardinal Rodríguez “qui a de nouveau utilisé son poids pour briser les règles et les accords avec d’autres évêques”.

Rodríguez lui-même a aussi un “saint patron” très puissant – le pape François.

Mgr Juan Pineda, évêque auxiliaire de Rodríguez, a démissionné le 20 juillet suite à des allégations de comportement homosexuel.

fr.news

Cardinal Sarah : “De tels mots sont des mensonges”

La contraception doit être refusée non seulement parce que l’Eglise l’interdit mais parce qu’elle est intrinsèquement mauvaise, a déclaré le cardinal Robert Sarah lors d’une conférence le 4 août à l’abbaye bénédictine Anne de Kergonan à Plouharnel, en France.

Selon FamilleChretienne.fr, Sarah a déclaré que la contraception réduit la femme à un “objet de plaisir”.

Sarah met en garde contre ceux [comme le pape François avec Amoris Laetitia] qui affirment que des circonstances ou des situations concrètes peuvent justifier l’utilisation de contraceptifs,

“De tels mots sont des mensonges”, a ajouté Sarah, appelant de telles théories “des aberrations”.

fr.news