Les franc-maçons honorent les Femen

SHEVCHENKO-CLR-20171-1024x563Anna Shevchenko, Ukrainienne de 27 ans et figure majeure du groupe Femen, a obtenu le «Grand Prix International» du maçonnique Comité Laïcité République, présidé par l’ancien Grand Maître du GODF Patrick Kessel, le 14 novembre dans le Grand Salon de l’Hôtel de Ville de Paris en présence du maire PS Anne Hidalgo et de deux anciens ministres de l’Intérieur socialistes Manuel Valls et Jean-Pierre Chevènement.

Anne Hidalgo, dans son discours d’accueil, n’a pu s’empêcher de saluer en Shevchenko «une belle personnalité laïque qui défend les droits et l’émancipation des femmes». Et, dans son allocution, la militante féministe de s’élever «contre les extrémismes religieux, la domination patriarcale et cléricale, l’autorité masculine liberticide… qui veulent les femmes discrètes».

Cette militante, réfugiée en France depuis 2012, avait notamment investi la cathédrale de Paris, seins nus et couverte de slogans hostiles au Pape.

C’est l’alliance logique des anti-cléricaux.

lesalonbeige.fr

Les 500 ans de la réforme – La franc maçonnerie

Le 12 novembre, Terre de missions reçoit le RP Jean-François Thomas, jésuite, pour évoquer la commémoration du cinquième centaine de la Réforme et les dangers d'un faux oecuménisme qui gommerait les erreurs de Luther. Puis l'abbé Hervé Benoît présente sa brochure sur la Franc-maçonnerie, brochure originale, en ce qu'elle se tient à égale distance d'une volonté obsessionnelle d'expliquer l'ensemble des événements du monde moderne par l'action de la franc-maçonnerie et d'un relativisme indifférent, voire complaisant. Enfin, Guy Barrey parle des nombreux pèlerinages de France, dont il a entamé une impressionnante recension dans son dernier livre - qui montre à quel point la France est bel et bien le "royaume de Marie", selon l'expression consacrée, et le royaume de nombreux autres saints!

Sectes, franc-maçonnerie : la mise en garde très claire des évêques congolais

L’influence de sectes se livrant à des pratiques occultes préoccupe la Conférences épiscopales du Congo.

L’agence Fides rapporte que dans un message publié au terme de l’Assemblée plénière de la Conférence épiscopale du Congo (CEC) qui s’est tenu en octobre, les évêques du Congo-Brazaville ont dénoncé l’emprise de groupes ésotériques sur la vie politique du pays. Dans le document que s’est procuré l’organe d’information des Œuvres pontificales missionnaires du Vatican (OPM), ils soulignent: « Après plusieurs enquêtes dans le milieu des acteurs politiques de notre pays, il apparaît que la gouvernance politique est renvoyée au second plan, au profit de l’occultisme. » Et de développer : « Voilà plusieurs années, des groupes ésotériques et autres fraternités ont comme envahi le monde politique, distillant des doctrines pour le moins pernicieuses, face auxquelles le chrétien doit s’interroger et se situer, en cohérence avec sa foi. » Continuer la lecture de « Sectes, franc-maçonnerie : la mise en garde très claire des évêques congolais »

“Motus in fine velocior”

Le 12 novembre à Syracuse, une conférence est annoncée sur le rapprochement entre catholicisme et maçonnerie, en présence de plusieurs prélats (30/10/2017)

L’affiche (malheureusement rognée) de l’évènement

Marco Tosatti – décidément très actif en ce moment (mais ce n’est qu’une confirmation de plus du titre qu’il a choisi), a reçu une lettre très alarmiste de son invité récurrent “Pezzo Grosso”. On se croirait dans le roman (de plus en plus prophétique) de Malachi Martin “Windswept House”! Sauf que cela se passe ici et maintenant…

* * *

Mon cher Tosatti, ce que je vais vous écrire cette fois-ci n’est pas destiné à vous faire rire. Je ne suis pas seulement bouche bée, désormais je ne m’étonne plus de rien dans ce pontificat; cette fois-ci, je suis terrifié. L’accélération de ces derniers jours est surprenante, comme si nous étions face à un délai urgent et ne voulions pas perdre de temps avec des “suppositoires” à la glycérine diplomatique. Après les préliminaires à l’interprétation ambiguë, nous sommes passés à quelque chose qui n’a plus besoin d’interprétation, ce sont des déclarations de guerre contre la foi catholique, contre Jésus-Christ, contre l’Immaculée Conception. D’abord les déclarations d’estime à Luther, (la dernière est la conférence de Mgr Bruno Forte le 30 octobre), puis les déclarations d’un théologien préféré du Pape (Andrea Grillo) qui explique (sans être démenti par le Saint-Siège) que la “transsubstantiation n’est pas un dogme” [cf. “Ennemis” du pape contre gardiens du pouvoir], et encore la surprenante et inquiétante correction publique du Pape au Cardinal Sarah[cf. Le Pape “corrige” le cardinal Sarah], et enfin la conférence sur le rapprochement entre Eglise et franc-maçonnerie (12 novembre à Syracuse, avec grands maître, un prélat et l’évêque de Noto), dont l’affiche représente un Christ inquiétant avec le compas en main. Certes, après les déclarations sur le rapprochement avec les frères maçons du Cardinal Ravasi [cf. benoit-et-moi.fr/2016/actualite/leglise-et-la-loge], on ne devrait pas être surpris, mais Ravasi est Ravasi, quand il ne parle pas araméen et grec ancien, il est même possible de l’entendre sans le comprendre….. Continuer la lecture de « “Motus in fine velocior” »

Ne dites plus « avant Jésus-Christ », mais « avant l’ère commune »

Un article du Dailymail paru le 1er octobre rapporte que les jeunes Anglais pourraient bientôt ne plus apprendre les faits religieux avec une référence à l’ère chrétienne (av. J.-C. et ap. J.-C.) mais avec des dates fixées par une ère commune.

Les élèves britanniques vont devoir s’y faire.  Ce changementintervient suite aux recommandations émises par les SACREs, sorte de commissions locales consultatives dédiées à la politique éducative mises en place Outre-Manche. Leur objectif avec cette recommandation ? Ne pas « offenser les élèves non chrétiens », explique-t-on.

Concrètement, les termes « avant Jésus-Christ » (av. J.-C.) et « après Jésus Christ » (ap. J.-C.) seraient désormais proscrits des cours de culture religieuse. Ils seront respectivement remplacés par « avant l’ère commune » (AEC) et « après l’ère commune » (EC), jugés plus neutres et dépourvus de toute référence religieuse. Avec ces nouvelles dispositions, l’élection de François au Saint-Siège est donc survenue un 13 mars 2013 EC au Vatican… Continuer la lecture de « Ne dites plus « avant Jésus-Christ », mais « avant l’ère commune » »