Le cardinal Pell comparaîtra demain – Quelques points de repères


Le cardinal George Pell, préfet du Secrétariat pour l’Économie, doit comparaître ce mercredi 26 juillet devant un tribunal de Melbourne, dans une affaire d’abus sexuels. Voici quelques points de repère sur ce dossier qui a poussé le cardinal australien à se mettre en congé de ses fonctions depuis le 29 juin dernier, sans pour autant démissionner, pour le moment.

De quoi le cardinal Pell est-il accusé ?

La police de Melbourne n’a pas communiqué sur les accusations spécifiques adressées au préfet du Secrétariat pour l’Economie, mais selon divers articles journalistiques, il s’agirait de faits remontant aux années 1970, quand George Pell était prêtre du diocèse de Ballarat, sa ville natale, dans l’État australien de Victoria, à 100 km de Melbourne. Ils se réfèrent notamment, entre autre, au cas de trois hommes, enfants à l’époque (Lyndon Monument, Damian Dignon et Darren Mooney), qui ont parlé de ses comportements inappropriés présumés dans une piscine de la ville. Continuer la lecture de « Le cardinal Pell comparaîtra demain – Quelques points de repères »

Des sites catholiques disparaissent de Facebook : volonté délibérée ou bug ?


En moins de 24 heures, une vingtaine de sites catholiques au Brésil, aux États-Unis et en Afrique ont eu la mauvaise surprise d’être bloqués par le réseau social de Mark Zuckerberg. Le spectre de la censure. a été évoqué, mais il s’agit plus probablement d’une anomalie technique.

Un peu plus de deux douzaines de pages catholiques ont été bloquées en moins de 24 heures sur Facebook, rapporte Catholic news agency (CNA), sans que le réseau social ne donne de motif. Le média recense plus exactement 25 sites : 21 brésiliens et 4 pages de langue anglaise administrées aux États-Unis ou en Afrique. Elles avaient toutes une audience relativement importante, allant de quelques centaines de milliers à six millions de fans. Continuer la lecture de « Des sites catholiques disparaissent de Facebook : volonté délibérée ou bug ? »

LES ANGLICANS VONT-ILS FÊTER LE CHANGEMENT DE SEXE?


Le Synode anglican a invité les évêques à « examiner si des liturgies nationales recommandées peuvent être préparées pour marquer la transition de genre d’une personne ».

« Nous devons être en phase avec l’évolution de la psychiatrie et de la médecine. De plus, la loi reconnaît le changement de sexe. C’est une réalité sociale que nous devons accepter », a indiqué le P. Newlands qui porte cette mesure.

Le Dr John Inge, évêque de Worcester, est allé dans le même sens en déclarant ensuite que « notre réponse doit être l’amour, l’ouverture et l’accueil. L’adoption de cette motion en serait un très important facteur ».

Diakonos

Islam, islamisme, université islamiste al-Azhar : le « j’accuse » du père égyptien Henri Boulad


 

A la suite des attentats sanglants qui ont touché Le Caire ces derniers mois, le père égyptien Henri Boulad a prononcé un vibrant sermon intitulé, « J’accuse »contre l’islam qui met à mal la pensée unique qui prévaut en Occident par rapport à la religion mahométane.

De passage en France, il a été l’invité, jeudi dernier 20 juillet, de l’émission Zoom de TV Libertés.

L’intérêt de l’entretien réside non seulement dans les explications que fournit le pèresur la situation multi-religieuse en Égypte et dans ses justes accusations vis-à-vis de ladoctrine violente contenue dans la croyance musulmane mais également dans sa condamnation de la fameuse université sunnite al Azhar, qui « se prétend modérée mais ne l’est pas» et est, selon le prêtre égyptien, « une source principale du radicalisme musulman et du djihadisme qui s’en suit », dispensatrice «d’une idéologie mortifère ». C’est pourtant avec cette célèbre institution académique islamiste que leVatican bergoglien a renoué des rapports complaisants et conciliants dans l’espoir, illusoire, de construire une paix mondiale, bâtie selon les préceptes humanistes promus par le monde athée et maçonnique, qui s’opposent frontalement à la paix du Christ, conversion des peuples et des nations à son Saint Nom.

Le message du père Boulad est à écouter, et à méditer. Il est ancré dans une étude objective de l’islam, du Coran et de l’enseignement dispensé à al Azhar,« l’enseignement officiel de l’islam »C’est un « j’accuse » sévère de « l’idéologie, le système de pensée qui est derrière le terrorisme » « l’islam qui est à la source des actes terribles qui ont été commis ». C’est aussi est un réquisitoire redoutable enversl’idéologie bien-pensante de la tolérance envers et avec tous qui prédomine dans les rapports entre l’Église conciliaire et le monde islamique dont le dialogue avec al Azhar en est l’expression la plus perverseet une sage mise en garde pour le monde béni-oui-oui occidental qui voit en l’islam une religion d’amour et de paix que certains mal-pensants musulmans détourneraient de sa trajectoire aimable.

Francesca de Villasmundo – medias-presse.info

Martin Luther n’a aucun rapport avec l’œcuménisme, selon le card. Kasper


Alors que les protestants s’apprêtent à fêter le 500 ème anniversaire de la publication des thèses de Luther et que le pape François se rendra à cette occasion en Suède, le cardinal Kasper revient sur une des grandes questions du moment : l’oecuménisme.

Dans son livre “Martin Luther. Une perspective œcuménique”, le prélat en vient à conclure que nous pouvons romancer ou modifier l’histoire, mais Martin Luther, le vrai, le personnage historique et le réformateur religieux, n’a aucun rapport avec l’oecuménisme. Continuer la lecture de « Martin Luther n’a aucun rapport avec l’œcuménisme, selon le card. Kasper »

Le Brésil émet un timbre à la gloire de la franc-maçonnerie universelle


La poste brésilienne vient de mettre en vente un timbre qui fait l’éloge franc-maçonnerie ! Dans le bas du timbre figure une mention de rend hommage à la maçonnerie universelle et à Thomas W. Jackson, un haut gradé franc-maçon de Pennsylvanie.

Thomas W. Jackson a été pendant ses 16 ans le secrétaire exécutif de la Conférence mondiale des grandes loges maçonniques. Une fonction qui l’a amené à se rendre à plusieurs reprises au Brésil. Il y était encore au cours du mois de juin 2017 pour une rencontre maçonnique qui s’est terminée le 24 juin, jour au cours duquel lui fut présenté ce projet philatélique qui démontre l’influence maçonnique sur le service postal du Brésil.

Ses fonctions à la tête de la Conférence mondiale des grandes loges maçonniques l’ont conduit à voyagé dans une cinquantaine de pays et a rencontré les présidents du Portugal, du Chili, de la Roumanie, du Mozambique, du Mali, du Gabon, du Tchad et du Congo. Il a également rencontré l’ancien président américain George HW Bush, raconte-t-il volontiers à la presse.

Il est intéressant d’observer quels seront les pays qui sortiront un timbre maçonnique en cette année du tricentenaire de la création officielle de cette organisation secrète. C’est un petit indice révélateur de l’influence des forces occultes au sein des services publics d’un pays.

Cardinal Joseph Zen Le Vatican soutient une « fausse » Église en Chine


Par John-Henry Westen

SOURCE : Life Site News
Vendredi 14 juillet 2017 – 2:16 pm EST

Le 14 juillet 2017 (LifeSiteNews) — Le Cardinal Joseph Zen, le premier Cardinal de Chine et un conseiller clé du Pape Benoît XVI en ce qui concerne les relations Sino-Vaticanaises, a dénoncé un nouvel accord du Vatican avec le gouvernement Communiste Chinois athée dans une interview avec le media Polonais Polonia Christiana. L’ancien Archevêque de Hong Kong a comparé la situation actuelle de l’Église en Chine avec les périodes de répression physique brutale au cours des années 1950 et 1960, affirmant que la situation est « pire » aujourd’hui.

« Pourquoi ? Parce que l’Église a été affaiblie » a-t-il déclaré. « Je suis désolé de dire que le gouvernement n’a pas changé, mais le Saint-Siège adopte une mauvaise stratégie. Ils sont trop impatients de dialoguer, au point de vouloir dialoguer pour dire à tous de ne pas faire de bruit, d’accommoder, de faire des compromis, d’obéir au gouvernement. Maintenant, les choses périclitent bien bas ». Continuer la lecture de « Cardinal Joseph Zen Le Vatican soutient une « fausse » Église en Chine »

Selon le cardinal Marx, les homosexuels méritent des excuses de la part de l’Église


Si le 29 juin dernier, à la veille de la légalisation du mariage gay en Allemagne, le cardinal Reinhard Marx s’est empressé de rappeler la vision chrétienne du mariage, « une communion de vie et d’amour entre un homme et une femme », il a parlé « autrement » deux semaines plus tard, au quotidien Augsburger Allgemeine. Le très proche conseiller du Pape, un des membres du G9, le cercle restreint de François nommé pour la réforme de la curie et du gouvernement, ne s’est plus dressé contre la nouvelle loi, mais a remis en question l’Église par rapport à l’ancienne loi aujourd’hui abrogée qui… interdisait les rapports homosexuels.

Elle devrait s’excuser pour n’avoir, à ce moment, rien dit pour leur défense.  Continuer la lecture de « Selon le cardinal Marx, les homosexuels méritent des excuses de la part de l’Église »

QUAND LE VATICAN DIVISE LES CHRÉTIENS D’AMÉRIQUE


THE ECONOMIST – Un confident du pape déclenche la fureur des catholiques américains

Au cours des dernières décennies, le paysage idéologique américain est caractérisé par une solide alliance tactique entre protestants conservateurs et catholiques conservateurs. Une étape importante de ce partenariat surnommé « théocon » a été franchie quand les deux camps ont signé en 1994 une déclaration conjointe et se sont engagés à travailler ensemble sur les politiques traditionnalistes, surtout en ce qui concerne la famille et la reproduction .

L’avènement de Donald Trump (soutenu par une écrasante majorité d’évangélistes blancs mais seulement par une minorité marginale, au mieux, de catholiques blancs) a mis cette alliance en difficulté sans pour autant la briser. Elle constitue toujours un lien suffisamment robuste que pour provoquer des débats enflammés entre catholiques. Ce mois-ci, l’éditeur d’un journal jésuite célèbre qui est proche du pape François s’est lancé dans une violente dénonciation de ce qu’il appelle « l’œcuménisme de la haine » qui relierait entre eux les conservateurs religieux par-delà des lignes confessionnelles. Les catholiques conservateurs se sont défendus contre cette polémique. Continuer la lecture de « QUAND LE VATICAN DIVISE LES CHRÉTIENS D’AMÉRIQUE »

Il y a 140 ans, le massacre de Stara Zagora


Ces massacres se place dans le contexte de la rébellion bulgare contre l’oppresseur turc  en mai 1876, suite à la levée d’un impôt discriminatoire contre les chrétiens et à la révolte de l’Herzégovine. Alors que les chrétiens laissèrent en paix les musulmans, l’Empire Ottoman se livra par contre à ses génocides antichrétiens coutumiers, commis par les sinistres bachi-bouzouks. Ce fut le théâtre du massacre de Batak, qui souleva d’indignation l’Europe, faisant perdre à la Turquie l’alliance britannique. En voici le récit du journaliste américain McGahan :

«  Un morceau de plafond, un mur incomplet s’élevant, tout le reste en ruines… Nous avons encore regardé le tas de crânes et de squelettes face à nous pour nous apercevoir qu’ils étaient tous petits et que la facture des vêtements embarrassés dans ces os gisant là était faite pour les femmes. Ce n’était, par conséquent, que des femmes et des fillettes. De ma selle, je distinguais environ cent squelettes, sans compter ceux cachés sous les premiers dans un horrible tas. D’autres squelettes étaient dispersés un peu partout à travers les champs. La plupart des crânes étaient séparés du reste des os, les squelettes étaient presque tous sans tête. Ces femmes avaient toutes été décapitées… et la procédure avait été, semble-t-il, la suivante : ils auraient saisi une femme, l’auraient soigneusement dépouillée de sa chemise, auraient déposé au sol les vêtements les plus onéreux, ainsi que les bijoux qu’elle aurait pu porter. Puis tous ceux qui en avaient envie les avaient violées, et le dernier passé la tuait ou pas, selon son humeur… Nous avons jeté un œil dans l’église incendiée mais non détruite, à la charpente noircie. C’était un bâtiments peu élevé au toit bas, que supportaient de lourdes arches irrégulières. Il était à peine possible pour un homme de haute taille de s’y tenir. Ce qu’on vit là était trop horrible pour un rapide coup d’œil. Un nombre immense de cadavres avaient été partiellement brûlés là et les restes carbonisés semblaient à moitié remplir la pièce, jusqu’aux sombres arches basses, ce qui les rendait encore plus sombres et basses. Les restes gisaient dans un état de putréfaction tel qu’il était impossible de s’y attarder. Je n’aurais jamais pu imaginer quelque chose d’aussi horrible. Nous devînmes tous malades et titubâmes hors de l’église ravagée, contents de retrouver la rue de nouveau. Nous fîmes le tour de la place et vîmes le même spectacle se répétant encore et encore une centaine de fois. Des squelettes masculins avec des vêtements et de la chair, encore pendus et pourrissant de concert. Des crânes de femmes à la chevelure traînant dans la poussière, des os d’enfants partout. On nous montra là une maison où 20 personnes avaient brûlé vives; là une autre dans laquelle une douzaine de fillettes avaient trouvé refuge et avaient été assassinées. C’était partout des horreurs cachant d’autres horreurs ».

Continuer la lecture de « Il y a 140 ans, le massacre de Stara Zagora »