“La doctrine catholique n’est pas soumise à des changements de paradigme”

L’affirmation du cardinal Piero Parolin selon laquelle Amoris Laetitia est le produit d’un “nouveau paradigme” a été vivement critiquée par le père Gerald Murray, avocat canon et prêtre à York.

Murray a expliqué le 11 janvier à EWTN que le “paradigme” est une catégorie politique et que “la doctrine catholique n’est pas soumise à des changements de paradigme” mais qu’il s’agit d’un “trésor donné par le Christ à l’Église pour être promu, défendu et expliqué par elle.”

Murray soupçonne que Parolin signifie que nous devrions oublier une partie de l’enseignement de Jean-Paul II.

fr.news

François n’attire que peu de monde lors d’une rencontre avec la jeunesse

Le 17 janvier, lors de son voyage au Chili, le pape François a rencontré des jeunes au sanctuaire national de Maipu.

Il leur a demandé d’aider l’Eglise “à être plus fidèle à l’Evangile” bien que François lui-même contredise l’Évangile en permettant aux époux de vivre dans une deuxième liaison.

Les vues aériennes de l’événement montrent que seule un petit nombre de jeunes était venu rencontrer François.

fr.news

Un évêque vindicatif évince des nonnes contemplatives

L’archevêque de San Antonio, Gustavo García-Siller, nommé par Benoît XVI, a évincé trois clarisses de son diocèse, écrit Mary Ann Mueller sur virtueonline.org le 11 janvier. Les sœurs vivaient dans une maison de Notre-Dame de l’Expiation. Elle sont retournées en Alabama.

Notre Dame de l’Expiation a été fondée par le père Christopher Phillips, un ancien prêtre épiscopal devenu catholique, au début des années 1980. Phillips voulait des sœurs contemplatives dans sa paroisse et a demandé à Mère Angelica, la fondatrice de Eternal Word Television Network (EWTN) de lui fournir des religieuses. Elles sont arrivées en 2008 après avoir été approuvées par l’archidiocèse.

Lorsque García-Siller est devenu archevêque, les choses se sont rapidement détériorées. En janvier 2017, il a forcé le père Phillips à partir. En conséquence, la paroisse a quitté l’archidiocèse de San Antonio et s’est jointe à l’ordinariat anglican, ce qui a entraîné une baisse notable du revenu de l’archidiocèse.

Les paroissiens croient que les sœurs ont été évincées en représaille. Selon Church Militant ils ont qualifié cette expulsion de “punitive, vindicative et impie”.

fr.news

Le cardinal Parolin est “le seul candidat” [des libéraux] pour succéder à François

Le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État du Vatican, est “plus puissant que jamais”, écrit Sandro Magister sur son blog le 14 janvier.

Il rapporte que Parolin a été personnellement impliqué dans la suppression controversée de Matthew Festing au poste de Grand Maître des Chevaliers de Malte. Mais Parolin évite d’être sous le feu des projecteurs et laisse le “sale boulot” à d’autres comme son adjoint, l’archevêque Angelo Giovanni Becciu. Parolin est “si élevé qu’il est maintenant le seul candidat à la succession de François avec une sérieuse chance d’être élu pape” , écrit Magister.

Il mentionne deux autres cardinaux clés de ce pontificat, tous deux anciens diplomates, Lorenzo Baldisseri, secrétaire général du Synode des Évêques, et Beniamino Stella, préfet de la Congrégation pour le Clergé.

Magister les considère comme des thuriféraires sans “expertise spécifique” et “des exécuteurs parfaitement obéissants de la volonté de François”. Selon lui, ils vont orienter les choses dans les directions prédéterminées par François, “de la communion pour les divorcés et remariés à l’ordination des prêtres mariés”.

fr.news

On demande à François de retirer la récompense donnée à une activiste pro-mort

Le père Peter West demande au pape François de retirer l’Ordre de Saint Grégoire le Grand donné à Lilianna Ploumen en raison de son activisme pro-avortement.

West, pasteur associé à l’église St John dans le New Jersey, aux États-Unis, a déclaré sur les réseaux sociaux le 14 janvier que l’Église ne doit pas honorer ceux qui croient avoir le droit de tuer les enfants à naître,

“Que le pape François décerne un prix à un activiste pro-avortement serait l’équivalent de Jésus décernant un prix à Hérode.” West rappelle que Jésus n’a pas accordé des honneurs aux pécheurs publics ni soutenu leurs péchés.

fr.news

Une “cour de flatteurs” tente de plaire au pape François

Une cour de journalistes de propagande “a choisi a priori de plaire le pape François, même quand il change la forme ou la substance de la doctrine catholique, ou dit ou fait des choses inacceptables pour ceux qui se soucient de la Parole de Dieu dans sa vérité immuable”, selon Monseigneur Antonio Livi.

Livi, théologien de renom, disait le 9 janvier à La Fede Quotidiana que “cette cour de flatteurs n’admet aucune critique de la part des catholiques”.

“Nous oublions qu’il y a un devoir de correction filiale pour que l’opinion publique catholique n’égare pas”, ajoute Livi, “Ces corrections filiales ne représentent pas un acte d’hostilité contre le pape, comme le disent les courtisans, mais un acte de charité envers tous les fidèles, à commencer par le pape lui-même.”

fr.news

Un évêque allemand demande à ce qu’on bénisse un péché mortel

Monseigneur Franz-Josef Bode, évêque d’Osnabrück, en Allemagne, et vice-président de la Conférence épiscopale allemande, veut introduire une “bénédiction” pour les couples de même sexe qui se livrent à des actes homosexuels, vivent dans le péché mortel et encourent la condamnation éternelle de Dieu.

Il a déclaré le 10 janvier dans le Osnabrücker Zeitung qu’il voulait répondre aux besoins des homosexuels pratiquants et non repentants et les “accompagner pastoralement et liturgiquement.” Il a justifié cela en qualifiant les pseudo-mariages homosexuels de “réalité politique”. Le national-socialisme aussi était une “réalité politique”.

Bode a demandé une évaluation “différenciée” des liaisons homosexuelles gravement pécheresses, insinuant qu’avant qu’il ne vinsse l’Église et l’Écriture sainte étaient “indifférenciées” à cet égard. Ses propositions pro-gay finiront par être acceptées par les évêques allemands, érodant davantage l’Église et la rendant hors de propos pour le monde.

fr.news

Le cardinal Burke estime que des “expérimentations nuisibles” ont endommagé la liturgie

L’aspect de la liturgie le plus en crise est la sacralité elle-même, selon le cardinal Raymond Burke.

Dans les pages de O Clarim, un journal appartenant au diocèse de Macao, Burke remarquait le 15 décembre que la liturgie avait été endommagée par l’anthropocentrisme suite au Concile Vatican II, un conception de la liturgie non pas un don de Dieu mais une création ou invention de l’homme.

Ces “expérimentations nuisibles” sont entrées dans la liturgie, avec une vision très mondaine de l’action liturgique “qui est antithétique à la liturgie et extrêmement nocive”.

fr.news

Un cardinal conservateur demande une “solution sur le forum interne”

Le cardinal conservateur de Durban, Wilfrid Napier, a attaqué les journalistes catholiques Raymond Arroyo et Edward Pentin pour avoir leur travail “incroyablement unilatéral” sur Amoris Laetitia.

Napier défend le document controversé sur Twitter : “Les circonstances particulières peuvent renvoyer au forum interne, où le droit canonique peut ne pas s’appliquer, car ce qui est en jeu, c’est la conscience d’une personne”.

Le père Pie Petrzyk explique sur Twitter à Napier qu’un mariage ne peut être déclaré invalide via le “forum interne”, puisque le mariage “est un bien public, pas seulement privé”. Il ajoute “Un mariage ne peut pas être déclaré nul pour une seule des parties.”

La théorie du “forum interne” de Napier a été condamnée. Jean Paul II avait déclaré en février 1995 qu’un mariage ne peut être déclaré invalide que par l’autorité légitime et jamais par un jugement privé. Le cardinal James Stafford écrivait en 2005 que “le recours à une soi-disant ‘solution sur le forum interne’ pour résoudre les conflits issus de mariages irréguliers est une duplicité”.

fr.news

Le cardinal Caffarra a “souffert terriblement” à cause du pape François

Un ex-journaliste anonyme et catholique écrit sur le blog de Marco Tosatti que feu le cardinal Carlo Caffarra, l’un des quatre cardinaux du Dubia “a souffert terriblement” parce que le pape François ne l’avait pas jugé digne d’une réponse.

L’ex-journaliste ajoute : “Bergoglio l’étourdi, qui fait des appels téléphoniques à droite et à gauche, qui donne des interviews comme un acteur, qui apparaît aux anniversaires des prélats proches de lui, qui n’hésite pas à prendre plume et papier pour punir le cardinal Robert Sarah, n’a pas pu trouver une demi-heure pour parler à un homme qui était tenu en haute estime par Jean-Paul II et Benoît XVI.”

Lorsque François a rendu visite à Carpi en avril 2017, il a pris Caffarra entre ses bras devant les photographes. L’ex-journaliste écrit : “Caffarra m’a dit avec douleur que le pape lui avait échappé toute la journée ; il s’était adroitement limité à cette photo. (…) Comme c’est difficile d’aimer son prochain quand il est proche, et comme il est facile d’aimer les migrants et les étrangers de loin, en bavardant depuis un balcon ou en pontifiant dans un avion !”

fr.news